1904 : le GODF et l’affaire des fiches

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 10 mai 2021
  • 3
    KA
    14 mai 2021 à 08:13 / Répondre

    « Jean Baptiste Bigedain écœuré décide de dénoncer l’affaire »… sérieusement faudrait mettre les logiciels d’histoire à jour. Son amitié avec l’abbé Odelin (son parrain), vicaire général de l’archevêque de Paris et avec l’abbé de Bessonies, et ses liaisons amicales avec Maurice Barrès, relève surement de sa vie privée uniquement… Le raccourci sur l’enracinement Provençal de l’extrême droite par Daudet et Maurras laisse aussi rêveur. https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_fiches_(France) un article récemment promu de qualité. C’est gratuit.

  • 2
    lazare-lag
    11 mai 2021 à 17:28 / Répondre

    Yonnel vient souligner ici l’existence de cette nouvelle collection EKHO, de l’éditeur Dunod.

    Pour ma part, j’y ai découvert un livre intitulé: « Charles Maurras, le nationaliste intégral », de Olivier Dard.
    C’est en lisant ce type de livres, qui prennent à la fois du recul et de la hauteur, si je puis dire, sur certains personnages et sur certaines époques, que nous pouvons mieux appréhender certains aspects contemporains.
    Par exemple, Charles Maurras est originaire de Martigues, à l’Ouest de Marseille, sur le bord de l’Etang de Berre.
    Léon Daudet est le fils d’Alphonse, lequel était né à Nîmes, et si Léon est né parisien, il est enterré à Saint Rémy de Provence.
    On voit par là, et peut-être on peut mieux le comprendre, au sens où on peut mieux l’expliquer, un certain enracinement provençal de l’extrême-droite.
    Lequel ne s’explique donc pas uniquement par l’apport de voix d’origine pied-noire.
    Il y a donc plusieurs strates, ou plusieurs sédiments à cette tourbe nauséabonde.

    Cela dit, s’agissant des pieds-noirs, il en existe même qui votent à gauche.
    Mais comme aurait pu dire Michel Audiard, (à travers Jean Gabin dans « Le Président », si je ne m’abuse) parlant d’autres choses, il existe aussi des poissons-volants, mais ils ne constituent pas la majorité de l’espèce.

    Dans cette collection de poche, EKHO, j’aperçois également la signature de Thomas Snégaroff, dont la notoriété doit beaucoup à ses apparitions audio ou télévisuelles.

  • 1
    Yonnel Ghernaouti
    10 mai 2021 à 03:55 / Répondre

    Il s’agit en réalité de la publication chez Dunod – éditeur de savoirs et maison d’édition du groupe Hachette Livre -, dans cette nouvelle collection EKHO, au format poche, qui a pour but de faire partager le meilleur des essais dans des domaine tels que la vulgarisation scientifique, l’histoire ou les sciences-humaines, de la réédition de l’ouvrage de Emmanuel Thiébot parue en partie initialement chez Larousse en 2008. Rappelons que Emmanuel Thiebot est titulaire d’un mémoire de D.E.A. passé sous la direction de Serge Bernstein de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, en 2003 sur « Les Francs-maçons et la République en Basse-Normandie de 1870 à 1924 ».

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous