Quillardet Humanisme

Pour un humanisme universel

Publié par Géplu
Dans Edition

Jean-Michel Quillardet, qui fut Grand Maître du Grand Orient de France (2005-2008), vient de publier chez Dervy Pour un humanisme universel. Force, sagesse, beauté de la République laïque.

Pour l’auteur, être franc-maçon au XXIe siècle, c’est à la fois s’inscrire dans une histoire, dans un patrimoine intellectuel et, à partir de cette tradition, pouvoir participer au développement d’un projet de société pour ce siècle, un « projet humaniste ». Il souhaite que la franc-maçonnerie soit la première force humaniste en France et ailleurs.
Dans cette société qui se déshumanise, dans ce monde où aujourd’hui encore se déroule sous nos yeux des crimes de masse, le « projet humaniste » s’inscrit dans la modernité. Être un franc-maçon au XXIe siècle, c’est être une femme ou un homme engagé quotidiennement dans le combat humaniste. La franc-maçonnerie a un certain nombre de valeurs et de principes qui constituent un avenir pour une société plus juste, plus fraternelle et plus humaine. Et au sein de cette société si disloquée, dans un temple les frères d’origines et d’opinions diverses se réunissent pour tenter de trouver des chemins communs.

Jean-Michel Quillardet, initié en 1985, a été Grand Maître du Grand Orient de France entre 2005 et 2008. Il a ensuite fondé l’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires. Il a été membre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme de 2009 à 2014. Il a enseigné la laïcité dans les sociétés contemporaines à Sciences-po Bordeaux puis à l’université d’Évry Val d’Essonne. Il participe à la rédaction de la Charte de la laïcité dans l’école de la République.

_________________________
Pour un humanisme universel
, par Jean-Michel Quillardet. Aux Editions Dervy, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 979-1024205274

jeudi 13 juin 2019
  • 1
    Hebert
    16 juin 2019 à 09:20 / Répondre

    J’aime ce qui est dit et explique. L’humanisme se perd , je trouve cela très grave , et très inconfortable. Lorsque l’on essaie de faire preuve d’humanisme , on est regardé comme une bete etrange. Les gens sont centrés sur leur famille , et rien d’autre. Ils font preuve d’egoisme lorsqu’ ‘il s’agit de personnes étrangères à leur famille.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif