CNAM Bauer

Au CNAM, un Master de Criminologie dirigé par Alain Bauer

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 5 avril 2016
Étiquettes : , ,
  • 30
    réboussié
    20 novembre 2020 à 14:33 / Répondre

    criminologie ? science molle ….car pas dure ….qui plus est c’est pas une science , à l’évidence donc mon très cher F AB ????
    reprenons au début , l’assassinat de qui vous savez ….ce qui s’est passé ensuite ? une science , c’est un truc qui doit comporter une certaine continuité , H + 2O , ça ne peut donner que de l’eau !!!! notre affaire initiale ? on a trouvé un corps ????? bon , c’était l’architecte , a t on dit …meurtre ? accident , , incivilité ??? à l’ époque , d’abord l’appel n’a pas été possible et imaginez l’affaire transposée aujourd’hui ? travailleurs étrangers ? en situation régulière ? avec machin ? s’en tirerait avec un rappel à la loi au pire , un non lieu par manque de preuves … je préfère pas envisager le cas de travailleurs …scientologues …
    Criminologie ? entre psycho et socio ? étude -recherche sur le réel , l’acte ? ce qui nous changerait du verbiage assez fréquent sur ce type d’approches ? tuer par étranglement ? pour faire taire ?ai je entendu ces jours ci ? décapitation ? idem , mais aussi pour la caricature , le dessin .joindre le geste et la parole…la dimension manuelle , artisanale ? contrairement à la mitrailleuse ?ou le canon ? ou le TNT ? l’auto suicide ? devant le GIGN ? Vois tu mon FFF Alain ? tu semble avoir des problèmes avec les FFF ( frères fonctionnaires de chez nous ) , on emballe pas des pompes taille 45 dans des mêmes boites que du 36 , et pourtant l’importance de la boite , me diras tu si les pompes sont adaptées au pinceau ?je t’écoute avec beaucoup d’attention toujours , si j’aurais su que t’étais un Eric R , j’aurais pas venu ..
    Mais vu les débats après chaque incivilité sur les chaines mainstream , j’aimerais quand même t’entendre plus souvent sur la violence actuelle , je ne parle pas du sens du mot violence , j’ai une petite collection des dictionnaires le plus ancien du temps de la Révolution , mais si tu nous parlais des violents ? car il n’y a pas que des victimes , de ceci ou de celà , il y a aussi des cadavres portant la trace de violence , et des acteurs …bien sur la vie continue , et l’oubli sur toute chose étend son voile , assied toi au bord de l’oued dit on ….et tu verras passer le cadavre de ton ennemi …c’est déjà une vision très actuelle mais on peut aussi s’arrêter sur l’acte criminel , justice ou vengeance , ce sera le chapitre suivant ….

  • 29
    Sans pretention
    11 juin 2018 à 20:36 / Répondre

    Désolé Alain,

    SVP : titre (objet), objectif, référence… de votre argumentaire.

    Un Master 2 est un niveau bac + 5.

    Precision (connue au Cnam, et) pour nos amis ici : Pour la suite, comme pour tout grand organisme de recherche INTERNATIONAL, il s’agit d’un travail de propedeutique au sens de préparation à la recherche (DEA), bac+6, puis vers une thèse, bac +8. Enfin pour pouvoir diriger de la recherche académique, une thèse d’état, aujoud’hui une HDR, Habilitation à Diriger des thèses de Recherche associée à des publications à revues à comité de lecture, et accompagné de participation à des séminaires de recherche, du domaine bien entendu, sont un ensemble qui assure.

    Savoir que nous avons, de ce point, des chercheurs, HDR, du monde entier qui viennent à nos séminaires de recherche.

    L’enseignement « criminologie Cnam » en est donc un debut. Lui reste à progresser au sens scientifique ci-dessus.

    Amicalement

    Un connaisseur du Cnam et de quelques cercles de recherche…

    Sans pretention aucune…

  • 26
    Maurice1718
    11 avril 2016 à 22:00 / Répondre

    MMTTCCFF,

    Je crois que notre F Alain n’a pas tout à fait raison de se placer comme victime du système en se cachant derrière « sa personne », manière commode de se distancier d’avec soi-même et d’avec ses responsabilités. Il lui est reproché ses choix, certes personnels, mais néanmoins politiques, ce qui n’est pas rédhibitoire en soi, mais doit être pris au sérieux. Il n’a pas compris que je n’ai pas cité l’article (fastidieux) relatif à la CNU en entier pour en simplifier la lecture (il appartient à chacun de s’y référer le cas échéant), mais j’ai bien mis le terme QUALIFICATION en majuscule. Sauf erreur de ma part, notre F n’est pas Docteur de l’Université et c’est un reproche suffisant pour être pris en compte quand on veut échapper au grief de « non-scientificité » et prétendre au professorat de l’université. Comme la chaire de criminologie a été supprimée, ses étudiants ne pourront jamais faire de thèse…. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

    • 27
      Patrice Deriémont
      12 avril 2016 à 11:46 / Répondre

      Mon cher Maurice1718, je ne comprends pas vraiment tes critiques. Alain Bauer ne prétend nullement être professeur des universités et n’indique nulle part que son master2 donne accès à une préparation de thèse de criminologie !!!

  • 25
    Chicon
    10 avril 2016 à 16:09 / Répondre

    @momo1718: la criminologie est elle une discipline exacte ou humaine aléatoire. Est elle une discipline de fac de sciences ou de fac de lettres ? En résumé, peut on s’y fier ou pas. Est ce du baratin bien emballé ou pas. On verra la réelle qualité des travaux a l’expérience de ses résultats.

    • 28
      Vevil
      26 octobre 2016 à 23:53 / Répondre

      Il faut être bien peu cultivé pour s’imaginer que les recherches en Sciences humaines ou Lettres ne sont pas fiables car simples baratins bien emballés, et très naïf pour croire que les Sciences exactes sont seules dignes d’intérêt car totalement fiables.

  • 24
    Alain BAUER
    9 avril 2016 à 10:04 / Répondre

    Mes TCF,
    Autant de commentaires pour la simple annonce du processus d’ouverture des inscriptions d’un enseignement qui existe depuis 2010 et sous forme de Master depuis 2014 est remarquable.
    Si, Fraternellement, on mettait de côté les débats sur ma personne, on noterait les faits (vérifiables par tout un chacun) suivants :
    1/ La criminologie s’enseigne dans le monde entier comme science ou discipline universitaire. EN France il existe une centaine d’enseignants dans une quarantaine de diplômes (Paris 2, Paris 8, Nantes, Lille, Toulouse, ….. et au CNAM)
    2/ Emile Durkheim en a défini le concept dans les « Règles de la méthode Sociologique » en 1895 : « D’où la règle suivante : Ne jamais prendre pour objet de recherches qu’un groupe de phénomènes préalablement définis par certains caractères extérieurs qui leur sont communs et comprendre dans la même recherche tous ceux qui répondent à cette définition. Par exemple, nous constatons l’existence d’un certain nombre d’actes qui présentent tous ce caractère extérieur que, une fois accomplis, ils déterminent de la part de la société cette réaction particulière qu’on nomme la peine. Nous en faisons un groupe sui generis, auquel nous imposons une rubrique commune ; nous appelons crime tout acte puni et nous faisons du crime ainsi défini l’objet d’une science spéciale, la criminologie ».
    3/ La Chaire de criminologie a été créée et jamais supprimée. Voir le site du CNAM.
    4/ Le CNU ne gère que des carrières (voir le courriel de notre F qui semble lire un mot sur deux dans les phrases qu’il cite.
    5/ A part dans la défunte Union Soviétique, ce n’est pas l’Etat qui définit ce que la science est ou n’est pas. Mais en France, La Sorbonne elle même, respectant les dogmes de l’époque, ne reconnaissait qu’une seule science : le droit Canon. C’est pour cela que furent créés par François 1er l’Ecole des Langues Orientales, par la Révolution le CNAM, pour enseigner la physique, la chimie et plus tard la gestion, … ou la criminologie, par Emile Boutmy l’Ecole des Sciences politiques,….
    On pourrait éventuellement avoir un dialogue sur des faits et pas des rumeurs, des souvenirs lointains ou des citations tronquées.
    Mais est ce le lieu ?
    Par ailleurs, pour celles et ceux qui pensent que le crime existe et qu’il existe des criminels et des victimes, on peut toujours partir à la recherche de la vérité.
    Frat
    Alain BAUER

  • 23
    Maurice1718
    9 avril 2016 à 07:52 / Répondre

    Et pour être encore plus rigoureux, précisions que les instances scientifiques du CNAM demandent le retrait des postes ouverts pour la « criminologie ». CQFD.

    http://www.laurent-mucchielli.org/index.php?post/2012/05/16/Les-instances-scientifique-et-pedagogique-du-CNAM-demandent-le-retrait-des-postes-ouverts-pour-la-criminologie

  • 22
    Maurice1718
    9 avril 2016 à 07:33 / Répondre

    Eh bien soyons précis justement car la mission du Conseil National des Universités est bien plus étendue que celle de la gestion du personnel enseignant. Il y va aussi de la définition du caractère scientifique des disciplines soulevée par Georges et c’est bien de cela dont il est question. Pourquoi pas une chaire d’astrologie pour E. Tessier tant que nous y sommes ? Quant à la recherche des assassins d’Hiram, elle date du XVIIIe siècle et il n’y avait pas alors de « criminologie », les espions du régime faisaient office de garant de la vérité. Chacun sait qu’Hiram fut assassiné par de mauvais compagnons et que la vérité peut être manipulée. La véritable question est celle du caractère non scientifique de la criminologie au sens d’une « science dure ». Qu’un master de criminologie existe au CNAM ne valide pas davantage son caractère scientifique. CQFD. Les missions du Conseil national des universités prévues par décret sont de « se prononcer, dans les conditions prévues par les dispositions des statuts particuliers, sur les mesures individuelles relatives à la QUALIFICATION, au recrutement et à la carrière des professeurs des universités et des maîtres de conférences. […] Il se prononce, dans les mêmes conditions, sur les mesures individuelles relatives à la carrière des maîtres-assistants et des chefs de travaux des DISCIPLINES SCIENTIFIQUES. Sont exclues du champ d’application de ce décret les études de médecine et de pharmacie. Ce qu’il faut retenir c’est que la chaire de criminologie a été SUPPRIMÉE, ce qui n’est pas le cas des études de littérature, de philosophie, d’histoire, de sociologie, etc.

  • 21
    Chicon
    8 avril 2016 à 19:07 / Répondre

    Parachever son « travail »:
    Au RF et REAA : grades de vengeance de la mort d’Hiram
    Au RE : complément d’outils et grade de decouverte de l’AR
    Au RER : decouverte du sens de la destruction du Temple

  • 20
    Chicon
    8 avril 2016 à 18:52 / Répondre

     » Retour vers le futur  » pour Lazare-lag.
    l’homme « parfait » au faite de la sagesse, n’est pas à l’abri des attaques du vice qui peuvent l’abattre, le « tuer » . Il ne peut « re-naitre » que par un autre « maître » qui lui donnera les « outils » permettant de parachever son « travail »

  • 16
    BAUER Alain
    7 avril 2016 à 02:44 / Répondre

    Salutations Fraternelles à toutes et tous
    La recherche de la vérité nécessitant aussi d’être précis, la chaire de criminologie existe en France depuis 2009, j’y ai été élu (par mes pairs) et nommé ensuite par Décret du président de la République (comme tous les professeurs de l’enseignement supérieur en France) et le Master de criminologie existe depuis 2014 (il n’est d’ailleurs plus le seul).
    Ce qui a été créé puis annulé est la section de criminologie du CNU, organe de gestion de la carrière des universitaires (et non des disciplines). Ce qui empêche d’autres collèges d’exercer, mais ne supprime pas ma fonction.
    Du coup, on peut toujours y apprendre comment retrouver et punir les assassins d’Hiram…..

    • 17
      Georges Couthon
      7 avril 2016 à 14:38 / Répondre

      Salut fraternel. La distinction est facile mais trompeuse : une discipline n’est pas consacrée si elle n’a pas sa section au CNU (j’explique pourquoi plus bas), sinon à dire qu’il y a des disciplines universitaires…. sans universitaires reconnus ! Après qu’elle existe ici ou là dans certains établissement, cela n’a rien à voir. La création d’une « chaire » (ce qui d’ailleurs ne veut pas dire grand-chose sur le plan administratif) n’est en aucun cas un signe de consécration scientifique pour une discipline. Et le décret du Président de la République encore moins, car, aussi brillant soit-il, ce n’est pas le Président qui consacre la scientificité d’une discipline. J’attends plutôt : le doctorat, la qualification de son titulaire dans une section du CNU, l’entrée dans le corps des maitres de conférence et/ou des professeurs selon cette voie : ce que vous ne pouvez pas avoir par définition. Accéder à ce rang : c’est justement avoir une reconnaissance des pairs universitaires bien plus large et universelle qu’une quelconque élection dans un seul établissement, forcément peu légitimant. Quant à la référence à Hiram ici, c’est un mélange du profane et du symbolique qui ne peut conduire qu’à l’affaiblissement du second par le premier… Fraternellement.

  • 15
    Maurice1718
    6 avril 2016 à 19:57 / Répondre

    Ce qui va sans dire va encore mieux en le disant :

    La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche,
    Vu le décret no 92-70 du 16 janvier 1992 modifié relatif au Conseil national des universités ;
    Vu l’arrêté du 2 mai 1995 modifié fixant la liste des groupes et des sections ainsi que le nombre des
    membres de chaque section du Conseil national des universités,
    Arrête :
    Art. 1er. − Le tableau annexé à l’arrêté du 2 mai 1995 susvisé est modifié comme suit :
    Dans le groupe XII, la section 75 intitulée « criminologie » est supprimée.

    Total soutien à notre ami Georges car le propos de la FM est précisément de répandre à l’extérieur du T. *. la lumière et les vérités acquises.

  • 14
    Georges Couthon
    6 avril 2016 à 17:31 / Répondre

    Un petit détail quand même qui semble avoir échappé à tout le monde. La criminologie n’est PAS une discipline universitaire. Elle avait été très temporairement érigée comme telle par Nicolas Sarkozy en mars 2012, juste avant les élections… décision presque immédiatement annulée, juste après les élections, tant les universitaires (les vrais) avaient contesté ce fait du Prince. L’arrêté d’annulation ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000026296253&dateTexte&oldAction=rechJO&categorieLien=id
    Il est vraiment dommage que le CNAM continue cet enseignement, laissant penser que des soutiens personnels priment le fonctionnement de la Science… Cela nous décrédibilise tous.

  • 11
    aiz
    6 avril 2016 à 07:23 / Répondre

    D’accord avec Lionel Maire; nos Frères se doivent de nous informer de ce qu’ils pensent, aiment, font sans pour autant tomber dans la « dictature de la transparence »; après tout nul n’est contraint de révéler à ses Frères tel ou tel aspect de sa vie privée; chez Alain Bauer,il s’agit d’une activité publique et publiée chez un homme connu pour son appartenance. Il n’y a dans ce cas aucune atteinte à la vie privée.

  • 10
    Maxime
    6 avril 2016 à 02:23 / Répondre

    On peut, sans doute, reprocher plein de choses au Frère Alain.
    Mais au moins lui ne se présente pas en « ex » et assume.
    J’ai été personnellement, comme Géplu et d’autres, destinataire de son message.
    Et je suis fier qu’un homme comme lui m’ait fait cet honneur.
    Et si, comme Géplu, j’avais eu un blog, je n’aurais pas manqué d’y signaler une activité qui, de mon point de vue, va dans le sens de la justice, et ne se contente pas de regarder passer la caravanne en aboyant.

  • 8
    lazare-lag
    5 avril 2016 à 20:19 / Répondre

    Allons mes frères, ça part en « chamaillerie » de potaches et c’est fort dommage.
    Vais-je réussir à mettre tout le monde d’accord ?
    Si vous le voulez bien, revoyons ensemble le sujet :
    Il s’agit d’un Master de Criminologie dans un établissement supposé sérieux, puisque national, ayant pour vocation les Arts et Métiers.
    Les Arts, mes frères, ne connaissez vous point l’Art ?
    Les Métiers, mes frères, ne connaissez-vous pas les outils qu’ils nécessitent pour bien les pratiquer ?
    Master, mes frères, n’est-il pas là question de Maître ?
    Et Criminologie, mes frères, cela ne veut-il pas dire qu’il y a eu crime ?
    Avec peut-être plusieurs auteurs, plusieurs conjurés, de tristes compagnons vraisemblablement.
    Mais j’en vois qui ne voient pas du tout où je veux en venir. Qui ne comprennent pas. Qui ne me suivent pas.
    Qui rament…. (LoL)

    • 12
      Blazing Star
      6 avril 2016 à 09:08 / Répondre

      On y apprend qui s’est fort mal comporté sur le chantier et qui a tapė avec ses rames sur un malheureux qui passait ?

      • 19
        lazare-lag
        7 avril 2016 à 20:29 / Répondre

        Avec des rames sur un chantier?
        Un chantier naval alors…. c’est très loin de ce que je croyais savoir jusqu’ici!

    • 13
      Chicon
      6 avril 2016 à 12:40 / Répondre

      Le vice, la cupidité, l’envie,sous la forme de trois mauvais compagnons, tuent celui qui a acquis le maîtrise de la connaissance. C’est un secret de polichinelle.

      • 18
        lazare-lag
        7 avril 2016 à 20:26 / Répondre

        Polichinelle était franc-maçon et je ne le savais pas! Damned!

  • 5
    Patrice Deriémont
    5 avril 2016 à 13:56 / Répondre

    A ma connaissance, Alain Bauer n’a pas demandé à ce que cette information soit publiée ici. Il s’agit d’une info de « Geplu ». Mais il n’est pas choquant que nous soyons informés de ses activités universitaires.

  • 4
    Lionel MAINE
    5 avril 2016 à 13:41 / Répondre

    Rien de ce qui concerne un Frère ne nous est étranger.

  • 1
    Biob
    5 avril 2016 à 12:15 / Répondre

    Quel rapport ?

    Alain Bauer a besoin de réclame ?

    Pour moi, je trouve que ce n’est ni le lieu ni l’endroit.
    Quand Daniel Keller ne sera plus GM, m’étonnerait qu’il vienne faire sa pub sur des sites maçonniques, ou alors je n’ai rien compris.

    • 2
      Chicon
      5 avril 2016 à 12:59 / Répondre

      @biob – à la télé Alain Bauer a prouvé à plusieurs reprises la clarté et la pertinence de ses analyses sur l’islamiste et la violence diffuse. Pourquoi ne pas transmettre ce savoir

      • 6
        Biob
        5 avril 2016 à 16:51 / Répondre

        Le problème, à mon sens, c’est que sous prétexte qu’il est FM, les autres frangins le portent aux nues.
        Personnellement, je me méfie de ses analyses depuis qu’il a évoqué l’entrainement des Djihadistes sur Call Of Duty. (ce qui était une véritable fumisterie)

        En matière de renseignement, je recommande ces deux excellents blogs :
        http://lavoiedelepee.blogspot.fr/
        http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/

        Faut il que ce site fasse la promotion de tous ce que des frères font d’intéressant sans lien avec la FM ? Va falloir embaucher du monde non ?

    • 3
      Myosotis64
      5 avril 2016 à 13:03 / Répondre

      Charbonnier est maître chez lui…

    • 7
      357
      5 avril 2016 à 18:53 / Répondre

      Ce que tu n’as pas compris, c’est que Géplu écrit ce qu’il veut sur son blog.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous