Yannick Noah, chevalier franc-maçon…

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 23 août 2008
  • 9
    VILA
    30 août 2008 à 8h07 / Répondre

    L’appartenance maçonnique de Saint-George elle porte incertitude…
    > Saint-George fut mulâtre, né d’une esclave. Le « Code noir » était alors en
    > application en France et les réglements maçonniques voulaient l’adhésion
    > d’hommes libres. Les tergiversations du roi Louis XVI en 1776/1777, à propos
    > de l’abolition de l’esclavage, ne permettent pas à Saint-George d’obtenir
    > réellement cette qualité. Etant en outre dépourvu de papiers d’identité, il est
    > soumit à un recensement discriminatoire décrêté en août 1777.
    >
    > Musicien et interprète de talent, Saint-George dirige l’orchestre « Concert
    > des amateurs » composé de francs-maçons, puis à partir de 1781″Le Concert de
    > la Loge Olympique » commandité par « La Loge olympique de la parfaite Union ».
    >
    > Donc très proche des milieux maçonniques, quand et comment Saint-George
    > devint-il membre de la « Loges des Neufs Soeurs » du GODF? Fut-il « initié »,
    > « reçu » ou « accepté » ? Appartenance d’assez courte durée car, pour cause de
    > Révolution, cette Loge dut cesser ses activités en 1792 et se convertir en
    > société savante, avant de se reconstituer en 1805 (sous contrôle
    > napoléonien).
    >
    > Voilà des points à expliciter en ce qui concerne « le premier franc-maçon noir ». Claude RIBBE l’évoque-t-il dans son livre sur le Chevalier de Saint-George ?
    >
    > Merci aux chercheurs pour leurs apports.

  • 8
    Liberty
    27 août 2008 à 23h33 / Répondre

    Le Chevalier de Saint George ( sans  » s » à la fin) fut un musicien, un compositeur et bretteur de talent, apprécié, en son temps par la Reine et la Cour de France.
    Je crois savoir que sa  » disgrâce » est due au fait que pour les beaux yeux de Joséphine une créole, Napoléon 1er avait rétabli l’esclavage aux Antilles, donc ce fils d’esclave a donc été  » oublié » des mélomanes pour cette seule raison ..!

  • 7
    yvca
    26 août 2008 à 15h29 / Répondre

    Cela a du étre  » vit  » et bien fait entre Chevaliers. . .

  • 6
    STEPH
    26 août 2008 à 14h38 / Répondre

    J’ai découvert le Chevalier St Georges cet été lors d’une Tenue organisée par une RL du GODF : le F:. plancheur, escrimeur et enseignant, nous a présenté Joseph Boulogne, son histoire et ses liens avec son temps. Ce qui est effectivement incroyable c’est jouissant d’une immense notoriété de son vivant contrairement à Mozart qui courait les cachets…la tendance s’est inversée après leur mort.

    St Georges était semble-t-il un grand séducteur et un pamphlet raillait les femmes qui aimaient le « vit nègre »… Jalousie jalousie, quand tu nous tiens.

    Il était aussi un as dans le maniement des armes et une passe d’armes (pas un duel) est resté célèbre entre le Chevalier St Georges…et le Chevalier d’Eon.

  • 5
    isis
    24 août 2008 à 22h16 / Répondre

    J’ai eu l’occasion de lire une belle planche sur ce compositeur, injustement méconnu en effet.
    Si on peut remédier , bien, à cette méconnaissance, tant mieux.
    (une fan de Mozart…)

  • 4
    Pierre
    24 août 2008 à 20h51 / Répondre

    Oui, de la belle musique à faire découvrir ou redécouvrir. Il faut s’imaginer qu’à son époque, il jouissait d’une renommée supérieure à celle de Mozart… à Paris car malheureusement son oeuvre n’a pas connu l’essort de notre Frère Mozart. Il faut noter aussi que Joseph Boulogne était plus âgé que Mozart de 11 ans, ce qui pourrait plutôt nous faire dire que Mozart était le Saint-George blanc !!!

    (…)

  • 3
    momo
    24 août 2008 à 18h59 / Répondre

    J’ai écouté certains des concertos de violon et aussi les symphonies concertantes de ce Chevalier de Saint George. C’est de la belle musique! Bien plus que du sous-Mozart ou du pseudo-Haydn… Je vous en recommande l’écoute.

  • 2
    ombre.
    24 août 2008 à 16h59 / Répondre

    sympa le lien musical..
    thanks J.Pragman!

  • 1
    Yack
    23 août 2008 à 19h22 / Répondre

    Un article intitulé « saga Egypta », ensuite un autre sur Yannick Noah….subtile transission mon Ami Jiri ! 😉

    Amicalement

    Yack

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous