Critica Masonica

Critica Masonica organisera un colloque, en novembre 2017 !

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mercredi 11 mai 2016
Étiquettes :
  • 11
    réboussié
    14 mai 2016 à 10h58 / Répondre

    désolé d’ être aussi bref , juste une pierre au débat , pour l’avenir , il faut investir , je vous propose donc d’investir sept euros cinquante dans la revue de mars 2016 du  » journal des psychologues  » , les idéologies : de l’individu au groupe
    si vous arrivez à oublier le coté clinique et caler bien entendu , il y a , ou j’y ai trouvé des réponses aux questions que l’on se pose actuellement un peu partout dans nos ateliers , problème d’identité ? Vous avez aussi René Kaës , les théories psychanalytiques du groupe , 9 euros en Que sais je ?
    Des approches non économiques , non politiques des problèmes sociétaux du jour , je ne sais si le temple s’écroule , mais les fidèles ne baissent pas tous les bras , ils commencent pour certains à comprendre la différence entre cause et conséquence , ( Programme du CM2 de mon enfance me semble t il ? ) , entre publicité , élément de communication et Parole , même adeptes de la théorie du genre , nous autres d’en bas à droite en descendant ( des sans dents ??) on fait encore la différence entre un renard et une poule .
    Moins déclinistes , les francs maçons que la moyenne ? normal dirait l’autre , si tu peux plus payer tes cotisations avec tes indemnités chômage , tu t’en vas , mécaniquement ..ça fait baisser le ….. chômage ,,,,
    NB : je sais aussi ce que Michel Onfray , pense de la psychanalyse …..

  • 10
    joab'nnn
    13 mai 2016 à 9h23 / Répondre

    En relation avec « La tension entre l’idéal universaliste et une pratique parcellisée. » :

    La FM peut-elle supporter l’hypocrisie ? A mon avis, non ! Et vous ?
    Que penser :
    – Les FM mouvance prétendue régulière reconnaissent les autres FM comme des FM.
    – ils proclament avec solennité et émotion lors d’un summum de cérémonie maçonnique où la vérité, l’authenticité, la soncérité sont clamées : »cette ch. nous unit à tous les FM répandus sur la surface de la terre » …

    et à un autre moment, dédaigneux : .. « ces FM là, non, on maçonne pas avec eux … » les même d’ailleurs se plaignant d’être dédaignés par d’autres …
    Quelle crédit accorder à ces pratiques hypocrites ?

  • 7
    Yasfaloth
    11 mai 2016 à 20h49 / Répondre

    Le « Quelle maçonnerie quand tout s’écroule » me fait mal aux yeux…
    .
    Il y a peut être du second voire du troisième degré là dedans, mais voire des frères participer, même allusivement, au catastrophisme ambiant, alors que nous devrions, par tous le relativisme de notre enseignement, comprendre et expliquer autour de nous que c’est là une simple interprétation actuelle en trompe l’œil, voire de nature socio-pathologique des aléas de l’Histoire et de nos civilisations…
    .
    La maçonnerie spiritualiste que je pratique s’inscrit dans le temps de la tradition, les petits ou grands écroulements conjoncturels, réels ou fantasmés, ne devraient pas pouvoir l’affecter !

    • 8
      joab'nnn
      12 mai 2016 à 18h18 / Répondre

      Je suis assez d’accord sur le fait de ne pas céder à la mode ambiante du « on est foutu », « tous pourris », « de toute facon … » etc. Cependant, on ne peut nier que ce discours fataliste et décliniste est porteur, électoralement (c’est le terreau du FN) et pour les medias, qui aiment s’y complaire.
      Et justement, il me semble que ce titre est fort intéressant dans le sens que les FM peuvent porter optimisme, créativité, constructivité, enthousiasme au lieu de céder aux sirènes défaitistes et « punks » qu’on retrouve helas sur des blogs qui se reclament maçonniques (cf affidelis ou dauphiné-savoie).
      Donc oui des perspectives magnifiques s’offrent à l’humanité, à l’Europe, la France dans les années qui viennent si nous ne vautrons pas dans le déclinisme bien sûr.
      Mais nous sommes déjà dans le sujet …

  • 4
    Jean-Pierre Bacot
    11 mai 2016 à 11h28 / Répondre

    Les mythes ont un aspect légendaire, mais surtout, il s’est construit une sorte de légende maçonnique
    qui n’a rien d’historique… ce qui n’empêche pas qu’elle soit elle même un fait d’histoire.
    Quant au réel maçonnique, il existe, évidemment, toute parole, tout écrit est réel, même s’il est question de l’imaginaire. Bref, pour rester concret, il faut s’abonner à la revue qui ne vit que de ces petits soutiens réels.

    • 9
      joab'nnn
      12 mai 2016 à 18h22 / Répondre

      un film fort interessant dont je ne me rappelle plus le titre où un Pere Noël de supermarché se dit « Le Pere Noël » mettait en avant que le mythe, que tout le monde reconnaît comme tel, a plus de consequences réelles que des faits tangibles…
      IL y a là une clé aux craintes à entrer dans les symbôles mythiques, legendaires asociés aux rappels bibliques dans notre FM.
      Oui le VLS est une des 3 lumières mais personne n’en fait une « Parole de Dieu »(sauf d’un dieu symbolique…

  • 3
    Jean-Pierre Bacot
    11 mai 2016 à 10h31 / Répondre

    Geplu fait de l’humour et chicon ne le voit point

    • 5
      Luciole
      11 mai 2016 à 13h27 / Répondre

      Ce Chicon serait-il chicanier?

  • 2
    ANCELIN jean-guy
    11 mai 2016 à 10h12 / Répondre

    Bonjour Très chers frères et Très chères soeurs,

    Je désirerais savoir ce que vous définissez comme « légendaire », dans le contexte Maçonnique. Et enfin, , y a t-il un « réel » en Maçonnerie ? Si oui, quel est-il, hormis le triptyque des acclamations ??? Merci .
    Fraternelles pensées. JGA – ANCELIN jean-guy –

  • 1
    Chicon
    11 mai 2016 à 9h10 / Répondre

    « sous le patronage du » « haut » « institut maçonnique de France »
    Le français se différencie dès autres langues en ajoutant régulièrement le qualificatif « haut » devant des mots qui se suffisent à eux-mêmes. Il y aurait donc inversement :
    – le bas institut maçonnique de France
    – la basse autorité.
    – les petites ecoles
    – basse ecole de commerce
    – l’institut inférieur
    Les français se pousseraient-ils du col inutilement a ne plus s’en rendre compte ?

    • 6
      Chicon
      11 mai 2016 à 13h28 / Répondre

      c’est pas vraiment drõle, mes excuses

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous