la Chapelle Harmonique
La Chapelle Harmonique

La nuit des Musées au Musée de la franc-maçonnerie

Par Géplu dans Manifestations

Le 19 mai aura lieu la 14ème Nuit européenne des Musées. Comme les années précédentes, le Musée de la franc-maçonnerie de la rue Cadet participera à cette fête en proposant de 19h à 23h30 des visites personnalisées et commentées de ses collections, des visites accompagnées des plus beaux temples maçonniques abrités au sein du bâtiment du GODF, dont le célèbre grand temple historique dit « Groussier » et, en complément de cette découverte des temples et du musée, un spectacle vivant.

Cette année ce seront trois concerts exceptionnels (de 30 minutes) sur les premières musiques maçonniques du XVIIIème siècle, à 20h30, 21h30 et 22h30, donnés par le groupe « La Chapelle Harmonique », composé de trois jeunes virtuoses sur instruments d’époque dirigés par Valentin Tournet.

Si Mozart est certes le plus illustre des musiciens maçons, il est loin d’être le premier compositeur de l’Ordre. Élément fédérateur essentiel, la musique accompagnait les rituels dès les premières années du 18ème siècle. Phases de cérémonies d’admission, de passage à un degré supérieur ou simple divertissement sonore, elle était omniprésente et servait à « ouvrir l’accès à la communion avec l’harmonie des sphères ». L’ajout d’une dimension émotionnelle transcendait le domaine de la raison.
Dans les dernières années de l’Ancien Régime, les musiciens se détachent du joug de la cour et gagnent une certaine liberté. L’aspect égalitaire de la musique est souligné dans l’élargissement du public qui accède à la musique savante à travers les « Sociétés de Concert » créées grâce au concours de mécènes bien souvent Maçons.
Réalisant l’importance et le rôle clé joués par les premiers musiciens francs-maçons au 18ème siècle, cette soirée vise à faire découvrir tout un pan de l’histoire musicale européenne sous la plume de leurs principaux instigateurs de l’époque, grands mécènes mais aussi compositeurs de talent.

Les compositeurs maçons et les œuvres au programme
On connaît Niccolò Piccinni comme compositeur d’opéras mais on sait moins qu’il a composé quelques pièces pour clavecin conservées à la BnF. Joseph Bologne de Saint-George, connu sous le nom de “chevalier de Saint-George“ est un des fondateurs de La Loge Olympique (à laquelle Haydn dédia ses symphonies parisiennes). Son maître François-Joseph Gossec est membre de la loge parisienne “La réunion des Arts“. Fondateur du Conservatoire national, il composa de nombreux opéras et symphonies mais on trouve aussi quelques recueils de musique de chambre. Francesco Geminiani est considéré comme le plus ancien franc-maçon d’Italie. Il est en effet le premier italien à avoir été initié en franc-maçonnerie, dans la Loge londonienne “Queen’s Head“ le 1er février 1725. Le regard contemporain de Thierry Escaich viendra éclairer cette thématique avec une composition maçonnique.

Frédéric le Grand (1690 – 1762) : Sonate pour flûte
Chevalier de Saint-George (1745 – 1799) : Sonate pour clavier et violon obligé
Nicolas Piccinni (1728 – 1800) : Pièces inédites pour clavecin Tre sonate e une toccata per il cimbalo
F.J. Gossec (1734 – 1829) : Quatuor pour flûte et violon op. 14 (1769)
Escaich (1965) : Création maçonnique pour traverso, violon, viole et clavecin
F. Geminiani (1687 – 1762) : Sonata II : Bush aboon Traquair A Treatise of Good Taste in the Art of Musick (1749)

Le trio La Chapelle Harmonique est composé de 3 musiciens sur instrument d’époque (flûte, viole de gambe et clavecin)

Gabrielle Rubio, traverso Elle commence ses études musicales au CRR de Perpignan-Méditerranée. En 2011, 2012 et 2013 elle obtient trois DEM en flûte traversière, guitare et traverso, accompagnés des plus hautes récompenses. En 2010 et 2012, elle remporte les premiers prix de deux concours nationaux en flûte traversière. En février 2014, Gabrielle est admise à l’unanimité, première nommée, au concours d’entrée du CNSMD de Paris .En juin 2014, elle intègre l’Orchestre français des jeunes baroques et elle se produira avec cet orchestre à Aix-en-Provence, Blagnac et à la Maison de Radio France à Paris.

Jean-Christophe Dijoux, clavecin Jean-Christophe Dijoux découvre le son des instruments historiques lors de son cursus de piano au CNSMDP de Paris. Il étudie le clavecin et la basse continue et se perfectionne à la Hochschule für Musik de Fribourg (Allemagne) à la Schola Cantorum Basiliensis (Bâle, Suisse). Il est lauréat de plusieurs concours notamment le Concours Telemann de Magdebourg (prix pour la meilleure réalisation de basse continue) et le Concours Bach de Leipzig (1er Prix). Jean-Christophe a été claveciniste de l’Orchestre Français des Jeunes (OFJ) et de l’Orchestre Baroque de l’Union Européenne (EUBO)

Valentin Tournet, viole de gambe et direction artistique Valentin Tournet débute la viole de gambe à l’âge de 5 ans et intègre parallèlement le chœur d’enfants de l’Opéra National de Paris. Il reçoit les conseils de Jordi Savall avec qui il partage sa passion pour l’art de l’improvisation et rencontre Philippe Herreweghe, suit son travail au sein de ses ensembles. En 2015, il a fait ses débuts au MA Festival de Brugge et au Festival Oude Muziek d’Utrecht, en soliste. En 2017, à l’aube de ses 20 ans, Valentin prends part à une grande tournée en soliste en Belgique et aux Pays-Bas autour de la musique de Tous les Matins du Monde. Il fonde la même année son ensemble La Chapelle Harmonique qui se produira entre autres au Festival de Lanvellec, au château de Méry-sur-Oise (95) dans le cadre de sa première année de résidence au festival d’Auvers-sur-Oise.

Contact et renseignements : Thierry Cuzin. Tél. 01 45 23 74 09 ou thierry.cuzin@godf.org

dimanche 29 avril 2018 3 commentaires
  • 3
    luciole 6 mai 2018 à 16:55 / Répondre

    Tout ce qui peut relier Musique et FM et favoriser leur union est à encourager.

  • 2
    Corinthien 6 mai 2018 à 12:10 / Répondre

    Ou d’écouter , avec délice, Henri Tachan interpretant « Mozart, Beethoven, Schubert et Rossini »…

  • 1
    Corinthien 6 mai 2018 à 11:21 / Répondre

    De quoi donner envie de relire « Tous les matins du monde » de Pascal Quignard et de revoir le film éponyme…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
commodo ipsum libero massa libero sed lectus