La GLFF dépend-t-elle de la GLDF ?

Par Jiri Pragman dans Dans la presse

En clair la Grande Loge Féminine de France est-elle subordonnée à la Grande Loge de France (masculine) ?

On sait que la venue à Bériers d’un homme politique à une Tenue Blanche organisée par une Loge de la Grande Loge Féminine de France est contestée par un opposant politique et Franc-Maçon. Cf. Franc-Maçonnerie & politique à Béziers.

Soit ! Mais les conséquences de ce coup de gueule et leur interprétation laisse dubitatif… En effet, dans un article du Midi Libre du 2 décembre 2009 intitulé Béziers. 2 questions à Elie Aboud. Député UMP, premier adjoint et franc-maçon. Venue de Frêche : décision ce matin, on peut lire : Il y aura des suites et je pense une annulation de cette tenue blanche. J’ai eu tous les responsables à Béziers de la Grande loge de France, dont dépend la Grande loge féminine de France. La décision sera prise demain matin (Ndlr : ce mercredi) mais ce que je peux vous dire, c’est qu’ils ne voient pas d’un bon oeil cette conférence. Soit ils s’exprimeront pour se désolidariser de cette initiative, soit carrément la GLF ne permettra pas la tenue de cette réunion avec un homme politique à quelques semaines des élections régionales.

Quelqu’un peut-il expliquer à un observateur étranger la relation – en dehors de liens historiques – entre la GLFF et la GLDF ? La GLFF est-elle une « Obédience d’adoption » ?

La suite…

mercredi 02 décembre 2009 18 commentaires

Étiquettes : , , , , ,

  • 18
    Flupke 8 décembre 2009 à 09:06 / Répondre

    à JIRI

    oui bien sûr

    Mais les autres LL pensent sans doute qu’elles vont s’écraser ! Elle les connaissent et les ont « jaugé »

    S’ils s’agissait d’une loge constituée de personnes connues pour être vindicatives ce sont les autres qui se seraient écrasés …
    ainsi vont les vies maçonniques et profanes …

  • 17
    Jiri Pragman 8 décembre 2009 à 08:20 / Répondre

    Des Loges ou, plutôt, des associations qui gèrent un patrimoine immobilier maçonnique… rien de plus normal mais, à ma connaissance, le droit « classique » s’applique aussi (et surtout) aux Francs-Maçons. Si une Loge loue un Temple, je ne vois pas comment le propriétaire pourrait interdire une occupation en fonction du programme supposé de cette Loge. Et celle-ci serait parfaitement en droit d’attaquer son propriétaire devant un tribunal profane, non ?

  • 16
    EMEREK 8 décembre 2009 à 08:13 / Répondre

    En résumé ,on est d’accord avec Burdeos,le relationnel aurait cependant pu être plus fraternel….des deux côtés….

  • 15
    EDDH 8 décembre 2009 à 00:56 / Répondre

    @Flupke
    Avec une élection par an en France ils vont plus inviter grand monde nos frères du GODF.

  • 14
    Flupke 7 décembre 2009 à 18:42 / Répondre

    ou un « veto politique » de la part du concurrent

    Ceci dit en période électorale concernant les loges du GODF il leur est interdit de faire ce type de réunion avec en « vedette » un politique en campagne électorale.
    Il s »‘agirait alors d’un « véto maçonnique »!

  • 13
    EMEREK 6 décembre 2009 à 21:00 / Répondre

    Il s’agirait semble-t-il d’un « veto immobilier »,les journalistes sont -comme d’habitude-au courant…..

    http://www.midilibre.com/articles/2009/12/03/BEZIERS-Et-si-Freche-venait-1021101.php5

  • 12
    Burdeos 5 décembre 2009 à 07:03 / Répondre

    Et pan sur les doigts ! Il y a bien d’autres occasions pour inviter une personnalité politique que lors d’une tenue : le mélange des genres n’est pas bon, il brouille l’écoute que peut avoir le grand public de la chose maçonnique. Laissons les métaux sur les parvis, c’est une question de posture, pas d’ancienneté ou d’antériorité : la tradition initiatique est affaire d’attitude, elle n’est pas contingente du temps ordinaire qui passe inexorablement, elle s’inscrit dans un temps sacré.

  • 11
    Pourtous 4 décembre 2009 à 20:05 / Répondre

    Une soeur peut vous dire que la GLFF est indépendante , financièrement ; elle peut louer des locaux à d’autres obédiences propriétaires , mais aussi être propriétaire . Bien entendu elle est seule responsable de sa vie maçonnique .

  • 10
    Aretha 4 décembre 2009 à 18:51 / Répondre

    Tenez bon les frangines ! Personne ne doit vous dicter ce que vous avez à faire !

  • 9
    Flupke 4 décembre 2009 à 16:14 / Répondre

    On prête à Mr Freche ce mot : « Je ne suis plus adapté au monde actuel. Un monde de faux-culs où il faut du calme et ne pas dire ce que l’on pense. »

    On se plaint de la langue de bois des personnages politique, mais lorsqu’ils ne l’ont pas on les considère comme peu ragoutant, sommes nous logiques ?

    En fait ses bons mots n’ont épargné personne …

  • 8
    Ronan 3 décembre 2009 à 21:02 / Répondre

    La GLFF est née en effet comme « Loges d’adoption » souchées sur des Loges masculines de la GLDF, avant de devenir une Obédience à part entière, indépendante.
    Selon les Orients (les villes, pour les profanes), les Loges de la GLFF occupent des locaux appartenant au GODF en tant qu’Obédience (SOGOFIM), à des Loges du GODF, dites « propriétaires » dans le jargon maison, ou encore à des Loges de la GLDF.
    Si l’on oublie pour la circonstance les « irréguliers » de la GLNF (je n’arriverais jamais à m’interdire tout humour à l’égard d’une Obédience née en 1929 et qui prétend disputer sa régularité à une autre ayant deux cents ans d’antériorité) qui font le plus souvent bande à part, les deux « petites-grandes » Obédiences françaises, la GLFF et le DH, sont en effet le plus souvent locataires dans les locaux appartenant à l’une des deux « grandes-anciennes », GODF ou GLDF.
    Cela posé, les baux d’occupation stipulent clairement les conditions d’occupation et – de même qu’un propriétaire n’a pas de droit de regard sur son locataire tant qu’il occupe l’appartement « en bon père de famille » – j’ai peine à comprendre ce qui pourrait motiver le Frère de la GLDF à imaginer qu’il puisse se mêler de l’ordre du jour d’une Loge locataire (sauf dans l’hypothèse, et encore, où elle organiserait une réunion autour d’un personnage appartenant à une organisation fascisante… ce qui n’est pas encore le cas du PS ni de Georges Frèche, quel que soit le dégoût que puisse inspirer ses prises de position sur les harkis, traités de « sous-hommes » par ses soins).
    J’avoue cependant avoir un peu de mal à comprendre ce qui peut motiver une Loge à inviter un personnage aussi peu ragoûtant que Frèche. Monique Josèphe est par ailleurs une personne intègre. Mais en tout état de cause, cette Tenue blanche, ce sont les oignons de la GLFF, pas ceux de la GLDF, ni d’aucune autre Obédience du reste !
    Tout cela me confirme dans le sentiment que la politique (locale ou nationale) fait rarement bon ménage avec l’engagement politique : ici comme en religion, il convient de veiller à la laïcité, c’est-à-dire à la séparation des sphères d’activité. Lorsque le politique, pour appuyer son action, manipule des leviers de réseau à travers sa Loge, il rend un mauvais service à la politique comme à la maçonnerie.

  • 7
    EDDH 3 décembre 2009 à 19:35 / Répondre

    Bah bien sur que des Frères de la GLDF visitent la GLFF comme ils peuvent visiter les ateliers du DH.

  • 6
    Pierre-Jean 3 décembre 2009 à 16:53 / Répondre

    Je ne connais pas la situation exacte à Béziers, mais la où il y a des locaux de la GLDF, ses loges sont censées s »y réunir, et pas ailleurs (ça fleure bon la vente forcée mais on comprend l’intérêt pour l’obédience et donc ses loges).
    Dans les faits (je généralise à partir de trois cas que je connais), une association composée de loges locales est créée, et c’est elle qui est locataire des locaux. Une loge d’une autre obédience peut utiliser les locaux s’il reste de la place. Dans ce cas elle adhère à l’association et participe aux tantièmes au loyer global.
    Donc je ne pense pas que la GLDF ait un quelconque ascendant par ce biais. Mais peut-être que la pression se situerait à ce niveau local.

    Cela dit, concernant la relation entre la GLDF et la GLFF,j’ai entendu parler d’un « droit de visite » des Frères, mais j’avoue ne pas y croire et n’ai pas trouvé de documentation sur la question.

    Et comme les autres, je trouve toute ingérence inacceptable.

  • 5
    Colonel Sofi 3 décembre 2009 à 14:31 / Répondre

    C’est une honte pour la GLF. C’est un camouflet à la GLFF en général et aux femmes en particulier.
    La GLF de Béziers interdit une tenue d’une autre obédience !!! C’est indigne ! Où allons-nous ?
    J’espère que mes soeurs vont maintenir cette tenue, où que ce soit !

  • 4
    EDDH 2 décembre 2009 à 21:38 / Répondre

    Normalement non mais bon. Là ça a l’air spécial comme ambiance … Pour moi ce frère qui non seulement use de son influence mais en plus en prenant des journaux à témoin pour des raisons politiques en plus (qui sont donc professionnelles pour lui vu qu’il fait de la politique) devrait être radié.

  • 3
    Jiri Pragman 2 décembre 2009 à 20:41 / Répondre

    @EDDH

    Le propriétaire d’un Temple maçonnique aurait-il alors un droit de regard sur le programme d’activité de ses locataires ?

  • 2
    EDDH 2 décembre 2009 à 20:08 / Répondre

    Non mais peut-être qu’elles louent le temple de la GLDF

  • 1
    Fox7ans 2 décembre 2009 à 19:18 / Répondre

    Les liens entre la GLFF et la GLF sont effectivement de nature historique : la GLFF est issue des loges d’adoption (i.e féminines sous la coupe d’une loge masculine) de la GLF.

    Mais tout celà c’est de l’histoire ancienne. Aujourd’hui la GLFF est une obédience à part entière, indépendante et souveraine. Les liens de proximité qui peuvent exister avec les uns et les autres (GLF, GODF, DH) pour des raisons diverses ne sont en aucun cas des liens de subordination.

    Fox.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Sed eleifend mattis tristique Praesent dictum at Praesent