Philippe Charuel GLDF

Une interview de Philippe Charuel au Dauphiné

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 9 septembre 2015
  • 3
    Armand
    17 mars 2016 à 11:43 / Répondre

    D’accord avec Luciole. On ne voit pas très bien ce que tu veux dire Barnabé…

  • 2
    Luciole
    17 mars 2016 à 11:37 / Répondre

    Très bien Barnabé mais où veux-tu en venir?

  • 1
    barnabé
    16 mars 2016 à 21:10 / Répondre

    la franc maçonnerie est plurielle et universelle,ou n est pas ,je crois
    ce qui est mal compris en france pays tres anciennement organisé autour de l’état,puis de létat nation et fruit de giuerre impéraliste entre européens..
    une certaine idéologvie issue deu la « glose laïque » (laquelle il y enà 7 cf bauberot)er l’ultra médiatisaon déforment la vérité historique(les faits) toujours tres « complexes »,

    . des chefs vendéens étaient franc maçons de hauts degrés et sen 1794 le »s fédéralistes francais du midi ont perdus les guerres et le tournant historique à prendre.
    on semble l’oublier..la défaite ne prouve pas la « bonne raison,le contraire non plus.
    sauf à vouloir restituer l’ancienne hierachie des aristocrates de versailles(pas forcément les « nobles campagnatds »,peut on « construire » en se basant sur l’argent et sur la classe sociale seulement en oubliant les « ouvriers » et les « paysans » autrement que dans les discours..
    être « franco français » plus que vraiment « européen » et « agmatique »me semble assez limité.
    à noter que le crane de descartes est une « 3relique nationale » en depit de sa petite taille..
    je crois qu’être « d’abord » opératif pour « recruter » est une erreur..
    pendant la 2e guerre mondiale,même à annecy,les candidats à l’initiation étaient reres..,tous ceux qui y étaient n’étaient pas tous « fiables »…on peut s’en souvenir..
    reste que je n’ai aucune chance d’être entendu
    ,je ne considére pas que napoléon Ier était vraiment démocrate ,européen et democrate..même si l e « mal napoleonien » est une conséquence de 1793. et si le « code napoleon » à « formaté »les esprits,notament à propos du concordat qui fixe des régles et limites précises..
    réagir sous le coup de l’émotion et de l’événement et la pression des médias ne me semble pas une bonne chose
    par expérience je trouve que c’est une « erreur de jugement »
    dans toutes choses
    il y à une dimension »spirituelle » et smbolique. faut il le dire ?.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous