Un livre, un auteur : Jean Bartholo

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 12 avril 2014
  • 6
    girolle
    14 avril 2014 à 12:03 / Répondre

    passionnant bouleversant étonnant
    quelle nouveauté !!!!
    je n’avais jamais rien compris au Gd architecte
    mais la tout est clair ….
    ce monsieur est au moins au 99e degré de tous les rites ….
    des interviews aussi puissantes, on en veut encore svp
    remerciements éternels

  • 5
    Géplu
    13 avril 2014 à 13:33 / Répondre

    Je te concède la nuance Jissey. Vicieuse n’est peut-être pas le meilleur qualificatif, mais reconnait tout de même que la question contenait un petit piège (amical) dans lequel n’est évidemment pas tombé le vieux routier et le vieux sage qu’est Jean Bartholo.
    L’intégrisme va parfois se nicher là où l’on ne l’attend pas…
    Fraternelle compassion donc, mon frère Jissey. 😉

  • 4
    jissey
    13 avril 2014 à 12:58 / Répondre

    La question de Jacques Carletto n’est pas « VICIEUSE  » mais plutôt IMPERTINENTE … Surtout aux yeux de ceux persuadés detenir le monopole du GADLU ( ce qui n’est pas le cas de jean Bartholo) – ceux qui connaissent les « pressions » faites sur l’intervieweur comprendront l’allusion ironique que comporte cette question ….et effectivement Bartholo qui en connaît les détails y repond avec finesse… Et fraternelle compassion
    Jissey

  • 3
    • Géplu
    12 avril 2014 à 17:14 / Répondre

    Quinzenaire ou bimensuelle ! Oui Maximilien, c’est une bonne question à poser Jacques alias Jissé, mais quinzenaire ça fait joli…

  • 2
    Maximiliien Mayeul
    12 avril 2014 à 15:33 / Répondre

    « Vidéo quinzenaire » ? Quinzenaire, c’est sur quinze ans… comme « des obligations quinzenaires » (dans le dictionnaire du frère Emile Littré) = qu’on touchera au bout de quinze ans, « un bail quinzenaire », etc.

    La vidéo de Jissé n’est-elle pas simplement bimensuelle ? parce, moi, je n’ai pas attendu quinze ans pour la voir, hein… L’interview était très intéressante.

  • 1
    Flupke
    12 avril 2014 à 08:16 / Répondre

    « toute fin est un commencement ».

    Dans la vie courante, çà s’appelle rebondir … tout simplement !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous