Grand Prix de these 2018

Sophie Desplanches interviewée par Jissey

Publié par jissey

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 12 juillet 2018
  • 10
    Blazing Star
    15 juillet 2018 à 10:18 / Répondre

    Non il ne manque pas une dent a Sophie Desplanches, c’est le « frein » inferieur de la langue qui se fait virtuellement passer pour une dent manquante lors de ses propos, interessants et riches,

  • 9
    Aumont
    15 juillet 2018 à 09:54 / Répondre

    Sophie a fait une planche pleine de sagesse

    • 11
      Aumont
      16 juillet 2018 à 09:51 / Répondre

      Sophie D. va avoir beaucoup d’incertitudes a clarifier chez Ramsay : ses debuts en Ecosse, son parcours trans-européen bien mystérieux, son appétit pour l’histoire romancée, etc…

  • 8
    Désap.
    13 juillet 2018 à 21:43 / Répondre

    Très interressant,
    cette thèse accréditerait donc l’hypothèse Kervella d’un complot Jacobite ante 1717 à St Germain en laye.
    J’attends avec impatience la fin d’année qui verra la sortie du LIVRE chez DERVY.
    .
    Juste un aparté, les payens athée (7) : elle est forte celle-ci tout de même 🙂 🙂
    et s’il s’agit des traditions de notre Ordre selon Ramsay, c’est ignorer combien les Chevaliers du Temple ont oeuvré à la réhabilitation et au respect des humanités, Celtes inclus.
    Les grenouilles de bénitiers ne sont pas toutes confinées sous la rosace 🙂 🙂

  • 3
    LECUSSANT Jean
    12 juillet 2018 à 14:21 / Répondre

    Pouvez-vous me dire comment se procurer la thèse sur Ramsay

    • 6
      carletto
      13 juillet 2018 à 14:38 / Répondre

      la these de Sophie Desplanches concernant RAMSAY va etre éditée en LIVRE chez l’Editeur DERVY fin 2018
      Cordialement – Jacques Carletto – Jissey

  • 2
    Joël
    12 juillet 2018 à 09:29 / Répondre

    Votre page en lien n’existe pas !

    • 4
      C:.
      12 juillet 2018 à 14:51 / Répondre

      Ôtez le ‘cordialement’ de la fin du lien et vous y arriverez sans encombres.

  • 1
    Anwen
    12 juillet 2018 à 07:03 / Répondre

    Fénelon, entre autres, n’est pas une référence.
    Fénelon qui, comme tous les théologiens de son époque, ignorait absolument la Nature tenait les propos suivants au sujet de la Science des anciens, notamment celle de Lucrèce sur la propriété que possède la radiation atomique de se dévier et qu’il nommait « clinamen » :
    « Étrange philosophie ! Les atomes, s’ils ne vont qu’en ligne droite sont animés, incapables de tous degrés de connaissance et de volonté ; mais les mêmes atomes s’ils ajoutent à la ligne droite un peu de déclinaison deviennent tout à coup animés, pensants et raisonnables ; ils sont eux-mêmes des âmes intelligentes qui se connaissent, qui réfléchissent, qui délibèrent et qui sont libres de ce qu’elles font. Quelles métamorphoses plus absurdes que celles des poètes ! Que dirait-on de la religion si elle avait besoin pour être prouvée, de principes aussi puérils. »
    C’est ainsi que les grandes vérités sont comprises et jugées, c’est ainsi que les lois de la Nature sont appelées des « principes puérils » par ceux qui bâtissent leur philosophie sur l’imagination.
    Lucrèce rejoint Galilée et Copernic et les dizaines de milliers de « sorcières » victimes du catholicisme, ce culte grossier suivi par les multitudes ignorantes.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/la-force.htmlCordialement.

    • 5
      Chicon
      13 juillet 2018 à 10:11 / Répondre

      Fenelon n’est pas une reference mais :
      – il a ete chassé a la frontiere des terres de France, en pleine guerre, par Bossuet, son censeur,
      – il a sympatise ouvertement avec le Quietisme de Madame Guyon et de A.M. Ramsay.
      C’est donc un evêque plein de raison, ce qui plus que rare a cette époque.

      • 7
        yasfaloth
        13 juillet 2018 à 16:32 / Répondre

        Chicon, cela ne sert à rien de répondre à ce genre d’intégristes athées qui portent un tort considérable à la maçonnerie en général… et font honte à notre ordre et à ses traditions de respect de l’autre (quand ils en font partie, ce qui est malheureusement parfois le cas) !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous