Verhofstadt 180519

Nos valeurs européennes face aux populismes

Par Géplu dans Divers

Une belle initiative transfrontalière : à la veille des élections européennes, la Loge Les Amis Philanthropes du Grand Orient de Belgique à Bruxelles et les Loges Roger Leray et Camus du Grand Orient de France à Paris organisent le 18 mai 2019 à 9h30 rue de Laeken à Bruxelles une Tenue Blanche Fermée portant sur les valeurs européennes face à la montée des populismes : Nos valeurs européennes face aux populismes.

Le conférencier sera Monsieur Guy Verhofstadt, ancien 1er Ministre belge et président du Groupe Libéral au Parlement européen. La conférence aura lieu en français, une traduction simultanée en anglais est prévue.

Les Frères et les Sœurs intéressés doivent s’inscrire : inter@lesamisphilanthropes.be
Téléchargez l’invitation : TBF Guy Verhofstadt 18 mai

mercredi 08 mai 2019 61 commentaires
  • 53
    Guillaume 14 mai 2019 à 14:08 / Répondre

    Où sont les valeurs européennes et maçonniques, quand l’Europe et la franc-maçonnerie appuient et reconnaissent des coups d’Etat? On lit régulièrement des critiques sur le site hiram.be contre le GODF, sous prétexte, que le GODF s’immisce dans des problèmes politiques. La Grand Loge du Sud-Est du Venezuela, (loge régulière) va bien plus loin, elle appuie un coup d’Etat flagrant, contraire à tous les principes maçonniques.
    On apprend sur le site de wikistrike.com(Rien ni personne est supérieur à la vérité): Le putschiste Juan Guaidó est un jésuite franc-maçon (8.5.2019) Les loges vénézuéliennes lui ont donné leur appui l’appelant ouvertement leur « frère ». « À la gloire du grand architecte de l’univers Nous, représentants de la Grande Loge du Sud-Est, offrons notre soutien inconditionnel et retentissant à notre frère bien-aimé Juan Gerardo Guaidó. A noter que Guaidó est passé par l’université jésuite Andrés Bello à Caracas.
    François Baroin est franc-maçon. Je voudrais bien savoir ce qu’il pense de la décision du président Macron, d’avoir reconnu immédiatement Juan Guaido comme président légal du Venezuela, tout de suite après que « Donald Trump l’avait nommé président du Venezuela » à la place de Madura régulièrement élu et qualifié d’usurpateur par les USA.
    Si Madura avait nommé Marine Le Pen, comme présidente légale de la France, prétendant que Macron est un usurpateur, qu’aurait pensé Macron de cette nomination?
    Je voudrais aussi savoir de François Baroin, ce qu’il pense d’une F.M appuyant un coup d’Etat, au Venezuela: Election présidentielle décryptée: Ce dimanche 20 mai 2018, avec 68 % des votes exprimés en sa faveur, Nicolás Maduro a remporté l’élection présidentielle vénézuélienne. L’opposition locale, les États-Unis et leurs partisans ne reconnaissent pas le résultat. Une décision prise avant que l’élection n’ait lieu (solidaire.org.)
    L’Institut Carter de l’ancien président américain Jimmy Carter contrôle les systèmes électoraux à l’échelle mondiale, et cela vaut aussi pour celui du Venezuela. Il conclut : « Le Venezuela a l’un des systèmes électoraux les plus modernes au monde, meilleur que celui de mon propre pays. Ce n’est pas parce qu’on n’apprécie pas du tout les choix politiques d’un vainqueur qu’on peut dès lors condamner les élections comme non légitimes. »(solidarité.org)
    L’élection a été suivie avec grand intérêt par les observateurs internationaux qui, depuis 1998, sont originaires d’organisations comme l’Union des Nations sud-américaines (Unasur), l’Institut Carter, le Conseil des experts électoraux de l’Amérique latine (CEELA), L’ex-président des USA Jimmy Carter a déclaré que le processus électoral du Venezuela est le « meilleur du monde » (22.9.12 bimbusiness.bfmtv.com)-etc. L’ancien Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero qui, récemment, a été médiateur des discussions entre le gouvernement vénézuélien et la MUD, était également au Venezuela pour suivre le déroulement de l’élection. Lorsqu’il a voulu assumer son rôle d’observateur international et visiter quelques bureaux de vote, il a été conspué par des membres de l’opposition. Avant le scrutin, il avait déclaré : « Si le gouvernement voulait frauder, il n’aurait pas invité le monde entier à venir observer les élections. À l’exception de l’Organisation des États américains (OEA), le monde entier a été invité à suivre de près le processus électoral. L’Union européenne, les États-Unis ont quand même leurs spécialistes aussi pour contrôler un processus électoral, non ? Bien sûr que si, mais nous sommes la proie d’un grand préjugé, dans nos dogmes, et cela débouche sur le fanatisme. » (solidarité.org)
    Le processus électoral a été suivi par plus de 150 observateurs. Cela comprenait, entre autres, 14 commissions électorales de huit pays, dont le Conseil des experts électoraux d’Amérique latine, deux missions techniques électorales et 18 journalistes de différentes parties du monde. Selon les observateurs internationaux, « les élections ont été très transparentes et conformes aux normes internationales et à la législation nationale ».

    Le Venezuela a l’un des meilleurs systèmes électoraux au monde. La fraude n’est pas possible car l’identification et les empreintes digitales sont requises pour chaque électeur. Les machines à voter sont vérifiées avant l’élection et immédiatement après. Le Venezuela fait quelque chose qu’aucun pays au monde ne fait – l’audit public et citoyen d’un échantillon de 53% des machines à voter, qui est télévisé. Les 18 partis ont tous signé les vérifications. (investigation.net -Venezuela : ce qu’il faut savoir sur le coup d’État mené par les États-Unis (investigation.net: -30.1.2019)

    Pour Jean-Jacques Kourliandsky, plusieurs raisons expliquent l’intérêt des Etats-Unis à ce que Maduro parte. La première, c’est « d’avoir à la tête de l’un des pays qui est l’un des principaux producteurs de pétrole du monde un gouvernement ami », explique le chercheur. D’après le rapport annuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de 2010, le Venezuela possède les plus grandes réserves prouvées de pétrole au monde. (Francetvinfo.fr: Venezuela: quatre questions sur l’influence des Etats-Unis dans la crise (12.2.2019) Mais il y a aussi les mines d’or, de diamant, et d’autres matières premières abondantes, dont les USA veulent s’emparer, etc.)

    Le premier rapporteur des Nations Unies à se rendre dans le pays depuis deux décennies, le juriste Alfred de Zayas, a déclaré à The Independent que les sanctions internationales dévastatrices imposées au Venezuela sont illégales et pourraient constituer un crime contre l’humanité.
    Le secrétaire général des Nations Unies, Guterres, a annoncé que l’ONU ne reconnaissait que le gouvernement Maduro. L’Italie a bloqué la reconnaissance du Mec au hasard par l’Union européenne…. L’Union africaine soutient Maduro et s’est prononcée contre la tentative de coup d’État (mediapart.fr ). Le parlement européen a reconnu le coup d’Etat).
    L’annonce du président Trump, qui reconnaît Juan Guaidó comme “président légitime” du Venezuela a été préparée dans une cabine de régie souterraine à l’intérieur du Congrès et de la Maison Blanche. C’est ce que décrit en détail le New York Times (26 janvierLe 22 janvier, à la Maison Blanche, les trois ont présenté leur plan au président, qui l’a accepté. Immédiatement après – rapporte le New York Times – “Mr Pence a appelé M. Guaidó et lui a dit que les États-Unis l’appuieraient s’il réclamait la présidence”.(12.2019 legrandsoir – Manlio Dinucci -Édition de mardi 29 janvier 2018 de il manifesto). Ce n’est pas du populisme, ce sont des faits, rien que des faits.

  • 50
    Joël 12 mai 2019 à 20:28 / Répondre

    Espérons qu’il soit rétabli d’ici le 18 !
    https://www.gva.be/cnt/dmf20190512_04393134/guy-verhofstadt-opgenomen-in-ziekenhuis-door-niercrisis
    Pour la traduction, vous avez deepl translator pour comprendre cette belle langue qu’est le néerlandais.

  • 49
    Désap. 12 mai 2019 à 19:18 / Répondre

    40 / 47 / 48 – A peu près 80 millions de morts en deux guerres mondiales ça ne vous suffit pas les gars ?
    Vous, ce n’est pas consternants que vous êtes, c’est lamentablement inconscients ; et vous nous cassez les pieds pour ne pas dire autre chose avec vos libertés qui ne seraient pas respecter. Point Golmachin ou pas, je me permets de vous rappeler que c’est la division qui a mené le cinglé allemand au pouvoir. Et dire qu’il va falloir se mouiller une nouvelle fois parce que vous aurez le trouillomètre à zéro si ça tourne mal.

    • 51
      Joël 12 mai 2019 à 21:10 / Répondre

      Faut arrêter la fumette. L’extrême droite et le stalinisme sous l’une ou l’autre forme, on les renvoie dos à dos. Pourquoi venez-vous vous défouler sur ce site, voire le polluer. Vous vous ennuyez chez vous ? Bobonne ne vous a pas promené ce matin ?

  • 45
    DACIER 12 mai 2019 à 17:26 / Répondre

    Cette Europe n’est qu’une caricature du Saint-Empire . Les nations européennes sont nées de cette décomposition et sont fondées sur des valeurs antitraditionnelles au sens profane du terme. Corruptio optima pessimi…

  • 40
    Xuban 12 mai 2019 à 11:33 / Répondre

    L’Union européenne est une construction fantasmatique, une utopie du 19ème siècle construite sur la négation des intérêts nationaux. Pour arriver à ses fins, elle n’hésite pas à bafouer les votes des peuples et impose à tous, sa vision passéiste, par un despotisme qui se prétend éclairé.
    Quelques rappels factuels :

    La réitération indéfinie du vote
    La Norvège
    En 1972 les norvégiens par référendum disent NON à l’entrée dans l’UE, mais pour la dictature européiste un OUI c’est pour toujours et à tout jamais tandis qu’un NON est toujours provisoire. Les norvégiens revotent donc en 1994. Une nouvelle fois c’est le NON qui l’emporte. Les norvégiens devront revoter une troisième fois et cela jusqu’à ce qu’ils finissent par voter OUI.

    La modification d’un traité pour obtenir son approbation
    Le Danemark
    En 1972 entre par référendum dans l’UE mais en 1992 les danois votent NON à Maastricht. Selon une procédure qui viole le droit international, le traité est modifié pour permettre au Danemark d’être exempté de l’euro comme monnaie. En 1993 les Danois ratifient par référendum le traité de Maastricht.

    Le viol du vote des peuples
    L’Irlande
    En 2001 les irlandais rejettent le traité de Nice. Le parlement ratifie le traité. En 2008 les irlandais rejettent le traité de Lisbonne. Quelques mois passent, les irlandais sont appelés une nouvelle fois à se prononcer sur un traité modifié, le OUI finit par l’emporter

    La Suède
    En 2003 les suédois par référendum disent NON à l’euro. Ils devront revoter

    La France
    En 2005 les français rejettent à 55% la constitution européenne, cette constitution leur sera imposée par le vote des parlements.

    Les Pays Bas
    Les néerlandais, comme les français disent NON par référendum à la constitution européenne, cette constitution leur sera imposée quand même par le ratification du parlement.

    La Grèce
    En 2015 les grecs rejettent le plan de redressement de l’économie présenté par la « troïka ». Le premier ministre est destitué et le plan sera appliqué avec les conséquences sociales que nous connaissons.

    Les Pays-Bas
    Une fois encore les néerlandais sont appelés à se prononcer sur un accord d’association de l’UE avec l’Ukraine dirigé par un gouvernement néo-nazi. Le NON l’emporte, mais l’accord sera quand même mis en œuvre.

    Le Royaume-Uni
    En 2016 les britanniques votent pour le « Brexit ». Or nous assistons une fois encore à une tentative de négationnisme du vote du peuple. Tout est mis en œuvre pour créer un chaos propice à l’établissement d’un second referendum.

    De plus les institutions européennes utilisent tous les moyens de propagande à sa disposition
    Empêcher tout débat
    L’utilisation de la censure
    La menace et l’intimidation
    La prophétie auto réalisatrice par la manipulation sondagière

    La construction européenne est un dogme, une dictature qui refuse et n’admettra jamais le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. L’UE est une religion.

    Alors que l’on ne vienne pas me parler à moi, franc-maçon depuis 40 ans, de nos valeurs européennes face aux populismes. Si l’on veut promouvoir, à dessein, cette notion de populisme alors je lui opposerais celle de populicide. Il y a d’un côté les populistes qui défendent le Peuple et de l’autre côté les populicides qui les détruisent.
    Je ne me reconnais que dans les valeurs de la république, de la laïcité et de la nation.

    J’ai dit

    • 41
      Joël 12 mai 2019 à 12:36 / Répondre

      Tous ceux qui ont voulu créer une Europe de l’Atlantique à l’Oural se sont cassé la figure.

    • 42
      joab's 12 mai 2019 à 12:45 / Répondre

      « L’Union européenne est une construction fantasmatique, une utopie » ???? Ca commence mal ! Si vous construisez le reste de votre discours sur une telle affirmation …
      Que l’on apprecie ou as l’UE, on ne peut contester sa REALITE, son OPERATIONNALITE. C’et dailleurs un minima si on veut lutter contre. Car les questions qui se posent en 2019 est « comment l’ameliorer » ou « comment en sortir » … On ne sort pas d’un « fantasme ». En fait c’est une caracteristique des propagandes separatistes. Elles bavardent dans le déni de réalité.
      Votre presentation est bien entendu très contestable mais s’avère de l’histoire fiction. Le sujet n’est plus là !

      • 43
        Joël 12 mai 2019 à 13:20 / Répondre

        Quasi pas d’argumentation. Quel pluralisme !

        • 44
          Désap. 12 mai 2019 à 14:36 / Répondre

          40 – Tu me diras vieux, tes potes, eux, ont tenté de faire l’Europe à coups de déportations et de bombardements.

          • 47
            Joël 12 mai 2019 à 17:52 / Répondre

            Désolé pour toi, je n’aime ni les fachos ni les nazillons. De plus, en Belgique francophone, nous n’avons pas d’extrême droite, pas comme en France et en Flandre.
            Voilà une belle démonstration de la loi de Godwin. Je pense que ton intervention enfreint le règlement du site. Un « désapage » en quelque sorte.

          • 48
            Joël 12 mai 2019 à 17:55 / Répondre

            Votre réponse ne m’était pas destinée, mais elle est quand même consternante.

        • 52
          joab's 12 mai 2019 à 21:16 / Répondre

          L’argumentation est très simple : en 2019, ce qui nous concerne n’est pas de refaire les matchs de 1992 et 2005-2008 mais de savoir s’il faut detruire l’UE ou l’ameliorer…
          Les discours des sepratistes sont totalement vides sur ces questions.

    • 46
      lazare-lag 12 mai 2019 à 17:36 / Répondre

      « dictature européiste », « populicide ».
      Très intéressant cette sémantique, on dirait du Marine Le Pen qui aurait fait la cour à Michel Onfray,(ou l’inverse)lui-même sous influence babouviste (de Gracchus Baboeuf si vous préférez). Très instructif.
      Qui a prétendu que les extrêmes ne se rejoignaient pas?
      Et cela vient d’un franc-maçon qui nous dit ne pas se reconnaître dans les valeurs de la république, de la laïcité et de la nation.
      Mazette! On n’ose demander dans quelles valeurs maçonniques et humanistes peut se reconnaître un tel franc-maçon, enfin qui se prétend tel.
      Parce que quand un franc-maçon s’affranchit ainsi de la République, de la Laïcité, de la Nation, et de l’Europe, que lui reste-t-il?
      On est en droit de s’interroger…

    • 54
      jacques 14 mai 2019 à 14:35 / Répondre

      Je n’aime pas ce message qui sent la violence et la haine et je me sens agressé.
      Respect et tolérance ne font-ils pas partie des valeurs maçonniques et européennes? Si la construction européenne est loin d’être parfaite et si des erreurs ont pu être commises, contribuons à l’améliorer l’édifice européen, dans le respect de l’autre et de nos valeurs.

      • 56
        Stéphane SIMON 14 mai 2019 à 17:17 / Répondre

        Quelle est la légitimité morale ou politique de cet « édifice européen » et en quoi la France, qui a vocation universelle, devrait se limiter à ce seul « édifice »?

  • 35
    Ch. Fontainas 10 mai 2019 à 23:19 / Répondre

    Je suis européenne et je vote pour une Europe forte et qui se respecte de par les efforts que cela représente de la part de chacun. Emmanuel Macron sait bien comment elle devrait se faire et il faut le suivre car c’est avec lui que nous saurons marcher le mieux vers une Union Européenne. Et surtout pas comme M. Le Pen claironne à tous vents des paroles contradictoires au gré des opportunités de victoire électorales qu’elles confond bêtement … Mais elle est Blonde alors !… Et ça joue pour beaucoup… Surtout quand elle se confond encore !… avec Jeanne d’Arc !… Trop ridicule … La Reine du populisme et de la poudre aux yeux… J’aurais bien voulu la voir aux prises avec les manifestations des gilets jaunes et de leurs « violent supporters » !.. Ce qui me fait seulement peur c’est de voir comme elle est pendue aux basques de Steve Banings qui lui, ne veut surtout pas d’une Europe forte mais plutôt en faire un nouveau champs de bataille où écouler les armes construites par des travailleurs américains et donc réduire le chômage aux USA
    Rausss !… Le Pen un fois au pouvoir ce serait divises cruellement la France en deux camps : la démocratie et la dictature. Car vraiment, je ne sais pas comment elle pourrait appliquer, tant ils sont contradictoires, tous les « principes » qu’elle étale au fil de ses discours sans s’aider par un régime dictatorial qui vienne lui expliquer comment rendre cohérents, même ses propres propos.

    • 39
      joab's 11 mai 2019 à 18:21 / Répondre

      Bannon ??? En fait, Bannon a montré comment faire réussir un incapable (Trump) et aide Salvini. Donc, nul doute que MLP est interessée et dans sa logique de conquête, ca se comprend.
      A mon avis on se trompe en espérant disqualifier MLP en simplement la traiter de « facho » … L’argument s’use et finira par ne plus marcher.
      Il faut donc que ses concurents soient plsu avisés et confrontent devant tous le programme FN avec la réalité, sans invectiver.
      Car sur le terrain de l’invective les bonimenteurs RN sont plutôt efficaces.
      Un minimum de serieux et le programme s’ecroule… C’est ce qu’avait fait Macron en 2017.
      Par contre sur la campagne de 2019, c’est pas brillant. Macron lui aussi retombe dans un affrontement mediatico-frenchouillard où il a tout à perdre et rien à gagner.
      alors que l’enjeu est le rapport de force au parlement entre PSE, PPE, Verts, centristes et separatistes.

    • 55
      Stéphane SIMON 14 mai 2019 à 17:14 / Répondre

      Quand on commence à parler de force concernant un état, le fachisme n’est pas bien loin.

      • 58
        lazare-lag 16 mai 2019 à 21:39 / Répondre

        Je ne sais pas très bien à quoi le mot fachisme peut se rapporter, je ne le connais pas,par contre je vois mieux de quoi on parle lorsqu’on évoque le fascisme.
        Et je vois aussi d’où vient cette orthographe qui peut en désarçonner certains.
        Par ailleurs, je ne saisis pas bien non plus pourquoi le fait d’évoquer ensemble force et état conduirait inévitablement au fascisme, ou fachisme si vous y tenez…
        Que je sache, le Général de Gaulle a toujours vanté les mérites d’une République forte, la Constitution de la Vème République va dans ce sens, mais si l’on vous suit, il prônait plutôt une dérive fasciste?
        Désolé, mais je ne vous suivrais pas sur cette interprétation.
        En fait, une explication serait bienvenue car une incantation seule n’a jamais fait une argumentation.
        Donnez-nous du grain à moudre et pas seulement une formule à l’emporte-pièce.

    • 57
      Stéphane SIMON 14 mai 2019 à 17:18 / Répondre

      La gérante de la SARL le Pen est tout autant européenne que vous.

      • 59
        lazare-lag 16 mai 2019 à 21:55 / Répondre

        Décidément vous aimez bien les formules incantatoires envoyées vite fait, au débotté.
        Ne pourriez-vous pas nous expliquer par le menu en quoi la dame de Montretout serait européenne?
        Nous sommes tellement ignorants et avides de connaissance.
        En effet, cela nous a tellement échappé qu’elle puisse avoir le commencement d’un soupçon de début du quart de l’esquisse d’une idée européenne, qu’il faut qu’un fin connaisseur de la pensée lepéniste vienne nous expliquer en quoi la dame de Montretout est dotée d’une structure de pensée européenne.
        Parce que, pour le moment, notamment sur le plan européen, il me semble qu’elle ne montre rien.

        • 60
          Stéphane SIMON 17 mai 2019 à 01:04 / Répondre

          Cette prose narquoise et irrespectueuse est-elle l’oeuvre d’un frère?
          Nul doute que non.
          Je vais tenter de modérer mes passions pour vous accorder un peu de science. Finalement il ne m’en manquera pas et vous en aurez un peu plus.
          Les extrêmes-droites du continent européen sont les plus farouches défenseurs de l’idée d’une union politique continentale, peu importe le nom qu’on lui donne et la forme qu’elle prend.
          Pourquoi?
          Parce que ce sont des supremacistes blancs de culture pagano-judeo-chretienne qui rêvent de cette grande fraternité blanche, occidentale, élevée en rempart civilisationnel face à la barbarie du reste du monde bien qu’actuellement le monde arabo-musulman soit leur cible de prédilection.
          Vous aurez noté au passage, par une lecture attentive des publications de la SARL le Pen, quelle est sa position sur l’OTAN.
          Pardon? Vous n’avez rien lu sur ce sujet?
          Vous avez raison, ils n’en parlent même pas!
          « Il vaut mieux être colonisé par les américains que par les bougnoules » m’avait dit un jour un cadre du FN qui m’était opposé dans une élection.
          Je crois que ça cadre bien avec l’idéologie héritée du petainisme, vous ne trouvez pas?
          Vous comprenez maintenant pourquoi les USA ont reconnu le gouvernement de Vichy et délégué ambassadeur, installé lui aussi à Vichy et rendant chaque semaine visite à Laval qui devait le rassurer d’un « dès que les boches seront partis et que vous arriverez, on sera avec vous ».
          L’esprit d’abandon disait de Gaulle.
          La SARL le Pen, c’est la soumission aux velléités de domination des intérêts euro-atlantistes sur fond de pureté raciale!
          Bon appétit.

          • 61
            DACIER 17 mai 2019 à 11:50 / Répondre

            « L’esprit d’abandon » disait de Gaulle. Mais c’était aussi un maître en la matière surtout en ce qui concerne l’Algérie française (3 départements français à l’époque) et le million d’européens jetés dans les poubelles de l’Histoire,après s’en être servi pour revenir au pouvoir en 1958…

  • 24
    réboussié 10 mai 2019 à 14:34 / Répondre

    populisme ?une déviance ? une méthode d’accès au pouvoir ? à d’autres époques ?on parlait du sexe des anges , aujourd’hui ? de la couleur des sous vêtements des anges trans ? à quand les sis , les ortho , para ? comme les cyclos….pour les chimistes du carbone ??
    Populisme ? .quand les sondages évoquent 60 % d’abstention ? ne pas confondre pécheurs à la ligne et élément populaire -citoyen , soit entité groupale nommée « populisme »
    pour certains ? les « populistes «  ? citoyens de seconde zone ? les fameuses illettrées ?alcoolos ?, fumeurs de clopes roulant au gasoil ? z’ont droit de vote ?ces entités là ??
    quand aux fakes virales ? la dernière version de la revue Marianne renvoie à certains fakes bien officiels
    Zineb El Rhazoui ? sa protection policière ? porteurs de parapluie en cas d’orage ?
    Le franc maçon de base , des deux sexes en principe devrait savoir lire , du moins dans le monde ….lire , au delà de réciter implique de comprendre ce qui est écrit ( M Onfray , Houellebecq , Zemmour , A Finkielkraut et 30 de plus ? des fachos , des pseudos intellos ? , alors les déclarations malveillantes et pseudo morales , les jugements et condamnations diverses ? populiste ? celui qui l’extreme droite au pouvoir voudra voter démocrate ? nous autres FM et FMe ?des futurs populistes ? puis je me gausser sans offenser personne ?
    Réseaux sociaux ? sans eux ? trier le bon grain de l’ivraie ? arrêtez donc de nous prendre pour des billes , le mépris voire la haine des médias , des politiques ? par ces fameux populistes (GJ ? )provient justement de ce mépris de ceux là, les gros salaires avec comptes fiscaux à l’étranger …l’accès à la parole …à l’inverse des sans dents ,,ne pas confondre élite et oligarchie ploutocratique ..
    Nous pouvons ,nous devons appeler à la responsabilité du citoyen , au vote démocratique , (la république devrait être démocratique voir sur le site mézetulle la différence entre les deux )
    A défaut d’une candidature idéale ? la situation française n’est pas idéale , le contexte mondial non plus et nous savons que de longs ….donc , ? évitons les discours stériles , les condamnations sans jugements , les idées toutes faites des communicants habituels ….les slogans vides …la parole dérive , à la fois cause et conséquence ..et en plus ? on s’attaque à la langue , à l’histoire ? à défaut de proposer un avenir clair …chasser les marchands du temple ? pour ne pas polémiquer , je ne préciserai pas le temple ….mais la sagesse présidait il y a bien longtemps …..ne pas oublier ses racines , d’ailleurs ?pourquoi greffe t on en agriculture ? OGM ? bien prétentieux ? non? ça fait homme nouveau , sur homme , origine ? bébé éprouvette …gaffe de bien coller les étiquettes …bon sujet de planche ?non ?

    • 29
      Désap. 10 mai 2019 à 16:26 / Répondre

      Lu deux fois, rien compris !
      Désolé

      • 37
        réboussié 11 mai 2019 à 15:19 / Répondre

        je résume mon TCF : si on continue comme cela ,l’année prochaine , le défilé du premier Mai ? on le fera au Père la chaise , mais le mur aura été rebaptisé  » Mur des populistes » …c’est plus clair comme cela ?

        • 38
          Joël 11 mai 2019 à 17:43 / Répondre

          non

    • 30
      joab's 10 mai 2019 à 16:30 / Répondre

      Pourriez-vous clarifier un peu … ? Beaucoup trop de sujets en un seul com …

      Faisons simple … Le « populisme » est une tactique politique consistant à monter un prétendu « peuple » contre une prétendue « elite »…
      N’est-ce pas le cas des ideologies Trump, brexit, RN, LFI ?

      • 32
        Stéphane SIMON 10 mai 2019 à 17:19 / Répondre

        Emmanuel Macron déclarait sur l’antenne de BFM-TV en Novembre 2018: « nous sommes les vrais populistes ».
        Voilà-voilà…

        • 33
          joab's 10 mai 2019 à 18:38 / Répondre

          Il faut écouter l’ensemble pour comprendre le sens qu’il donnait… mais pas très heureux en effet !

  • 14
    joab's 9 mai 2019 à 17:16 / Répondre

    La question « populisme » envahit jusqu’aux blogs franc-maçonniques, où l’on constate que cette déviance connaît popularité chez des franc-maçons.
    Qu’en est-il ? Le populisme est une methode d’accès au pouvoir, prétendant être soutenu par « le peuple », contre des « élites » (en fait les élus du peuple dans le cadre du processus electoral).
    Et ainsi selon ces pretextes simplistes, l’UE est rejetée en relayant l’imposture que les dirigeants UE seraient cette élite honnie, non élue.
    Dans la réalité, le parlement est élu directement ainsi que le Conseil européen. Les commissaires sont eux désignés par le Conseil, mais ratifiés par le Parlement. Donc fonctionnement similaire aux états. Mais cette réalité objective n’a pas de prise sur le discours populiste, pour lequel une fake-news qui plait et devenue virale sur reseaux sociaux fait office de « vérité ».
    Comment, dans nos pays civilisés, une methode aussi benete et au passé sanglant arrive à reconquérir du terrain ?
    Il y a evidemment des communautés d’intérêts à faire ecrouler les democraties et leur prospérité matérielle, ce qui n’est pas terrain favorable pour des regimes totalitaires. Il leur fau des états de déstabilisation, insurrectionnels, qui justifient des violences.
    Mais aussi une perte d’objectifs humanistes grandioses, ceux qui les portaient ayant parfois montré cynisme.
    Un abétissement confortable grandisant de consommer du « prêt à gober » de fake-news multi-likées et suffisament virales pour devenir « vérité de référence » pour des crédules.
    Ne serait-ce pas à nous, FM, de tracer des perspectives pour l’humanité, plutôt que nous lamenter sur la montée de cette bétise populiste ?

    • 15
      Joël 9 mai 2019 à 20:44 / Répondre

      Je ne suis pas sûr que le populisme soit une déviance. A voir au cas par cas. On est toujours le populiste de quelqu’un… Un jour, le mot « populisme » sera synonyme de point Godwin.

      • 16
        lazare-lag 10 mai 2019 à 05:24 / Répondre

        Jusqu’ici, je ne savais pas ce que pouvait être un point Godwin, j’en découvre ici même l’expression pour la première fois.
        Pour avoir une explication, je viens donc de chercher un peu sur internet.
        Le problème, c’est que je ne vois toujours pas vraiment bien ce que vous voulez signifier par le fait que populisme sera synonyme de point Godwin.
        Peut-être que cela tient qu’au départ mettre en doute l’absence de déviance dans le populisme m’a aussi interrogé.
        Peut-être pourriez vous développer l’idée selon laquelle populisme serait exempt de tout défaut? Si telle est vraiment votre thèse.

        • 18
          Joël 10 mai 2019 à 11:22 / Répondre

          « Peut-être pourriez vous développer l’idée selon laquelle populisme serait exempt de tout défaut? » Je ne réponds pas à votre question parce que vous déformez mon texte! Je n’ai absolument pas écrit cela.
          Pour les lecteurs du site :
          « La loi de Godwin peut s’appliquer à tout type de conversation ou débat ; l’un des interlocuteurs atteint le point Godwin lorsqu’il fait référence à un fait en lien avec la Shoah ou le nazisme alors que le sujet de départ ne s’y prêtait pas. »
          Par déduction, vous devriez trouver la réponse par vous-même.
          Populisme (source wikipédia) : la pertinence de l’utilisation du mot « populisme » et sa définition sont toujours sources de débats.
          Vous voyez que vous avez encore du boulot…

    • 17
      joab's 10 mai 2019 à 11:19 / Répondre

      @Joel15. En effet, il est utile de préciser en quoi le populisme serait « déviant » et de quoi.
      Il est déviant de ce qui construit notre monde rationaliste actuel et fonctionne en manipulant à declencher des émotions de jalousie, révolte, violence plutôt que construire des alternatives credibles soumises au peuple au travers du moyen d’expression democratique du vote.
      En quoi manipule-t-il ? en qualifiant gratuitement de « volonté populaire » leurs ideologies au nom d’applaudimetre de meeting, likes sur reseau social et en piétinant l’expression du peuple au travers du vote de ses représentants.
      Quant au point Goldwin, c’est bien pratique pour disqualifier un contradicteur et achaver un echange qui n’apparaît pas favorable.
      Ceci dit, « populisme » n’a pas le côté pejoratif du nazisme … puisque plusieurs partis s’en reclament.

      • 19
        Désap. 10 mai 2019 à 11:32 / Répondre

        Remarquable.
        Merci Joab’s.

        • 20
          Désap. 10 mai 2019 à 11:46 / Répondre

          Il ne faut pas que le terme « populisme » trouve de justification valable en démocratie.
          C’est le seul terme qu’il nous reste pour qualifier valablement les partis politiques tel que le Rassemblement National qui érige le mensonge et la xénophobie en vertus, parti que nous avons eu la faiblesse de laisser prospérer cependant que nous aurions dû faire preuve de courage en les interdisant purement et simplement comme trahison de la démocratie et de nos principes républicains.

      • 21
        Joël 10 mai 2019 à 12:09 / Répondre

        Erreur : le populisme a actuellement une connotation péjorative.
        Tiens, voilà un beau sujet « populiste ou pas » concernant la N-VA (Flandre)

        https://www.lalibre.be/actu/belgique/la-n-va-est-elle-populiste-51b73543e4b0de6db975adf3

        • 27
          joab's 10 mai 2019 à 16:22 / Répondre

          Pas forcément ! certains s’en reclament (RN, LFI, Trump …) en jouant sur une confusion entre « populaire » et « populiste ».
          Et lâchement, prêtent à leurs ideologies de tromperie populiste … une popularité !
          Populiste est une tactique pour berner suffisament de peuple … « populaire » se constate par des votes, des sondages…

    • 22
      joab's 10 mai 2019 à 13:05 / Répondre

      @desap20. La déviance populise ne se limite pas à des partis politiques particuliers. On la retrouve sous differentes formes, dans plusieurs partis, y compris ayant géré le pays, mais aussi dans les medias, les uns alimentant les autres dans une spirale d’abétissement général.
      Par exemple, une expression classique, banalisée pour pretendre à un soutien populaire « Les Français veulent  » … ce que pretend l’orateur.
      ou alors, les jeux télévisés débiles avec question stupide a repondre sur numero surtaxé, des jeux encourageant traitrise, fourberie, lâcheté (spécialité de l’ancien job de Trump).
      Rappellons aussi que le « dégagisme » est une forme de populisme et fut aussi utilisé par le parti au pouvoir.
      Donc cette derive populiste est bien plus insidieuse qu’il y parait.

      • 23
        Désap. 10 mai 2019 à 14:08 / Répondre

        22 – je partage ton analyse.

      • 25
        Joël 10 mai 2019 à 14:37 / Répondre

        Ben, le gouvernement français « veut » aussi parler au nom de tous les Français (Macron au premier tour dépassait à peine les 20%).
        Votre argument est donc non pertinent.

        • 26
          Désap. 10 mai 2019 à 16:21 / Répondre

          C’est le président de la république, vous ne comprenez rien.

          • 31
            Désap. 10 mai 2019 à 16:32 / Répondre

            Et le gouvernement est issu de la majorité sortie des élections législatives.
            Tous deux sont légitimes à se réclamer du peuple français et à parler en son nom.

        • 28
          joab's 10 mai 2019 à 16:26 / Répondre

          Il s’avère que le PR est en effet investi de parler au nom de tous les français. Telle est la règle democratique issue de ses 66% obtenus au 2e tour. Telle est la déviance lourde en effet de votre argumentation subversive. mettre sur le même plan une prétention … et un resultat electoral ! Les 24 % de Macron au premier tour en font le préféré de tous les candidats et ses 66% au 2e celui du choix entre les 2 premiers. Telle est la légitimité démocratique.

  • 8
    Joël 8 mai 2019 à 17:25 / Répondre

    Le Belge Verhofstadt est un gars douteux. Il s’est largement servi de l’Union européenne pour s’enrichir. Combien lui rapporte cette conférence ? Et l’ancien flamingant de donner celle-ci en français et en anglais, mais pas en néerlandais… Drôle ! C’est justement un type comme Verhofstadt qui alimente le populisme.
    https://www.lalibre.be/actu/belgique/les-remunerations-de-verhofstadt-remises-en-question-53720e7e35704f05d691f1f8

    • 34
      Christine Fontainas 10 mai 2019 à 22:52 / Répondre

      Si vous connaissiez l’homme vous n’oseriez pas prononcer un seul des mots que vous venez d’étaler lamentablement ci-dessus. Monsieur Verhofstadt était Européen avant l’heure et ce n’est pas un flamingant comme vous dites. C’est un vrai Belge Vraiment Européen Sur lequel beaucoup feraient bien de prendre exemple. …
      Honte à ceux qui dénigrent les autres sans même les connaître.

      • 36
        Joël 11 mai 2019 à 10:01 / Répondre

        Apprenez à comprendre un texte. J’ai dit que c’était un ancien flamingant (quoiqu’en 2014, Verhofstadt essayait encore d’intégrer la N-VA nationaliste flamande dans son groupe européen !). M. Vehrohfstadt est vraiment européen parce que l’UE lui a donné de la notoriété et rempli ses poches. Il figure parmi les trois députés qui gagnent le plus « d’extras » :
        https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_guy-verhofstadt-parmi-les-eurodeputes-qui-gagnent-le-plus-d-extras?id=9968638
        Belge moi-me, je le suis depuis le début de sa carrière quand on l’appelait Baby Thatcher… M. Verhofstadt, c’est donc aussi l’Europe du capital, sûrement pas des travailleurs.

  • 3
    Astérix 8 mai 2019 à 13:55 / Répondre

    Si les valeurs de l’Europe consiste à ne pas respecter le vote des citoyens (2005), à promouvoir la concurrence libre et non faussée de tous contre tous (droits sociaux), à protéger les paradis fiscaux en son sein et donc tous ceux qui fraudent, à signer en catiminie des accords de libre échange sans que les peuples soient informés du contenu, etc….alors ils peuvent ses les garder leurs valeurs. Je préfère celles de l’humanisme et de l’idéal républicain, c’est à dire les nôtres.
    https://www.youtube.com/watch?v=6ExfE8NKz9A

    • 6
      joab's 8 mai 2019 à 17:08 / Répondre

      Il s’agit d’une litanie bien ancrée dans le monde séparatiste, le discours sur le referendum de 2005. Mais c’est une imposture lourde.
      Le projet de constitution européenne a été soumis aux etats membres de l’UE. Selon le principe de l’unanimité du traité précédent, un seul pays refusant bloqauit le traité ! Ce fut le cas de la France, même si une majorité européenne exprimée etait favorable.
      Et le traité n’a pas été appliqué.
      Rappellons que la campagne referendaire a amené le non, au titre d’un « plan B » presenté par Fabius qui serait plus européen … Mais passons !
      Etait-ce donc « volonté du peuple » de refuser cette constitution ? Formellement oui ! Mais réellement non !
      Ensuite, formellement, Sarkozy a mis dans son programme la ratification du traité de Lisbonne, ce qui fut fait !
      Donc formellement, la volonté affirmée democratiquement du peuple a été respectée, selon les règles en vigueur.
      Et moralement aussi. Mais cette imposture a la vie dure !

      • 11
        Astérix 8 mai 2019 à 18:12 / Répondre

        Non, juridiquement en raison du parallelisme des formes. Seul ce qu’un référendum avait fait un autre référendum pouvait le défaire. Pas un traité entre l’oligarchie sans demander son avis au peuple. Nous n’avons pas la même conception de la démocratie.

        • 12
          joab's 8 mai 2019 à 19:54 / Répondre

          Si tu te places sur le plan formel, il est totalement faux de pretendre que la décision a été défaite ! Le veto de la France a conduit au rejet du traité constitutionnel.
          La democratie procède par des règles formelles qui ont été respectées. Mais je sais que cette imposture à propos de 2005 est lourdement ancrée dans le monde separatiste qui en a fait une icone !

        • 13
          Désap. 8 mai 2019 à 21:06 / Répondre

          Attention, Astérix, Joab’s est Grand Maitre, ce qui lui confère l’accés direct à la vérité.
          La distinction entre « formel » et « réel » est d’un domaine initiatique exclusivement atteignable depuis les degrés stratosphériques.
          Assis à gauche de D.ieu (la droite étant déja prise) on peut s’assoir sur tous les règlements, d’autant plus s’ils sont européens.

  • 2
    Simon 8 mai 2019 à 12:55 / Répondre

    Bien entendu et comme d’habitude, la contradiction n’a pas voix au chapitre. Que M Verhofstadt viennent en terrain conquis sans opposition y promouvoir un monde passé d’une Europe civilisée et coloniale en l’habillant d’un pseudo-humanisme transfrontalier. Un humanisme à géométrie variable bien sûr! L’ambiguïté consistant à réclamer la fin des frontières en Europe tout en exigeant des murs et barbelés autour.
    Stéphane simon, président du cercle Patriam Recuperare.

    • 4
      lazare-lag 8 mai 2019 à 14:29 / Répondre

      La contradiction n’a pas voix au chapitre?
      Pourquoi? L’inscription vous a été refusée?
      On a quelque mal à comprendre… surtout le non dit.

      • 5
        yasfaloth 8 mai 2019 à 15:46 / Répondre

        Je rappelle juste que « Patriam recuperare » c’est le nom d’un groupe de résistance détourné par cette « fraternelle » qui défend les idées de ce complotiste notoire qu’est François Asselineau. Pour avoir une idée du bonhomme et de ses méthodes : https://www.youtube.com/watch?v=9susYbhX490

        • 9
          joab's 8 mai 2019 à 17:49 / Répondre

          regardé cette video bien construite qui confirme ce que je constate dans les contacts avec les adeptes d’UPR : un fonctionnement assez proche des sectes avec un gourou vénéré adulé inconditionnellement. Une tactique où les adeptes se presentent popres sur eux, discours calculé, mais vernis qui eclate vite dès qu’on les fait sortir du terrain de conditionnement classique. Ainsi des fake-news deviennent référence. Il est à noter que cette imposture d’une UE nazie estdevenue maintenant virale et s’auto-justifie.

      • 10
        lazare-lag 8 mai 2019 à 17:50 / Répondre

        Rassures-toi MTCF Yasfaloth, je sais pertinemment à qui nous avons à faire avec la fraternelle non homologuée qui a capté le titre « Patriam Recuperare ».
        Je n’oublie pas sa présentation ici même, sur Hiram.be, le 03/06/2018, ni tes nombreuses interventions d’alors (messages n°2 du 04/06/18, n°6 du 07/06/18, n°14,16,17 et 22 du 10/06/18,n°24,30 et 35 du 17/06/2018)dont je partage l’essentiel.
        Pour ma part, j’ai une petite affection pour ta répartie n°22 où, s’agissant de l’effectif de cette fraternelle tu répondais malicieusement:
        « Cool, vous êtes au moins quatre alors? ».
        J’invite d’ailleurs ceux qui nous lisent à s’y reporter, l’article de Géplu, comme la plupart des commentaires, mais hélas pour certains d’entre-eux, demeurent toujours d’un e aussi impérieuse actualité.
        Je m’étais alors personnellement contenté d’un seul commentaire (n°7 du 07/06/18) et je ne crois pas être ambigu sur l’appréciation qu’on se doit d’avoir sur un tel … « mouvement ».

    • 7
      joab's 8 mai 2019 à 17:16 / Répondre

      Comme souvent dns le monde separatiste, des slogans grandiloquents, mais vides. Désolé.
      Dans le monde réel qui n’est pas celui de M.Asselineau, les frontières de la France ne sont pas en cause. Simplement le choix libre des états est de ne pas garder cesfrontières mais celles de l’UE.
      Rappelons que, après brexit le souci des britaniques qui tentent de le mener est de ne pas avoir de frontière contrôlée en Irlande.
      Autre déraison de deconnexion du monde réel : Il n’y a pas à réclamer la fin des contrôles aux frontières internes ! C’est déjà le cas !
      Le monde separatiste discute autour d’un monde imaginaire où l’UE serait encore un projet futur … vivant hors de la réalité : NOS passeports sont européens, NOTRE monnaie est l’euro, NOS frontères gardées celles de l’UE … confusion entre désirs et réalité.

  • 1
    réboussié 8 mai 2019 à 11:07 / Répondre

    les valeurs maçonnique sont elles le valeurs de l’Europe actuelle ?et réciproquement (P Dac ) à entendre les discours , l’heure du repos ne serait pas encore arrivé …on peut noter aussi diachroniquement la volonté du discours en période pré électorale .et la fermeté à l’aune du morcellement ..et la question , les populismes ? la démocratie ,c’est la volonté du peuple ….on confond hélas élites et oligarchie …la raison du peuple ? sans refaire les planches sur ce sujet ? que devient l’éducation ? on peut lire dans certaines études de psycho que l’école intervient pour 20 % sur la formations élèves , ou des futurs citoyens donc …
    Les gilets jaunes , populistes ou pas ,je ne sais …mais ils démontrent au moins que l’action est plus « productive » que le discours , et l’on peut lire aussi sur les mêmes revues ce qu’est la rhétorique actuelle la revue des deux mondes de Mai explique ou propose des analyses …il n’y a pas de chiendent dans un jardin bien entretenu , et le « jardinier ne se prend pas pour Dieu , béni soit son nom , ni pour son équivalent grec , il fait avec la nature …mais ces gens de la ville ? que connaissent ils de la nature ? les HLM de 10000 vaches ne produiront pas mieux que nos cités , quant à l’alimentation??
    On ne fait plus barrage ? mais, face à …??? doit on prendre cela comme un progrès?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
at non fringilla quis, et, Donec ut elementum accumsan