propositions GO Laicite

Propositions du GODF pour l’enseignement de la laïcité à l’école

Publié par Patrice Deriémont

Quand c’est mal il faut le dire, mais quand c’est bien il faut le dire aussi.

Le GODF vient d’envoyer le communiqué suivant :
« Un enseignement laïque de la morale doit être mis en place à la prochaine rentrée scolaire. En liaison avec les Loges qui avaient été sollicitées et la C.N.P.L., le Conseil de l’Ordre a préparé une note sur ce sujet qui a été adressée à Madame la Ministre de l’Education Nationale ».

Ce document (à télécharger ci-dessous), issu de la Commission conventuelle et des Loges est remarquable tant sur la forme que sur le fond. Il est explicatif, pédagogique et propose des mesures réalistes et possibles à mettre en œuvre. On sort de l’éternel oukase « abrogation du statut Alsace/Moselle » pour s’emparer du sujet par là ou tout commence, c’est à dire l’École.
Quant à la méthode qui a permis de mettre au point ces propositions, elle remet les « choses » dans le bon sens. C’est bien dans les Loges que le travail est fait, bien sur articulé et mis en œuvre par la CNPL, mais c’est bien d’un travail maçonnique qu’il s’agit. Pas du point de vue d’un homme, même s’il est Grand Maitre et bardé de diplômes.
On est par ce communiqué exactement dans le champ de ce que devrait être notre extériorisation. Alors Daniel, continue comme ça, on va finir par s’entendre !  🙂

Le texte des propositions du GODF : propositions-enseignement-ecole-juin2015-

dimanche 12 juillet 2015
Étiquettes : ,
  • 11
    guillaume
    22 juillet 2015 à 14:40 / Répondre

    François Stifani GM de la GLNF en 2008 écrivait sous le titre « Laïcité et spiritualité au XXI siècle – Position de la Grande Loge Nationale Française « : Suite aux déclarations de Sarkozy (2008) en tant que président de la République, à Rome et à Riyad sur la « laïcité positive », « les réactions que ces discours ont provoquées manifestent une forme « d’intolérance et de sectarisme »; elles donnent « l’image d’une laïcité désuète, militante, partisane, nostalgique, et ce GM qui s’estime le trait d’union entre les maçons et Dieu, demandait une « laïcité ouverte et moderne ». L’ex-GM ne dit pas que Sarkozy faisait l’éloge, l’apologie des religions et des dieux, mais qu’il oubliait qu’en Arabie Saoudite, on décapite au nom de l’islam, au nom d’Allah en application de la charia(Coran) des dizaines de personnes, notamment pour blasphème, athéisme, etc. (88 en 5 mois en 2015), alors quelle différence entre IS et l’Arabie Saoudite?
    La laïcité n’a besoin d’aucun qualificatif à ajouter au substantif, mais si cette laïcité est selon la GLNF « désuète, militante, partisane, nostalgique », intolérante et sectaire et qu’il faut selon Sarkozy « une laïcité positive » (parce qu’elle elle serait donc négative), et selon la GLNF « une laïcité ouverte et moderne »,( parce qu’elle serait donc « fermée, archaïque, partisane, sectaire, intolérante », etc. j’aimerais bien voir le GM de la GLNF expliquer pourquoi cette laïcité n’est plus bonne telle qu’on l’a connue pendant des décennies et qu’il nous explique ce que doit être cette laïcité positive, ouverte, moderne, tolérante », face à la laïcité actuelle qui ne le serait pas? Grâce à la laïcité la liberté religieuse est garantie en Europe dans tous les pays, plus que dans n’importe quelle région du monde. Les religions y sont plus privilégiées et la liberté religieuse assurée, plus que dans tous les pays non laïques. Dans tous les états musulmans la laïcité est rejetée avec le résultat qu’il n’y a aucune liberté religieuse et que l’islam est pratiquement la seule religion tolérée et dont les principes religieux servent de loi (charia). Sans laïcité c’est la religion la plus forte qui s’impose et supprime les autres religions concurrentes. La religion catholique l’a fait pendant des siècles en persécutant les hérétiques, c’est-à-dire des innocents. Dans 13 états musulmans c’est la peine de mort pour les athées. Toutes les religions et tous les croyants ont intérêt à ne pas « démolir la laïcité » de l’Etat sans quoi il n’y aura plus de liberté ni de sécurité, ni pour les croyants ni pour les incroyants, et l’Europe replongerait dans un obscurantisme religieux mortifère. L’article 1er de la Constitution française stipule: La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens » sans distinction d’origine, de race ou de religion. Comment la Cour constitutionnelle peut-elle admettre qu’en Alsace Moselle les Français n’ont pas les mêmes droits qu’ailleurs en France et que dans cette région la séparation des Eglises et de l’Etat ne doit pas être respectée? N’importe quel démocrate devrait savoir que c’est une discrimination envers les citoyens français, selon qu’on habite en Alsace Moselle ou pas, une violation du principe constitutionnel de l’égalité devant la loi, normalement applicable dans une démocratie, erga omnes, dans toute la France. Pourquoi un Français en Alsace Moselle n’a-t-il pas le droit de s’exprimer sur les religions de la même manière qu’ailleurs en France à cause d’un droit pénal différent en Alsace-Moselle qui prévoit en son l’art. 166 du Code pénal: « Celui qui aura causé un scandale en blasphémant publiquement contre Dieu par des propos outrageants, ou aura publiquement outragé un des cultes chrétiens ou une communauté religieuse établie sur le territoire de la Confédération et reconnus comme corporation, ou les institutions ou cérémonies de ces cultes sera puni d’un emprisonnement de trois ans au plus ». Pourquoi les politiciens croyants votent-ils des textes de droit pénal pour imposer le silence aux non-croyants afin de leur interdire de penser sous peine de prison en Europe et de peine de mort dans d’autres pays (notamment musulmans) Que penserais les croyants si demain il y aurait une majorité de 2/3 de parlementaires en France, tous athées, qui puniraient de 3 ans de prison toute critique de l’athéisme? Ils se révolteraient et je soutiendrais leur révolte totalement. Le Pape Jean-Paul II assimilait l’athéisme au nazisme, mais critiquer les religions, cela est intolérable, c’est blasphémer et dans la Bible Dieu dans son immense bonté, punit le blasphème de la lapidation (Lévitique 24:16), comme dans plusieurs états musulmans. Alors messieurs les politiciens croyants, mes chers frères croyants, pensez au proverbe »Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fît ». Contre de tels situations discriminatoires, c’est un devoir des FM, croyants et non-croyants de s’y opposer et d’en exiger la suppression parce que les pays européens qui ont dans leur code pénal le « délit de blasphème » ne sont pas des démocraties mais des semi-théocraties.

  • 10
    michel
    19 juillet 2015 à 12:44 / Répondre

    juste une remarque:
    « c’est pour cela qu’il faut
    réinsuffler un nouvel un nouvel élan à nos principes républicains trop souvent bafoués. »
    a la fin du document vous avez la répetition: un nouvel un nouvel
    qui n’a pas relu le texte jusqu’a la fin?

  • 9
    astronome64
    15 juillet 2015 à 10:19 / Répondre

    Enfin une extériorisation utile..il était plus que temps !! Cela dit j’ai relu un vieil « Humanisme » d’il y a plus de 20 ans, on y retrouve peu ou prou les mêmes thèmes. Mais ça me réjouis de lire que l’école doit instruire, apprendre à lire, à écrire, à compter, à réfléchir par soi-même…. Daniel Keller rejoindrait il, à l’insu de son plein gré, la horde des réacs ( aux idées nauséabondes qui rappellent les heures sombres….bla bla bla) qui disent la même chose depuis des lustres ? Je serai curieux de connaître les réactions de la ministre si souriante (trop ??) de l’éducation nationale et comment ces propositions pourront s’articuler avec sa formidable réforme que le monde attendait. Un récent sèjour en région PACA ( sud de la France) me porte à croire que c’est pas gagné…de longs et pénibles efforts…. Bon sang, je vais être taxé de machinphobie !!!

  • 6
    Legati
    12 juillet 2015 à 22:42 / Répondre

    Et bien je suis désolé, mais étant directement concerné par la mise en œuvre de cet « enseignement moral et civique », je peux affirmer que l’utilité du document du GO est tout simplement nulle.

    A part brasser des idées plus ou moins maitrisées et avancer des propositions qui n’ont rien de concrètes (c’est à dire qui ont du sens avec des élèves), il est dramatiquement vide…

    • 7
      Chicon
      13 juillet 2015 à 09:06 / Répondre

      @legati- selon vous au coeur de la question, que faut-il faire de simple et d’utile.

    • 8
      Patrice DERIEMONT
      13 juillet 2015 à 09:06 / Répondre

      Mon cher LEGATI
      Je te trouve bien sévère et bien injuste. Dans ce communiqué j’ai voulu d’une part mettre en avant que sur la méthode, la maçonnerie avait tout intérêt à faire des propositions issues d’un travail collectif plutôt que de donner l’avis du « chef » et que d’autre part nous n’avions ni à nous prendre pour le Ministère de l’Education nationale, ni pour un syndicat d’enseignant, mais à nous comporter en laboratoire d’idées. Le document répond à ces deux impératifs. C’est rare, il fallait le souligner.

  • 2
    Chicon
    12 juillet 2015 à 09:31 / Répondre

    Ce document est realiste et prend en compte l’evolution de la vie quotidienne dans nos écoles. Voire s’il sera appliqué par une hierarchie soucieuse de sa tranquilité jusqu’a present. Pas évident.

    • 5
      Balestro
      12 juillet 2015 à 18:56 / Répondre

      Globalement, excellente proposition. Toutefois je marquerais une réserve sur certains outils.

  • 1
    Lhermitte
    12 juillet 2015 à 09:08 / Répondre

    C’est pas bien de mettre en ligne des documents internes du GOdF réservés aux seuls membres de l’obédience !

    • 3
      GépluAdministrateur
      12 juillet 2015 à 09:43 / Répondre

      Cette réflexion, ce document destiné à la Ministre de l’Éducation Nationale, est au contraire à diffuser le plus largement possible. Il fait partie de ce que le GODF peut et doit « extérioriser ».
      Ne pas confondre cela avec le dévoilement récent sur le blog de Koch, sans leur accord, de la liste complète des frères élus au Conseil de l’Ordre du GO (comme tous les ans !). Là c’est de l’exhibition totalement inutile, dangereuse même pour les frères cités, et qui n’a qu’un seul objet : faire de l’audience. Qu’apporte cette divulgation au débat d’idées ?…

    • 4
      Patrice DERIEMONT
      12 juillet 2015 à 09:52 / Répondre

      Il s’agit en effet de la lettre adressée à la Ministre. Pas d’un document interne. Il est à l’entête du GODF et c’est bien normal.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif