Accord universel pour le climat : agissons !

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 15 décembre 2015
Étiquettes : ,
  • 4
    chicon
    16 décembre 2015 à 17:52 / Répondre

    Evenements pompeux, beaucoup de discours (vive la planete, vive la fraaaaance ). Questions d’ordre general, c’est notre specialite , avec surtout une bonne table et une convialité qu’on est venu chercher. Le grand rendez vous mondial des Bisounours a eu lieu.
    Bon il vaut mieux parler ensemble de la planete et de son etat autour d’un bon plat que de ne pas en parler
    Un montagnard me disait que les touristes faisaient fuir les marmottes. Donc y a un probleme par la presence de l’homme.
    C’est sur que notre céodeux on sait pas ce qu’il devient et surtout y en avait pas avant sauf les pets des vaches.
    Mais les chinois crevent d’asphyxie, eux qui representent les deuxtiers du cėodeux de la planete,.
    Si les chinois crevent ils ne produiront plus et n’acheteront plus d’autos, de parfums et de voyages.
    Donc c’est l’interet de notre societe de consommation de consommer beaucoup sans faire crever les consommateurs.
    On est sur la voie vertueuse par un chemin detourné.

    • 5
      Peter Bu
      16 décembre 2015 à 21:37 / Répondre

      Chaque fois que la Chine est citée comme le principal pollueur de la planète les pollueurs occidentaux jubilent. Il y a peu les Américains étaient largement en tête.

      Ils oublient un détail, celui que l’industrie chinoise s’est développée à outrance grâce aux capitaux occidentaux et pour le plus grand profit de leurs détenteurs.

      Les moutons que nous sommes se sont jetés sur les marchandises bon marché fabriquées en Chine. Nous avons vite déchanté car elles ne tenaient pas la route, devaient être remplacés rapidement et, finalement, étaient bien chères à la fois en argent et en pollution induite. ais le mal était fait.

      La Chine pollue beaucoup et en étouffe, mais individuellement les Chinois ne nous arrivent pas aux chevilles en cette matière. Voyez par exemple http://www.planetoscope.com/cartes-statistiques.php

      Et s’ils font ce qu’ils peuvent pour nous rattraper en singeant notre mode de vie, cela aussi résulte de nos investissements – investissements idéologiques. Willy Brand le pressentait peut-être en disant que la télévision représentait un danger encore plus grand que la bombe nucléaire…

      Il faudrait commencer par balayer devant nos portes.

  • 2
    Peter Bu
    15 décembre 2015 à 19:19 / Répondre

    Depuis des années le Grand Orient de France a une Commission de Réflexion sur le Développement Durable. Elle collabore avec des membres d’autres Obédiences. Ses débats sont souvent très enrichissants. Mais ils n’aboutissent à rien ou presque.

    Certes, lors du Convent la Commission fait un rapport sur ses travaux et elle est reconduite mais elle ne communique pas directement avec les Loges qui, de ce fait, ne sont pas impliquées.

    Sur le site du GODF rien ne mentionne son existence, pas plus que celle d’excellentes commissions de la laïcité et de la bioéthique, mais aucune direction de l’Obédience n’a accepté que la CNRDD publie son propre site.

    La CNRDD a accumulé une montagne de matière mais, finalement, il y en a très peu sur le site interne du GODF – et personne n’a l’air des les y consulter.

    Espérons que la COOP21 réveillera tout ce petit monde. Le GODF et la CNRDD en premier lieux mais aussi les autres obédiences et l’ensemble des francs-maçons qui pourraient – et devraient jouer un rôle important dans la mise en pratique des conclusions de la COOP21. Il ne s’agit de rien de de moins que d’un changement de nos civilisations. Elles sont interdépendantes, il faut les rendre fraternelles. La franc-maçonnerie a été créée pour y contribuer.

    • 6
      Lamouline
      20 décembre 2015 à 10:18 / Répondre

      Je ne peux qu’être en désaccord sur ce qu’il vient d’être dit dans cette rubrique. Comme membre du Droit Humain, je trouve honteux pour leur sens critique , qu’ils feraient bien d’affuter, que des maçons se fasse embobiner par ce grand show médiatique écolo-mondialiste. Nous devons certes lutter contre nos préjugés mais aussi ne pas en acquérir de nouveaux.

      Paris COOP21.Not in my name! Roger Lamouline. Bruxelles.

      • 7
        Peter Bu
        20 décembre 2015 à 11:27 / Répondre

        Comme argument contre la COOP21, c’est un peu court.

        Si je voulais le prendre à la rigolade, je citerais l’interrogations : « Si vous pouvez choisir entre l’héritage de Madame Betancourt et la paix mondiale, quelle sera la couleur de votre Porsche ?

        Mais je peux aussi imaginer d’autres questions:

        Fabriquez-vous ou vendez-vous des cigarettes, des engrais industriels, une des 1300 substances chimiques interdites en Europe (les États-Unis n’en interdisent qu’une trentaine – sur 300000…!), des OGM, des centrales nucléaires? Exploites-vous une mine de charbon, des gaz de schistes?

        La liste des raisons de protester contre l’initiative COOP21 est très longue.

        Il doit bien y avoir des raisons défendables d’y être opposé, encore faudrait-il les décrire et prouver leur bien-fondé.

  • 1
    Patrice Deriémont
    15 décembre 2015 à 11:25 / Répondre

    C’est effectivement un accord majeur à mettre au crédit de la France à condition comme je le disais dans un article précédent que ce sommet n’ait pas été organisé par une dizaine de dirigeants, se fixant des objectifs à 100 ans (donc invérifiables) pour masquer leur incapacité à en fixer à 10 ans et par 180 dirigeants de pays pauvres venus réclamer leur part des 100 milliards de dollars annuels pour garnir leurs comptes en banques en Suisse ou au Luxembourg.

    • 3
      astronome64
      16 décembre 2015 à 16:58 / Répondre

      Oserai je te dire qu’il me semble que cette affaire a plutot été sous la responsabilité des nos amis américains, indiens et chinois ( 1 ville = 50% de la population française..) même si nous avons su bien recevoir ? Quant aux 100 milliards de dollars (flute c’est pas en Euros !!!) je pense un peu comme toi… je me souviens du pognon versé dans les années 80 en afrique qui servait à batir des « éléphants blanc » : autoroutes qui mênent nulle part, hopitaux démesurés sans médoc ni maintenance etc etc ;…et surtout des commissions et rétro commissions invraisemblables versées aux « élites » locales souvent formées en France…haaa les étudiants africains de Science Po quel poême !!!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous