Un « haut gradé » maçonnique de Toulouse tue sa belle-mère?

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 13 novembre 2018
  • 6
    Benjamin Rathery
    18 novembre 2018 à 17:10 / Répondre

    elle s’appelle peut-être Madame Hiram ?

  • 5
    Corinthien
    18 novembre 2018 à 08:43 / Répondre

    « Une rumeur et un démenti, ce sont deux informations », selon la formule de Pierre Lazareff, ancien grand patron de presse et fondateur de France Soir …

  • 4
    Altec
    14 novembre 2018 à 18:14 / Répondre

    Haut gradé ? Oui mais il chausse du combien ? Slip ou caleçon, eau, bière ou limonade ?

  • 3
    Turbulo
    13 novembre 2018 à 20:57 / Répondre

    Fait divers sans intérêt

  • 2
    Patrick Van den Borre
    13 novembre 2018 à 10:27 / Répondre

    Logique et classique, les journalistes se ruent toujours sur certaines fonctions ou métiers lors d’un crime, surtout sur les (anciens) militaires (surtout para-commandos), policiers, francs-maçons… Mais insistent moins lorsqu’il s’agit de personnalités politiques (mais ce n’est souvent qu’une affaire d’argent) et encore moins lorsqu’un pédophile est membre du clergé…

  • 1
    biobrute
    13 novembre 2018 à 07:49 / Répondre

    Me Guy Debuisson est l’avocat de la défense, pas le suspect…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous