Franc-maçon.ne, animal sociable ?

Publié par Géplu
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 23 juin 2022
  • 5
    Luciole
    24 juin 2022 à 18h42 / Répondre

    Au risque de paraitre grossier je m’autorise à écrire que « franche connerie » me semble être parfois le seul mot adéquat !

  • 4
    Martine Cavaioli
    24 juin 2022 à 14h52 / Répondre

    animal……tant que vous y etes animal-e…….si sur ce site on fait la promo, tiens comment on écrit au masculin promo, soyez sur que je me désabonne de suite

  • 2
    Brumaire
    23 juin 2022 à 13h50 / Répondre

    En théorie et en pratique pour beaucoup de FF et SS, c’est sûr, mais chez trop d’autres, hélas, émerge « le plus mauvais de soi-même » …la lecture de l’ouvrage de Magali Aimé pourrait peut-être les faire réfléchir.

  • 1
    JMB
    23 juin 2022 à 13h11 / Répondre

    Il est assez cocasse que Magali (sans ”e”) se sente obligée d’écrire le titre de son livre en écriture inclusive ! A moins que ce ne soit que pour des raisons de marketing …

    • 3
      NOET Gérard
      24 juin 2022 à 6h04 / Répondre

      Cupidité:: nom commun féminin en écriture inclusive devrait s écrire Cupidité (e)
      Franc-maçonnerie: nom commun féminin en écriture inclusive devrait s écrire ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous