Décès de Marc Blondel

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 18 mars 2014
  • 4
    W.Schaw
    22 mars 2014 à 18:43 / Répondre

    Un ‘grand’ homme? Non, un homme tout simplement. Dans sa complexité et ses ambigüités.
    Grand donneur de leçons, il fut condamné en 2011 dans l’affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris pour ‘recel d’abus de confiance et recel d’abus de biens publics’. Plus surprenant pour un membre du GODF qui se voulait garant de la laïcité : il qualifiera de ‘raciste et xénophobe’ la loi du 15 mars 2004 interdisant les signes religieux à l’école, dont le voile. Il récidivera lors du débat sur la burqa. Il s’agit là de faits, pas de jugements de valeur.

  • 3
    Bleu-Ciel
    18 mars 2014 à 14:54 / Répondre

    dans quelques Loges du Grand Orient de France certains affichages pointaient davantage le Président de la Libre Pensée que le »Frère »!!!Comme quoi,le mélange des genres existe partout!!!

  • 2
    HORUS
    18 mars 2014 à 13:40 / Répondre

    Oui, gémissons, gémissons …
    Il y a en effet de quoi gémir, avant que l’idiot-visuel ne le canonise définitivement.

    Reconnu coupable de recel d’abus de confiance, trainé aux prudhommes par son propre chauffeur à qui il ne payait pas les heures supplémentaires, dispensé de peine à cause de sa capacité de nuisance… Je ne parle pas de la fumée de ses havanes.

    Promoteur d’un syndicalisme d’opposition systématique, uniquement pour contester, mais bien content de mener la vie d’un ministre sans responsabilité autre que celle de foutre la m…, il a sans doute bien retenu de son passage au GODF la fameuse formule « rassembler ce qui est épars ».

    Oui, un grand homme, responsable pour une part de l’état de la France actuelle.

    Gémissons, gémissons, mais espérons que la lucidité l’emporte sur le matraquage des Pravda médiatiques.

  • 1
    fadikpe souleymane
    18 mars 2014 à 12:20 / Répondre

    Que la terre lui soit légère et que ces œuvres soient éternel

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous