Un puissant mouvement de consternation et d’exaspération…

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 12 mai 2021
Étiquettes : ,
  • 7
    Papounet59
    15 mai 2021 à 12:52 / Répondre

    Je constate la multiplicité des condamnations relatives au RN. Je constate aussi l’augmentation permanente de ses progrès dans la population. Je me demande ce qui pourrait enrayer cette vague de fond.
    Personnellement je souhaiterai qu’au delà de cette surenchère de condamnations qui font penser à certaines de mes connaissances que nos élus sont des profiteurs ne cherchant qu’à conserver leurs avantages, disposer d’un argumentaire solide pour les justifier. Quelqu’un peut il me renseigner?

    • 8
      Désap .
      15 mai 2021 à 14:06 / Répondre

      7 – Et bien cher Papounet59, vous lisez le programme du RN, dispo sur son site internet, et vous aurez votre argumentaire.
      Et si, dans ce programme, rien ne choque certaines de vos connaissances et qu’elles ne trouvent rien d’autre à dire que « nos élus sont des profiteurs ne cherchant qu’à conserver leurs avantages », en d’autres termes « tous pourris », c’est qu’elles sont mures pour un petit tour à l’extrême droite.
      Faudra pas chouiner après, hein ?

  • 6
    Peter Bu
    14 mai 2021 à 14:22 / Répondre

    Le Président Macron poursuit obstinément son projet « d’enrichir les riches » et ne semble percevoir rien en dehors de ce programme. Si même Alain Bauer qui, en général, a l’oreille des présidents, n’arrive pas à le secouer, personne n’y arrivera.

    Mais comment « secouer » les prétendants au trône qui se situent au centre et à gauche de l’échiquier politique ? Ils semblent incapables de s’associer pour créer une force dépassant celles derrière le duo Macron / Le Pen. Pourtant, une grande partie des citoyens pourraient les suivre.

    Cela dépasse le franc-maçonnerie mais si l’extrême droite parvient au pouvoir, notre mouvement souffrira.

  • 4
    Phil DEBAY
    13 mai 2021 à 18:53 / Répondre

    Dans l’article d’Alain Bauer il y a cette appréciation : un puissant mouvement de consternation et d’exaspération, particulièrement chez les fameux « agents de première ligne »
    « Dans l’humour noir américain, une blague éclairait le basculement conservateur de l’électorat dans les années Reagan: «Qu’est-ce qu’un réactionnaire? Un libéral qui s’est fait agresser», proclamait la maxime. »
    On pourrait la paraphraser à la française «  Qu’est-ce qu’un réactionnaire? Un socialiste qui s’est fait agresser »
    Mais question plus générale : ceux qui ne sont pas en première ligne ont-ils vraiment une l’empathie non factice pour ceux qui le sont en première ligne ? Ces derniers peuvent-ils actuellement compter sur les autres citoyens ?

  • 2
    PDeriemont
    13 mai 2021 à 16:32 / Répondre

    Je crains que nous n’ayons le choix qu’entre le chaos social avec Macron et le chaos sociétal avec Le Pen.

    • 3
      Sterling
      13 mai 2021 à 18:29 / Répondre

      Proposer un 3éme choix !

      • 5
        lazare-lag
        13 mai 2021 à 19:30 / Répondre

        Ordo ab chao, peut-être?
        Mais désolé, on n’est pas-là pour plaisanter.
        Surtout que certains vont tout de suite le prendre au 1er degré…

  • 1
    Luciole
    13 mai 2021 à 11:14 / Répondre

    Tout le monde est à peu près d’accord sur le constat mais pas sur les solutions à apporter. Une abstention encore plus massive ouvrirait simplement la porte aux extrémistes de tous bords.La première condition est de sortir de cette pandémie puis de voir si des solutions intelligentes ont réussi ailleurs que dans notre doux pays.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous