D&DF

Une année bien remplie pour D&DF

Publié par Géplu
Dans Divers

Dialogue & Démocratie Française, D&DF, est une association « ouverte à toutes les Francs-Maçonnes et Francs-Maçons qui souhaitent hors de leur temple, agir concrètement pour participer à l’élaboration d’un monde meilleur. Partageant les valeurs républicaines, ils souhaitent promouvoir le dialogue et la Démocratie ». Fondée et gérée par des Frères de la Grande Loge de France, elle s’est donnée pour mission de « Réunir les lumières éparses pour contribuer à la définition d’un humanisme adapté au 21ème siècle ».

Dans cette année maçonnique elle a organisé plusieurs diners-débat : avec Françoise Bonardel (sur le thème Culture et Démocratie), Géraldine Muhlmann (Media et Démocratie), Patrick Bernasaconi (C.E.S.E et Démocratie), et Hubert Védrine (Europe et Démocratie).

Et ce 26 juin D&DF recevait Monsieur Jacob Rogozinski, Philosophe, professeur à l’Université de Strasbourg sur le thème « la violence contre la Démocratie ». Auteur du livre « Djihadisme : le retour du sacrifice » il a étudié le problème du djihadisme avec une approche plus globale. Jusqu’alors, chaque spécialiste, sociologue, psychologue, géopolitologue, historien etc, avait abordé le sujet sous son propre prisme. Jacob Rogozinski ne cherche pas une cause unique, mais cherche à comprendre plus globalement et de façon transverse ce phénomène. Ce qui ne signifie en aucun cas le justifier ou l’excuser, bien au contraire. Il s’agit de résister à la terreur ! Comme il le dit « On ne peut combattre efficacement un ennemi que si l’on a bien compris qui il est et ce qui l’amène à agir comme il le fait ». De plus, sa connaissance de l’Islam, du contexte, de l’historique a éclairé, pour mieux défendre nos valeurs.

Comme d’habitude les Grands Maîtres des principales Obédiences étaient présents ou représentés. Le nouveau Grand Maitre de la GLDF Pierre Marie Adam en a profité pour annoncer et confirmer la nomination de Perry Wiley comme Grand Maître Honoris Causa de la GLDF.

vendredi 13 juillet 2018
  • 1
    stupefait
    14 juillet 2018 à 11:56 / Répondre

    Ce n’est pas PMA qui a nommé Perry WILEY mais Charuel pour « petits » services rendus.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif