prix laicite 2019 GCG
Samuel Aguilar, à droite de la photo, lors de la remise le 29 novembre 2019 du Prix de la Laïcité 2019 du GCG, dont Hiram.be s'était fait l'écho. Il est alors présenté comme "Grand Maître du Grand Orient du Mexique"...

Tambouille mexicaine au Clipsas : Droit de réponse de Samuel Aguilar

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce mercredi 10 juin j’ai publié un article titré « Tambouille mexicaine au Clipsas », qui relayait une lettre de José de Jésus Lopez Nieto, Grand Maître et SGC du Grand Orient du Mexique créé en 1868, qui dénonçait les agissements du (de l’ex ?) Frère Samuel Aguilar Ibarra, radié de l’obédience en juin 2018 et qui a créé en octobre de la même année un autre Grand Orient du Mexique dont il a déposé le nom, le GODM de 1868 se plaignant alors d’une usurpation.

J’ai reçu ce jeudi 11 de Samuel Aguilar la demande de droit de réponse suivante (voir aussi le commentaire (N° 26) qu’il a publié sous l’article incriminé) :

Salut. Je m’appelle Samuel AGUILAR IBARRA. Je vous écris pour demander un droit de réponse car votre publication, qui me reconnaissait auparavant comme le PRIX DE LA LAÏCITÉ 2109, se prête désormais à des actes de diffamation illégaux. Je comprends que ce n’est pas la responsabilité de cette publication, mais c’est la responsabilité des faux informateurs. il a donc demandé des éclaircissements. J’ai des documents juridiques qui démontrent ma personnalité en tant que je suis le Serenisime Grand Maître du Grand Orient du Mexique. je veux donc le droit de réponse. et que la vérité à ce sujet est révélée. Je précise que je respecte votre publication et demande que la situation soit clarifiée. Merci Samuel AGUILAR IBARRA

Mais je n’ai pas dit autre chose, monsieur Aguilar. Voici ce que j’ai écrit mercredi : (…) Aguilar crée alors en octobre 2018 dans son État du Quintana Roo un petit « Grande Oriente de Mexico » dont il dépose le nom, précaution que n’avait jamais prise l’authentique Grand Orient du Mexique. Fort de sa « propriété » qu’il fait reconnaître par acte notarié, Aguilar se prétend alors le seul représentant légal du Grand Orient du Mexique, (…). Je précisais toutefois à la suite (…) Mais ce qui peut paraître exact légalement, est tout à fait frauduleux maçonniquement comme le rappelle le vrai GODM, qui dans un courrier du 31 mai parle d’usurpation de nom.

Car, si personne ne conteste que vous ayez effectivement déposé le nom de « Grande Oriente de Mexico », êtes-vous bien sûr monsieur Aguilar d’être le représentant des 25 000 Frères qui se revendiquent de l’authentique Grand Orient du Mexique créé en 1868 à Mexico et dont vous avez été radié, alors que votre obédiencette (forte peut-être de 300 membres ?) n’a été créée à Cancún qu’en octobre 2018 ? Que représente « votre » GODM par rapport à celui de 1868 ? N’avez-vous pas l’impression d’avoir, par le dépôt et l’enregistrement de ce nom, usurpé et détourné le nom d’une obédience importante et respectable, reconnue depuis plus de 150 ans et, en jouant sur la confusion, tenté d’abuser nombre de tiers ?…  Moi si.

Et pour terminer cette mise au point, j’aimerais reprendre quelques passages – on ne peut plus clairs – du commentaire N°36 qu’a mis sous l’article « tambouille » le Frère Victor Ramirez Izquierdo hier vendredi. Victor Ramirez Izquierdo est une personnalité faisant autorité sur les questions concernant la franc-maçonnerie mexicaine (1) : « (…) Je peux confirmer comme observateur extérieur que le Frère Lopez Nieto préside effectivement toujours l’obédience historique mexicaine ayant sans aucun changement son siège à Mexico depuis 1868. (…) N’étant pas de cette obédience, je ne serais pas intervenu sur votre blog si je n’avais pas lu le message que vous a adressé Samuel Aguilar [le commentaire 26] tant ses affirmations outrancières sont éloignées de la réalité vécue au quotidien par les maçons mexicains. Nous sommes extrêmement nombreux ici à être surpris par la crédulité d’obédiences étrangères alors qu’il y a ici des mystifications manifestes et qui durent. (…) Je peux témoigner que le F Aguilar, outre qu’il a défrayé la chronique depuis quelques années et que cela a pu sérieusement nuire à l’image de notre Ordre, ne jouit avec son petit groupe dissident de la seule région de Cancún, de strictement aucune reconnaissance d’une quelconque obédience maçonnique mexicaine. (…) »

1 – Victor Ramirez Izquierdo, est l’auteur du chapitre sur la franc-maçonnerie au Mexique dans le livre collectif L’Amérique latine et la Caraïbe des Lumières, paru chez Dervy en 2017.

En complément : Radiation d’Aguilar -français

samedi 13 juin 2020
  • 4
    joab's
    14 juin 2020 à 12:25 / Répondre

    Fort interessant.
    La voix à l’ONU est evidemment très importante.
    En théorie, oui, le CLIPSAS enonce vouloir servir « tous les FM » … mais est-ce vraiment le cas ?
    De plus, il n’atténue partiellement que la perversion obedentielle divisant les Franc-maçons. C’est donc très ambigu.
    A te lire, mon TCF, un Clipsas auquel des loges adhèreraient directement et qui jouerait son rôle de representation internationale serait parfait.
    On pourrait dans ce cas attendre que toute loge s’engage à recevoir selon les principes de la FM (et non des directives sectaires obedentielles).
    Il me semble que ce serit dans cette direction que CLIPSAS … prendrait son envol !

  • 3
    James
    14 juin 2020 à 11:38 / Répondre

    Les questions du numéro 44 m’interpellent ! tout simplement parce que je me les suis posées moi aussi …alors étant curieux, je me suis procuré les statuts du Clipsas pour tenter de comprendre exactement comment fonctionnait « le machin » comme disait le Général De Gaulle lorsqu’il parlait des Nations Unis.
    Je ne connais pas le montant du budget du Clipsas.
    Mais j’ai compris un tas de choses concernant le montant des cotisations. Et comme cela semble intéressé beaucoup de monde car le sujet est itératif, voici quelques informations précises que j’ai découvertes en cherchant l’information à la source, c’est-à-dire dans les statuts !, et tout le reste n’est que littérature mal intentionnée : La cotisation est à 0,50 centimes par membre plus 125 euros pour l’obédience… Une petite obédience de 700 adhérents va donc payer : 350 euros plus 125 euros = 475 euros.
    Une obédience qui affiche 55 000 membres, cotise à hauteur : 3625 euros ! Pourquoi ? cherchons l’erreur arithmétique … les cotisations sont plafonnées à 7000 adhérents. L’obédience qui affiche 7001 adhérents ou 55000 règle la même cotisation…c’est injuste, je vous l’accorde, surtout au pro rata des obédiences qui n’atteignent pas les 7000 membres et qui paient, elles, par rapport à leur nombre d’adhérents réels.
    J’espère avoir répondu à la question de Benjamin : « qui paye ? ». Réponse : les obédiences.
    Alors la question: « à qui sert le Clipsas » ? belle question, plusieurs fois je me suis posée la question « à quoi sert le Clipsas ? », mais à qui ? peut-être ai-je un embryon de réponse, d’autant que les réponses peuvent être multiples : A tous les Francs-Maçons du monde, Réguliers et libéraux et adogmatiques. Pourquoi ? grâce à l’appartenance du CLIPSAS au Conseil économique et Social des Nations Unis ! appelé ECOSOC ; Les maçons peuvent se faire entendre au niveau des Nations Unis !!! d’ailleurs, une tribune leur a été déjà attribuée grâce à la pertinence de leurs travaux…
    Depuis, que par curiosité, j’observe cette institution vieille de 60 ans et plus, un modèle de longévité, je remarque qu’elle provoque : Amour et Haine ! elle déchaîne les passions. Ceux qui la critiquent le plus souvent veulent tous ou presque être «président». Cela a-t-il un lien avec cette voix aux Nations Unis pour lequel un gros travail est fourni chaque année ? Je ne sais pas.
    De façon générale, un message destiné a ceux qui ont quitté récemment le Clipsas, sachez qu’au cours de ces deux dernières années : 3 obédiences seulement ont été admises. Sauf erreur de ma part.
    Enfin ! nous tombons dans le piège : l’origine de cet article concerne le Mexique et le Grand Orient du Mexique, pourquoi parlons-nous du Clipsas ? Amour et Haine…vous m’en direz tant…

    • 5
      uneSoeur
      14 juin 2020 à 22:24 / Répondre

      Bonjour,
      Tu parles de la pertinence des travaux du clip-sas auprès de l’ONU , et puisque tu sembles bien informé peux tu porter à notre connaissance les travaux effectués et présentés depuis ces 6 dernières années à l’ONU ?
      Ce qui se passe au CLIPSAS ne concerne pas du tout uniquement le Mexique (trop facile) mais la France aussi
      puisque historiquement sa création a été actée en France. De plus actuellement le président est français…..même si, éventuellement, confiné au Mexique !!!
      Où se tient la prochaine réunion du CLIP-SACS ?

  • 2
    joab's
    14 juin 2020 à 09:56 / Répondre

    Lors du précédent article sur Clipsas, Benjamin posait la question « A quoi sert le CLIPSAS ? »
    Voilà justement le style de bonne question que l’on doit toujours, d’autant plus en tant que Franc-Maçon se poser : Quelle est la raison d’être, l’essence de quelque organisme, groupe, que nous apporte-t-il ?
    Hélas, une sorte de conformisme, mais aussi de soumission fataliste, voire d’intérêts à la tromperie interdit de se poser la question. Certains ainsi n’hesitent pas à détourner la notion d’Ordre maçonnique pour la transformer en une soumission aveugle et irraisonnée.
    A la question « à quoi sert le CLIPSAS, un coup de wikipedia et nous avons une réponse : ce serait dans le but de concurrencer le monde de la GLUA.
    Si nous examinons l » »appel de Strasbourg » (acte fondateur du Clipsas), nous y voyons une idée magnifique : l’abolition de toutes les barrières et murs érigés par la contre-maçonnerie religio-sectaire. Ce à quoi j’adhère à fond :

    « ouvrir les portes de leurs Temples, sans condition de réciprocité, à tout Franc-Maçon ou Franc-Maçonne ayant reçu la Lumière dans une Loge juste et parfaite »

    Alors comment s’explique-t-on les dérives constatées aujourd’hui violant les principes de la franc-maçonnerie ( FM où l’entrée en tenue est question de TUILAGE, pas d’appartenance à quelque obédience) ?
    En fait le ver était déjà dans le fruit, car il suffit de lire ce qui précède et suit l’extrait ci-dessus :

    « D’établir entre elles des relations fraternelles […] à condition que la spécificité maçonnique de la Loge ou de l’Obédience permette ces visites »

    Voilà comment on construit sur une incohérence totale … car selon les principes énoncés dans le dit appel, une obedience ou loge qui ne permet pas des visites DOIT s’exclure DE FAIT du Clipsas.
    https://clipsas.org/appel-de-strasbourg/
    Le dernier article :

    « FONT APPEL À tous les Francs-Maçons pour qu’ils se joignent à cette Chaîne d’Union fondée sur une totale liberté de conscience et une parfaite tolérance mutuelle. »

    Dans les faits le CLipsas a dérivé et ne fait pas appel à TOUS les franc-maçons, mais selectionne selon des directives obédentielles venues d’on ne sait où des « obédiences » … et non des loges ou franc-maçons.
    Mais finalement, l’esprit de l’appel de Strasbourg(hormis les déviances obedentielels) me parait tout à fait interessant comme base pour tous les FM du monde et apuie ce que j’appelle de mes voeux : que tous les VM de loges sachent se débarasser des fléaux de contre-maçonnerie institués par des obédiences et vivent … en franc-maçons (et non adhérents ou pire militants ou commerciaux d’obedience) Je sais, geplu … rappeller cette base de la FM est vu comme subversif …

  • 1
    Edmond
    13 juin 2020 à 12:07 / Répondre

    Eh bien voilà qui est maintenant tout à fait clair. On a donc à faire à un banal escroc, mais ce qui est le plus grave c’est la naïveté avec laquelle le GODF s’est laissé embobiner par l’individu.
    Qui est responsable, qui lui a fait des courbettes sans vérifier son pedigree ?…

    • 6
      Luciole
      15 juin 2020 à 12:39 / Répondre

      Si je puis me permettre ,n’étant pas au GO,il me semble que c’est aux ff et ss du GO de se poser la question et pas sur un forum public.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif