Communiqué du DROIT HUMAIN : L’Union européenne menacée

Accès libre
Publié par Géplu
Dans Divers

La Fédération française de l’Ordre Mixte International LE DROIT HUMAIN nous a envoyé ce communiqué, fruit du travail de sa Commission Europe : 

L’Union européenne menacée, sans règles communes, pas d’Europe !

Le principe de primauté du droit communautaire, dans ses champs de compétence, pourtant admis par tous les États membres est remis en cause par un nombre croissant d’entre eux.

Des tentatives de déstabilisation internes comme externes secouent l’unité européenne.
Les appels à « retrouver » davantage de souveraineté nationale refont surface.
L’atteinte aux valeurs européennes se répand de plus en plus, au mépris du respect des droits fondamentaux.

La Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales (CEDH) est l’instrument de base auquel tous les États membres ont adhéré. L’adhésion de l’UE est prévue à l’article 6 du Traité de l’Union ; les négociations avec le Conseil de l’Europe sont en cours depuis plus de dix ans…

En parallèle, il a été élaboré la Charte des droits fondamentaux qui expose dans son préambule que « l’Union se fonde sur les valeurs indivisibles et universelles de dignité humaine, de liberté, d’égalité et de solidarité ; elle repose sur le principe de la démocratie et le principe de l’État de droit. Elle place la personne au cœur de son action en instituant la citoyenneté de l’Union et en créant le principe de liberté, de sécurité et de justice ».

Il faut préciser que cette Charte a une valeur contraignante pour seulement 25 des États membres. En effet, la Pologne, la République tchèque (et le Royaume Uni à l’époque encore membre de l’Union) ont négocié une dérogation quant à son application. Ils ne sont donc pas liés par la Charte ce qui en dit long sur leurs intentions.

Il n’en demeure pas moins que la protection des valeurs est bien consacrée dans le Traité de Lisbonne sur l’Union européenne. Si le droit européen prime sur le droit national, le champ d’application du premier est bien plus restreint que celui du second, ce qui écarte l’idée d’une toute-puissance de la législation de l’UE. Revenir sur ce principe conduirait à un affaiblissement de l’unité européenne et au final à une « renationalisation ». L’un des principaux motifs avancés est de retrouver « la souveraineté nationale ». Si les États doivent respecter les règles de l’Union européenne lorsqu’elles existent, ils conservent une grande latitude dans de nombreux domaines, contrairement aux idées répandues.

En revanche la « souveraineté européenne », au sens d’indépendance par rapport aux autres grandes puissances, est la seule voie de salut pour répondre aux défis mondiaux au plan géopolitique, comme au plan économique (rappelons que l’Europe est une puissance économique mondiale de premier plan). Elle a démontré son efficacité lorsqu’elle est unie. L’adoption du Plan de relance qui a fait l’unanimité des pays membres de l’UE et la gestion de la crise sanitaire finalement plutôt réussie en témoignent. Affaiblir la « souveraineté européenne » au profit d’une souveraineté « retrouvée » des États, c’est ouvrir la voie à tous ceux dont l’objectif est de « diviser pour régner ». Et ils sont nombreux pour des raisons diverses, soit aux portes de l’Europe (La Russie, la Turquie), soit plus éloignés (la Chine et même les États-Unis). Tous ces arguments vont dans le sens d’un risque d’éclatement.

Face aux dangers qui menacent aujourd’hui cette unité, face aux dérives autoritaires de certains États à l’intérieur même de l’Europe, face aux régressions des droits des femmes et des personnes appartenant à des minorités, les Francs-Maçons de la Commission Europe, de la Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International Le DROIT HUMAIN, attachés aux valeurs sur lesquelles l’Union européenne a été fondée : respect de la dignité humaine, de liberté, d’égalité, de la laïcité, de l’État de droit, ainsi que du respect des Droits de l’homme, en appellent au respect de ces valeurs inscrites à l’article 2 du Traité sur l’Union européenne.

Sans l’application d’un droit européen, consenti par tous les États membres, il n’y aura plus d’Europe.

Sources :
– Fiches techniques sur l’Union européenne – 2021 1 www.europarl.europa.eu/factsheets/fr
– Site de Toute l’europe.eu

jeudi 2 décembre 2021
Étiquettes : ,
  • 8
    JMB
    3 décembre 2021 à 20:36 / Répondre

    7- François Crubellier
    Ou ta conception de la « Tolérance Mutuelle » est à sens unique ou tu manques cruellement de courage pour la faire respecter. Car je n’ai pas souvenir de réactions offusquées, indignées de ta part lorsque des olibrius sans scrupules crachent sur la GLNF et l’insultent, blessant de la sorte tous ses F. Est-ce parce que tu n’aimes pas la réciprocité ?
    Paul Claudel a écrit : « La tolérance, il y a des maisons pour ça ! Mais à ma connaissance il n’a jamais écrit qu’il y avait des obédiences pour ça !

  • 4
    Peter Bu
    2 décembre 2021 à 23:28 / Répondre

    La franc-maçonnerie est universaliste, l’idée d’une Europe unie et respectant sa diversité devrait lui être proche.

    L’Europe a tout intérêt d’être unie, exposée comme elle l’est aux concurrents surpuissants, les Etat-Unis, la Chine, la Russie. Aucun Etat européen seul ne peut leur faire face. (Faut-il repéter ces lapalissades?)

    L’Europe, en ce moment, est menacée surtout par la pression des « lobbys », représentant des mutlinationales trop puissantes, et par « les conflits d’intérêts », enfin, la corruption de ses trop nombreux drigeants.

    Rien que quelques exemples:

    La pénétration des organes de décision par les cadres de Goldman Sax est pour le moins choquante: https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/100918/ces-oligarchies-qui-nous-gouvernent

    Quand la CE refuse de taxer le kérosène des jets privés, cela sent la corruption à plein nez. La dame qui nous a imposé la vaccination à tous les étages est personnellement liée à la BigPharma.

    Comment aborder, dévélopper et épuiser un sujet aussi vaste sur un site web dont ce type de sujets n’est même pas la raison d’être? Cela ne peut que renforcer notre sentiment d’impuissance.

  • 2
    JMB
    2 décembre 2021 à 20:56 / Répondre

    Ce texte éminemment politique me laisse pantois ! Est-ce le rôle d’une obédience maçonnique d’écrire ce genre de manifeste ? Les FM du DH ont-elles, ont-ils été interrogés sur l’opportunité et le contenu de cette prise de parole ?
    En tout cas ce n’est pas ma conception de la Franc-Maçonnerie et j’en suis très fier et très heureux.

    • 3
      Désap .
      2 décembre 2021 à 21:24 / Répondre

      2 – Et vous à la GLNF, vous nous bassinez bien avec votre bible et votre christianisme.
      En effet, ta conception, votre conception de la maçonnerie n’est pas politique, elle est religieuse.
      Religion et politique, deux sujets n’ayant aucun droit de citer en loge.
      Mais vous avez fait très fort, d’un interdit vous en avez fait le marqueur de la régularité maçonnique, c’est unique en son genre un tel jeu de dupe.

      • 5
        JMB
        3 décembre 2021 à 13:34 / Répondre

        3- Et que dire de toi, à la GLDESAP, qui n’arrête pas de nous bassiner avec tes historiettes grecques à mourrir de rire.
        Ta conception de la FM n’est pas politique, elle n’est pas religieuse, elle est simplement ridicule et grotesque. J’ai honte pour toi mon pauvre Désap

    • 6
      ERGIEF
      3 décembre 2021 à 15:24 / Répondre

      Cette maçonnerie est dans une impasse, tout comme DESAP qui prend sa défense. Politisée à outrance, cérébrale et pas spirituelle pour trois sous.

    • 7
      François Crubellier
      3 décembre 2021 à 15:38 / Répondre

      Nous, FM adogmatiques du GODF tolérons tes prises de positions, nous les respectons comme nous te respectons et confirmons que, pour nous, tu as une totale liberté de conscience. Tout cela est contenu dans l’art. I de la Constitution du GO.
      Mais comme ce texte fondamental de l’obédience l’écrit, nous attendons une « tolérance MUTUELLE » et un respect réciproque. Et j’ai l’impression que tu n’apprécies pas la réciprocité. Il est vrai que tu n’appartiens pas au GODF !
      C’est dommage, mais pour moi tu restes bien sûr un Frère, puisque tu as été initié.

      Paul Claudel a écrit « La tolérance, il y a des maisons pour ça ! Mais, à ce que je sais, Paul Claudel n’était pas très très progressiste.

  • 1
    paille et la poutre
    2 décembre 2021 à 14:35 / Répondre

    On peut mettre un petit et timide bémol ?
    « Quelle est la portée d’un arrêt de la CEDH ?
    Les arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) ne permettent ni d’annuler, ni de modifier automatiquement les décisions prises par les juridictions des États »
    Donc pas de pouvoir de sanction !!!!!!!!!
    La France est condamnée très régulièrement pour l’état de ses prisons, nos gouvernements s’en foutent …
    Pourquoi critiquer les autres on est pareil !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous