FMM54

Franc-Maçonnerie Magazine cherche Hiram

Par Géplu dans Dans la presse

Le numéro 54 de mars/avril de Franc-Maçonnerie Magazine est paru. Son dossier est consacré à Hiram, un personnage « aux mille facettes » comme le sous-titre Francis Moray dans son article « A la recherche d’Hiram ».

Extraits : Selon les rites, Hiram est un « personnage illustre et justement vénéré parmi les maçons », le « père, le modèle » de la franc-maçonnerie, le « maître », le « maçon par excellence », jusqu’à devenir « l’homme parfait », « l’archétype de la perfectibilité humaine ». (…) Ce mythe est devenu le schéma central de la maçonnerie et, en tout cas, du degré de la maîtrise. (…) La légende maçonnique d’Hiram est toutefois loin d’être homogène entre les différents rites. Comment s’est donc structurée l’histoire de cet architecte archétypal de la franc-maçonnerie nommé Hiram, ce fils d’une veuve auquel chaque maître doit tellement s’identifier que tous les maçons vont être réputés « enfants de la veuve » ? (…) On aurait pu s’attendre, au regard de l’importance de l’histoire pour la structuration de la maçonnerie, qu’elle soit parfaitement homogène entre les rites. C’est loin d’être le cas. (…)  On ne saura sans doute jamais qui fut Hiram lui-même, le Hiram de la franc-maçonnerie. Mais comme cette dernière, il est probablement un agrégat de sources diverses, dont la structuration – tel que nous la connaissons aujourd’hui – a commencé à la charnière du XVIIIe siècle et se poursuit encore assurément, selon les rites. (…)

Téléchargez le sommaire complet de la revue : FMM Sommaire N 54

jeudi 23 février 2017 1 commentaire
  • 1
    Corinthien 26 février 2017 à 11:06 / Répondre

    Nous pourrions penser, à l’instar du Livre des XXIV philosophes, reprise par Pascal : « Dieu est une sphère infinie, dont le centre est partout, et la circonférence nulle part. » (Deus est sphaera infinita, cuius centrum est ubique, circumferentia nusquam.).
    Maître Eckhart avait transformé cette phrase en : ‘Deus’, ut ait sapiens, ‘est sphaera’ intellectualis ‘infinita, cuius centrum est ubique cum circumferentia’ .
    Ce qui, pour nous Franc-Maçons, semble être plus proche d’une certaine « réalité symbolique »
    En transposant, nous pouvons nous demander si Hiram ne serait, au fond, qu’une somme d’idées intellectuelles dont les connaissances seraient partagées entre l’ensemble des maçons.
    De ce fait Hiram serait partout et nul part.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ultricies elit. fringilla efficitur. ut libero libero mi, quis commodo