Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances

Rendez-vous le lundi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,
et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : 14 160 articles y sont stockés !

Droit des femmes et IVG, le combat continue, même en France

Accès libre
Publié par Géplu
Dans Divers

Un communiqué de la Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN
.

Ce 16 février 2021, la proposition parlementaire de loi visant à renforcer le droit à l’IVG (notamment allongement de 12 à 14 semaines, suppression de la clause de conscience…), déjà adoptée il y a quelques mois en première lecture par l’Assemblée Nationale, mais rejetée par le Sénat, vient d’être retirée des débats en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale.

Cette proposition de loi est victime cette fois de l’obstruction de députés conservateurs et des techniques du travail parlementaire. La brièveté du délai actuel, confrontée aux lenteurs et aux réticences de plus en plus nombreuses des différents intervenants, contraint chaque année plusieurs milliers de femmes, quand elles en ont les moyens, à franchir les frontières pour exercer ce droit essentiel reconnu par la France depuis 45 ans.

Or, si l’on peut se réjouir que l’Argentine ait introduit en Amérique latine ce droit à l’IVG pendant 14 semaines, le 30 décembre dernier, il est aussi à déplorer que plus près de nous, en Pologne, les conditions déjà très drastiques de l’IVG pour les femmes polonaises viennent d’être encore davantage resserrées par le conservateur Tribunal Constitutionnel qui a publié son arrêt le 27 janvier 2021. Toutes ces nouvelles atteintes portées au droit des femmes pour la maîtrise de leurs choix de vie sont en contradiction avec l’un des buts premiers de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN.

Les Francs-maçons de la Fédération française du DROIT HUMAIN (dont la Constitution Internationale affirme l’absolue égalité de l’homme et de la femme) continueront à soutenir les efforts et le combat pour que le droit accordé en 1975 soit un « droit effectif » pour toutes les femmes, malgré les obstacles élevés de plus en plus ouvertement par les forces conservatrices.

jeudi 18 février 2021

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous