Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

‘Pour nous, il n’est pas incompatible d’être franc-maçon et d’exercer au sein d’une église’

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 26 mai 2013
  • 24
    charly
    28 mai 2013 à 14:17 / Répondre

    Le père Pascal VESIN avec qui j’ai travaillé pendant plusieurs années à Megève a écrit en mars dernier « Donne-moi, SEigneur, la grâce, de répondre à ton appel. Donne-mi, Seigneur, la force pour l’assumer et pour le protéger ». Je ne comprends la position de l’Eglise alors qu’il a fait avancer tant de personnnes sur le chemin de la foi.

  • 23
    drXu
    28 mai 2013 à 12:32 / Répondre

    Le GM du GODF a beau dire: j’ai entendu parler (en Bretagne) d’un profane qui avait été blackboulé dans une loge du GO parce que catholique!
    (Il a été reçu dans une loge d’une obédience non-sociétale et a fait un excellent maçon).
    Je trouve José Gulino un peu hypocrite…

  • 22
    SEVIN Pierre
    27 mai 2013 à 16:41 / Répondre

    Chacun chez soi..!
    Je ne sais si « tout est consommé.. » mais tout aura été dit !
    Franc-Maçon et Libre-Penseur, je ne suis pas pour autant « bouffeur de curés » (ce doit être indigeste !) tout en étant résolument anti-clérical au nom de la liberté de penser.

  • 21
    SEVIN Pierre
    27 mai 2013 à 11:25 / Répondre

    CHACUN CHEZ SOI…! Je ne sais si « tout est accompli »…mais tout a été dit quant au prêtre franc-maçon « répudié » par l’Eglise et aussi quant à la déclaration du SGM José GULINO –
    Franc-Maçon du GODF et Libre-Penseur de la FNLP , je ne suis pas pour autant « bouffeur de curé » (je crains que ce soit indigeste !) .
    Voilà une suite de commentaires (j’y participe) qui rappelle les querelles byzantines…alors je redis « chacun chez soi » …mais aussi : « Si tu diffères de moi… » chacun d’entre nous connait la suite…

  • 20
    Yasfaloth
    27 mai 2013 à 11:06 / Répondre

    Bonjour

    Comment une église semblant, comme cela a été écrit plus haut, oublier son ésotérisme, ou du moins, peut être, le réserver à une élite, pourrait elle accepter en son sein, chez ses cadres, une pensée par essence relativiste ?

    Notez bien que je trouve cela dommage, mais c’est un fait !

    De plus il est certain que les prises de positions publiques du Godf, notamment sur le mariage et vis à vis du cardinal Vingt-trois ne doivent pas prédisposer la hiérarchie de l’église à la compréhension vis à vis de ce malheureux curé.

    Le « frère » Vezin me semble victime de ces oppositions et peut être aussi de ses contradictions ou de son manque de discrétion. L’église fait ce qu’elle veut chez elle, et les « bouffeurs de curés » du Godf vont pouvoir s’en donner à cœur-joie sur le thème du « vous voyez bien » !

    (J’adore voir José monter au créneau…)

    Cordialement

  • 19
    vladaboom
    27 mai 2013 à 08:22 / Répondre

    Écoutez la voix qui vous dit:
    « n’accorde à qui que ce soit une confiance aveugle, mais écoute tous les hommes avec attention et déférence; aie la ferme résolution de le comprendre.
    accueille toutes les opinions, mais ne les déclare juste que si elles apparaissent telles à ton examen propre.
    Ne profane pas le nom de Vérité en le donnant aux conceptions humaines! »

  • 18
    Yack
    27 mai 2013 à 01:07 / Répondre

    Oui, je ne perçois vraiment pas ce que nos Amis ne saisissent pas.

    L’Eglise a ses règles qui sont claires et établies, et elle ne transige pas sur ces dernières (sinon, ça se saurait!)

    Après, chaque Chrétien(ne) les respecte ou pas, s’il ou elle ne les respecte pas ou les interprète, il ou elle fait son marché, comme le dit Jiri. Je ne juge pas, mais il ne faut pas essayer de venir dire que « faire son marché » est autorisé par l’Eglise en question!

    Amitiés,

    Yack

  • 17
    Ronan
    26 mai 2013 à 23:43 / Répondre

    Pour en revenir au sujet initial (!:=)) il ne me paraît pas inconvenant que le GM du GODF donne son sentiment sur l’exclusion de l’un des membres de l’Obédience. A-t’il le droit de parler « d’obscurantisme » et de souhaiter que l’Eglise évolue? Simple réponse modérée à un ostracisme ciblé: je pense, j’espère, je veux croire que l’on a encore en France le droit de qualifier l’Eglise par les termes de son choix sans risquer d’être brûlé pour blasphème Non?

    Enfin, José, GM du GODF, souligne qu’il n’y a aucune incompatibilité – du point de vue du GODF – à être catholique et franc-maçon: là encore, il affirme simplement l’esprit de tolérance des maçons par opposition au dogmatisme borné de la hiérarchie catholique, ce qui est non seulement son droit, mais son devoir de GM.

    Ensuite, que les catholiques fassent peu de cas des règles du Droit canon, ce n’est pas son problème, mais celui du Pape. S’il est légitime pour la hiérarchie catholique d’imposer ses règles, il est tout aussi légitime pour le GODF de rappeler les siennes, qui consistent à ne pas s’occuper des convictions religieuses de ses membres, au nom même de la liberté absolue de conscience.

    Le procès implicite qui est fait à José est tout simplement sidérant.

  • 16
    Will Klinger
    26 mai 2013 à 23:42 / Répondre

    @Fly Tox: pour être précis les prêtres catholiques ne font pas serment de chasteté, mais de célibat, ce qui n’est pas la même chose!

  • 15
    Jiri Pragman
    26 mai 2013 à 23:08 / Répondre

    L’article porte sur aujourd’hui. Visiblement, certains catholiques font leur marché dans les règles de leur église. Pas la peine d’en rajouter avec des retours historiques.

    Pour rappel, une zone de commentaires qui suit un article est faite pour commenter cet article.

  • 14
    Fly Tox
    26 mai 2013 à 23:03 / Répondre

    Tu es journaliste, moi historien. Que sont 30 ans au regard de l’histoire ? Le vrai problème est l’argument d’autorité, et la soumission qu’il entraîne.

  • 13
    Jean Serlun
    26 mai 2013 à 23:02 / Répondre

    Bis repetita …

    Cette conversation a déjà été tenue. Il est évident que mes propos ne sauraient engager la franc-maçonnerie, cela serait trop présomptueux. Mais je crois que chaque franc-maçon chrétien est capable de savoir s’il a ou non comploté contre l’église catholique.

    Je n’ai pris la plume que pour réagir à une affirmation fausse concernant le droit canon et préciser qu’il ne fallait plus se référer au canon de 1917 mais à celui de 1983. C’est tout.

    Après, chacun fera ce qu’il voudra de la déclaration de la congrégation pour la doctrine de la foi. Personnellement, je pense que celle-ci se trompe comme autrefois à propos de Galilée. Je prône la désobéïssance et la résistance à une opinion erronée car, comme pour Galilée ,,, « et puoi si muove. » C’est Galilée qui avait raison !

  • 12
    Jiri Pragman
    26 mai 2013 à 22:57 / Répondre

    On est en 2013. Pour ma part, je ne fais pas référence à des règles du passé mais au code révisé en 1983. La position n’a pas été modifiée depuis 30 ans.

  • 11
    Fly Tox
    26 mai 2013 à 22:52 / Répondre

    Le règle de l’Eglise. Laquelle ? A quelle époque ? Pour quelles raisons purement politiques entretient-elle tant de confusion et tant de contradictions ? Cela dure depuis In Eminenti, soit 1738. Les interprétations varient selon les autorités successives et diverses qui s’estiment concernées et compétentes. Les plus récents interdits portent aujourd’hui, enfin, sur le relativisme de l’esprit maçonnique. Il y a enfin une certaine logique d’ordre fondamental dans leur animosité…

    Un maçon belge de mes voisins avait demandé à son évêque s’il lui était permis d’entrer en franc-maçonnerie ; il lui fut répondu que cela ne regardait que sa conscience. La Congrégation pour la Doctrine de la foi ne fut pas consultée par ce prélat de haut rang, qui s’en bat l’œil.

    Nos frères les abbés Sieyès, Talleyrand, et Joseph Fouché ont parlé à Dieu, et n’ont rien sollicité de ses employés du moment.

    Plus près de nous, le prince-évêque Charles de Velbrück, souverain de la principauté de Liège au siècle des Lumières, était un maçon agissant et très convaincu. La Congrégation pour la Doctrine de la foi lui aurait sans doute dit non, pour des raisons politiques, sans cesse mouvantes selon la direction du vent.

    Que dira-t-elle demain, lorsqu’elle fera appel à l’union des spiritualités du monde devant la montée de l’athéisme militant, qui paraît inéluctable selon les statistiques édifiantes publiées ces jours-ci par la REDC ?

  • 10
    Jiri Pragman
    26 mai 2013 à 22:05 / Répondre

    Que je sache, il n’appartient pas à chaque catholique de déterminer si, selon lui, la Franc-Maçonnerie complote ou non contre l’Eglise. Le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi avait été clair et la règle de l’Eglise a été rappelée. Effectivement, le catholique franc-maçon n’est plus excommunié mais « seulement » en état de péché grave et donc empêché de communier. Je ne pense pas que l’Eglise catholique prône l’interprétation personnelle du code canonique.

  • 9
    Jean Serlun
    26 mai 2013 à 21:57 / Répondre

    Cent fois sur le métier tu remettras ton ouvrage !

    Pour la centième (?) fois, il faudra donc rappeler que le code canonique de 1917 à été remplacé par celui de 1983 et que le canon 2335 a été aboli et remplacé par le canon 1374 qui dit ceci : « Que celui qui donne son adhésion à une association qui agit contre l’Eglise soit puni d’une juste peine. Que celui qui promeut ou dirige pareille association soit puni d’interdit. »

    Se référer au canon 2335 est donc soit une marque d’ignorance soit une manifestation de mauvaise foi (sans jeu de mot).

    Rassurons donc les chrétiens francs-maçons. Certes, l’Eglise catholique leur reste hostile mais ils ne sont plus canoniquement excommuniés.

    N’ayant jamais comploté contre l’Eglise catholique, j’ai personnellement communié à la messe à Solesmes lundi dernier avec plusieurs frères et soeurs de ma Loge et n’ai pas eu à aucun moment le sentiment d’une forfaiture. Peut-être un peu de compassion pour une belle tradition (celle de l’église catholique) qui se dessèche en se coupant de son ésotérisme. Mais c’est eux qu’il faut plaindre.

    Pour sourire un peu, on remarquera que seuls les hommes sont concernés par les canons du Vatican. Ouf, les femmes y échappent donc … ou leur existence est-elle à ce point considérée comme négligeable qu’elles ne valent pas la peine d’être condamnées ? … Ma Loge est mixte !

  • 8
    Yack
    26 mai 2013 à 20:58 / Répondre

    Hello,

    Je ne peux, pour ma part, que rejoindre l’avis de notre Ami Jiri.

    Outre cela, en ce qui me concerne, lorsqu’un Frère ou une Soeur pratique une religion, cela ne me pose pas de problème, car j’estime que les enquêtes préalables à l’initiation ont été bien menées, et que donc, il ou elle manifeste les qualités de coeur et d’ouverture d’esprit nécessaires au Travail Maçonnique, lui permettant de se confronter à des convictions totalement différentes des siennes.

    Je n’entre jamais dans les discussions ou les débats « peut-on être Chrétien/Musluman/Juif et Franc-Maçon? » , comme je l’ai dit, cela ne me pose pas de problème, en tant que membre d’une Loge Maçonnique, entendons-nous bien là dessus!!! Par contre, si une institution religieuse décrète que son appartenance est incompatible avec l’appartenance à la Franc-Maçonnerie, je me garde bien de critiquer cela, estimant que ce n’est pas mon problème. Je n’ai pas à me mêler de ça, tout comme je n’aimerais pas que telle ou telle institution religieuse vienne se mêler de la vie de ma Loge.

    Amitiés,

    Yack

  • 7
    Ange-au-Sourire
    26 mai 2013 à 19:35 / Répondre

    Au regard du commentaire qui précède, je m’interroge : ne travaillons-nous pas entre deux Colonnes représentant conjointement le binaire ? N’y travaillons-nous pas à concilier l’inconciliable ? Nos dualités ne sont-elles pas à combattre en tant qu’elles sont d’opposition ? Et, sur notre Pavé Mosaïque, la ligne médiane n’est-elle pas à chercher afin qu’elle cimente à un niveau supérieur les oppositions qui sont les nôtres pour les rendent complémentaires ? Certes, cette affaire n’est pas simple, il y a le canon 2235, le conservatisme religieux, le serment, l’opinion… Mais faut-il se ranger à la raison lorsque la raison est le fait d’un Ordre autoritaire ?
    Je crois que l’Eglise, sous le pape François, a commis là une grande erreur. Et si nous ne devons pas prendre les moulins pour ce qu’ils ne sont pas (principe de réalité), nous ne devons pas céder au découragement en nous isolant, nous-mêmes, en réaction à l’ostracisme de l’Eglise à l’encontre des Francs-Maçons.

  • 6
    Gabale
    26 mai 2013 à 16:53 / Répondre

    Le frère Vézin est rentré en franc-maçonnerie au mépris des règles de droit canonique. Et encore, pas n’importe où : au GODF, obédience maçonnique plus qu’à demi-détaché de la tradition chrétienne et connu pour sa lutte contre le cléricalisme (c’est donc tout à l’honneur de cette Loge qui, cependant, lui a fait prendre un risque par rapport à son ministère).

    Je suis donc d’accord avec l’intervenant précédent. A un moment donné, il faut faire des choix dans la vie et arrêter de croire qu’il est possible de concilier l’inconciliable. Le franc-maçon est excommunié latae sententiae, c’est-à-dire du fait même de son appartenance à une Loge. A fortiori du prêtre.

    Le franc-maçon de religion catholique romaine est excommunié parce qu’il ne peut plus recevoir les sacrements et en particulier l’eucharistie. Cette position de l’Eglise, qui est celle du canon 2235, est connue. Elle n’a pas connu d’infléchissement contrairement à une légende tenace.

    Le Vatican a donc rappelé la position officielle de l’Eglise catholique romaine. Soit on s’y soumet, soit on se démet. En refusant de choisir, le Frère Vézin a contraint son évêque de choisir pour lui et de faire prévaloir l’autorité de l’Eglise. J’en suis désolé pour lui. Il sait désormais à quoi s’en tenir.

    « Si ostracisme il y a, il ne vient pas de nous mais du monde profane », dit le rituel d’initiation au premier degré.

    Je suis persuadé que ce Frère comprendra qu’il est temps de faire un choix même si ça doit lui poser un douloureux cas de conscience.

  • 5
    Fly Tox
    26 mai 2013 à 12:55 / Répondre

    Bien dit. D’ailleurs, un prêtre catholique n’est ordonné qu’après avoir prêté serment d’obéissance. Et pour les pédophiles, je rappelle le serment de la chasteté. C’est son choix, il est un homme libre jusqu’à ce qu’il renonce à sa liberté, et il est dûment prévenu de cette obligation, car il sait qu’il ne devient « sacerdos in aeternum » qu’à ces dures conditions.

    Les Jésuites vont plus loin : il leur est enjoint d’obéir « perinde ac cadaver ».

    Quant aux francs-maçons, ils jurent de ne rien tracer, graver, buriner etc. à propos des « secrets » de la franc-maçonnerie. La preuve….

  • 4
    Jiri Pragman
    26 mai 2013 à 12:13 / Répondre

    Que le Grand Maître du GODF rappelle le règlement en vigueur dans son Obédience, soit! Mais lui appartient-il de se prononcer sur les règles en vigueur dans une institution extérieure à la Maçonnerie?

  • 3
    Libre penseur
    26 mai 2013 à 11:50 / Répondre
  • 2
    SEVIN Pierre
    26 mai 2013 à 10:57 / Répondre

    J’adresse un fraternel salut au Prêtre Pascal VESIN dont le nom patronymique est l’anagramme du mien !
    L’Eglise reste figée sur ses préjugés et refuse mordicus tout partage d’influence.
    Bof ! tant qu’elle n’appelle pas (ou plus) à l’élimination physique des athées, agnostiques, Libres-Penseurs et autres mécréants (ref. Dictionnaire de M.MINOIS)….contrairement à
    l’Islam…. peu me chaut !

  • 1
    Frédo
    26 mai 2013 à 10:32 / Répondre

    Il a complètement raison le GM du GODF . . . et je ne suis pas de son obédience.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous