Excuses motivées avec oboles

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 30 septembre 2013
Étiquettes : , , ,
  • 18
    LesYeuxdElsa
    20 février 2017 à 10:57 / Répondre

    Dans ma loge, on doit des oboles quelle que soit l’excuse. Je n’ai jamais trouvé cela bizarre ou déplacé. Il est toutefois arrivé que des Sœurs soient absentes longtemps, généralement pour cause de congé maternité, et dans ce cas, bien sûr, on ne leur a pas réclamé d’obole à leur retour ! Cela dit, je suis nettement plus intriguée par les loges où les Hospitaliers ne prennent aucune nouvelle de Frères ou Sœurs malades que par les loges où chacun donne une obole pour son absence. Par ailleurs, dans ma loge, le Vénérable Maître ET les deux Surveillantes sont généralement toutes les trois au courant des motifs de telle ou telle absence. Je n’ai jamais compris pourquoi.

  • 17
    Mario Deraismes
    4 octobre 2013 à 17:28 / Répondre

    Hormis le fait que je sois (parfois) un plaisantin, écoute bien ton rituel….la réponse s’y trouve…Lol

  • 16
    Aurea
    4 octobre 2013 à 14:57 / Répondre

    Ha je vois mon Frère est un plaisantin Lol Mais est il vraiment nécessaire d’être présent pour être reconnu ? puisque les Maçons sont tous Frères.

    (note du modérateur : n’y aurait-il pas moyen d’arrêter de mettre des abréviations maçonniques sur un un blog public !)

  • 15
    Mario Deraismes
    4 octobre 2013 à 14:17 / Répondre

    oui, mais pour être reconnu, il faut être présent, non?

  • 14
    Mario Deraismes
    4 octobre 2013 à 14:05 / Répondre

    mais pour être reconnu, il faut être présent, non? 🙂

  • 13
    Aurea
    4 octobre 2013 à 13:06 / Répondre

    Dans notre Loge Les Quatre Fils Aymon et au sein du Grand Prieuré de Nova Francia tous les Francs-Maçons d’où qu’ils viennent sont reconnu pour Frères il n’est pas besoin de donner pour être reconnu. (…)

  • 12
    Mario Deraismes
    4 octobre 2013 à 12:49 / Répondre

    @aurea:
    Nous reconnait-on comme FM ou comme généreux donateur?

  • 11
    Aurea
    30 septembre 2013 à 18:45 / Répondre

    Certes certes …….. Mais le mot clef semble être « au Vénérable Maître » ……. Il semble que par discrétion autant que courtoisie les excuses pour absence « doivent » être présentées au seul Vénérable Maître …..
    Qui a donc seul à connaître de la raison de l’absence………courtoisie car c’est la moindre des choses de s’excuser de son absence et cela évite les excuses de complaisance ……
    Le Vénérable Maître excuse alors ou pas un par un les Frères lors de l’appel de la Loge.
    La mention « avec obole » venant rappeler qu’etre absent ne dispense pas de participer au Trônc de la Veuve ou de bienfaisance comme tous les autres Frères présents.
    Il ne s’agit nullement d’une histoire d’argent, d’achat d’indulgence, ou de mise à l’amende pour absence ………

  • 10
    iRam
    30 septembre 2013 à 11:49 / Répondre

    C’est une pratique, un usage, dans celle qui fut ma loge-mère… celui qui présentait les excuses de l’absent devait s’en acquitter. Propre au REAA…? J’ai le vague souvenir qu’elle était rarement pratiquée, et pour plus de « rapidité » renvoyé à la collecte finale… cela dépendais de la sensibilité des VM…

    Sinon des frères éloignés avaient l’habitude d’envoyer en début d’année un chèque pour leurs oboles à venir…

    Si j’ai le courage, un peu de temps… je regarderais dans les règlements de loges (XVIII ou XIXe) qui sont quelque part dans mes rayons…

  • 9
    athanase
    30 septembre 2013 à 11:48 / Répondre

    Il est curieux de constater que certains soirs de « match de foot » les ateliers sont curieusement vides !
    Avec peu d’excuses et encore moins d’Obole ! et encore quand il y a excuses… elles sont souvent « curieuses »… Mais il n’est pas question de remettre en cause la parole d’un frère… n’est-ce pas? …

  • 8
    Yasfaloth
    30 septembre 2013 à 11:46 / Répondre

    @Olivier

    Oui, il est sûr que pour certains l’obole est une passeport vers la bonne conscience… alors qu’elle permet juste de compenser ce que leur absence aurait « couté » au Tronc de la Veuve… et réaffirme, par cette marque de solidarité, qu’ils font toujours, de cœur, partie de l’atelier…

    Cordialement

  • 7
    Rethy
    30 septembre 2013 à 11:00 / Répondre

    J’ai beau relire mon serment, je n’y trouve pas trace d’assiduité. Mais je m’y suis engagé lors de mon passage sous le bandeau.

  • 6
    Olivier
    30 septembre 2013 à 10:07 / Répondre

    L’obole va être versée à la discrétion de chacun, pour les besoins de la loge et des frères.

    En ce sens, elle est juste et légitime. Toutefois, le rappeler sur un billet d’invitation, me semble inapproprié et révèle un problème: les frères ont oublié la nécessaire obole .
    Mais formulé ainsi Excuses+obole, c’est dommage car on comprend l’objectif, mais cela prend une saveur commerciale, une tonalité d’excuse monnayée…..

  • 5
    LucaR
    30 septembre 2013 à 09:46 / Répondre

    Chez nous, l’excuse avec Obole, ça se perd petit à petit malheureusement… Il y a quelques années encore le maître des cérémonies accompagnait l’hospitalier dans le temple pendant la lecteur des excuses afin de prélever l’obole des absents, mais on ne le fait plus.

    Par contre celui ou celle qui n’a pas prévenu le Maître des Banquets à temps (soit trois jours avant la tenue) de son absence aux Agapes doit son triangle à la loge. Mais la raison en est très pratique et financière: le repas étant commandé quelques jours avant à un frère restaurateur du coin, la loge perd de l’argent à chaque absence non signalée à temps…

  • 4
    pierre
    30 septembre 2013 à 08:56 / Répondre

    Je partage le sentiment et l’interrogation de Mario Deraismes.
    Dans ma loge, l’excuse avec obole est la règle… mais pas la norme.
    Globalement, lorsque la raison est professionnelle ou « cas de force majeure », le frère ou la sœur ne verse rien. Si la flemme a frappé : le tiroir-caisse s’ouvre.
    Pas sans rappeler certaines pratiques psy…

  • 3
    Mister Zotis
    30 septembre 2013 à 07:47 / Répondre

    Dans notre Atelier toute excuse implique la perception en Loge d’une obole. (le montant est fixe ; 5000 Ariary soit à peu près 1.72 euros).
    Par contre celui qui présente l’excuse ne doit pas donner les raisons de l’absence.
    Bien entendu il connait la raison, mais nous estimons que cela ne regarde pas l’assistance présente en Loge.
    Absent pour raison profane (, sans plus de précisions).

  • 2
    fluo
    30 septembre 2013 à 07:36 / Répondre

    Dans mon Atelier, les excuses motivées ne sont pas accompagnées d’oboles. Quant à moi, expatrié dans un pays où on ne trouve ni Maçon (du moins déclaré), ni Loge, lorsque je vais en Tenue à l’occasion d’un congé en France, je mets une contribution un peu plus élevée dans le Tronc de la Veuve…

  • 1
    Mario Deraismes
    30 septembre 2013 à 07:08 / Répondre

    L’assiduité fait partie de notre serment, c’est vrai. La pratique de l’excuse avec obole est compréhensible, du fait de sa valeur symbolique.
    Toutefois, cela ne ressemblerait-il pas au « commerce des indulgences »?
    Interrogation très luthérienne

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous