Franc-Maçonnerie, ‘une distrayante comédie humaine, habillée de rites enfantins’…

Publié par Jiri Pragman

Il n’y a pas plus de mystère dans la Franc-maçonnerie que de beurre en broche. C’est une distrayante comédie humaine, habillée de rites enfantins, qui se déroule dans des bâtiments laids à faire peur ornés de symboles de Prisunic. Le ridicule des vanités le dispute à la clownerie empoulée du cérémonial. Ici l’on fait semblant de croire que l’on appartient à la catégorie des Maîtres du monde ! Chacun se distrait comme il peut…

C’est le type d’argument que l’on peut trouver dans le blog de Gilles Devers, avocat mais que l’on trouve cette fois dans l’actu de Marianne2, le site web de l’hebdomadaire français Marianne. L’article Les Francs-Maçons, un hyper marronnier paru le 6 janvier 2012 est signé Aliocha, une blogueuse associée qui dénonce le 1er dossier de l’année de L’Express.

Aliocha affirme attendre avec impatience l’hebdomadaire qui aura le courage de le dire et de mettre fin à l’une des escroqueries médiatiques contemporaines les plus comiques. Hélas, je sais que j’attendrai en vain. Non pas que les journalistes craignent pour leur carrière (quoique….), mais parce que tout le monde a intérêt à faire tourner la machine à fantasmes. Quant aux Frères, ce serait une occasion d’entretenir le mythe.

Autrement dit, on aurait droit à une alliance sacrée entre les patrons des groupes de presse (et leurs soutiers journalistes) et les Francs-Maçons!

dimanche 8 janvier 2012
Étiquettes : ,
  • 18
    Mario Deraismes
    21 janvier 2012 à 16:25 / Répondre

    Dommage que les martiens (ou les Klingons) ne réagissent pas de façon aussi véhémente au sujet d’un des autres marronniers de la presse, à savoir « les extra terrestres » 🙂

  • 17
    billitch
    12 janvier 2012 à 18:13 / Répondre

    Je comprend que l’article puisse toucher certaines fiertés, mais d’un point de vue extérieur il est très décomplexant et change agréablement du thème conspirationniste habituel. C’est à mon avis une pique bien méritée par la presse à m…

  • 16
    Flo
    10 janvier 2012 à 18:14 / Répondre

    moi perso tout ca ne me fait ni chaud ni froid. une blogeuse sans beaucoup d’interets qui cherche le sensationel, bah ok. mais on s’en moque de son avis dénué de sens

  • 15
    Stolkin
    10 janvier 2012 à 15:03 / Répondre

    Je pense que tu as raison Ronan… Ceci concerne avant tout « la presse » sensationnaliste. Ou ceux et celles qui font de l’antimaçonnisme un fond de commerce ( Cf Coignard dont on se réjouit qu’elle ne soit pas née quelques décennies plus tôt !).
    Que le maçon se dévoile à son entourage et n’ai pas honte de son appartenance… pourquoi pas… . Mais ceci ne doit pas être accompli sur le mode justificatoire qu’on sent souvent poindre dans ce genre d’exercice : sur le mode « regardez on ne fait rien de mal ! on travaille pour le bien de l’Humanité etc… etc… »
    On ne fera pas boire des ânes qui n’ont pas soif et perso je me fiche qu’ils boivent ou non… je les laisse avec leurs fantasmes… qui au fond sont assez amusants !

  • 14
    Ronan
    10 janvier 2012 à 13:30 / Répondre

    @ Stolkin

    « Toute tentative de « justification », d' »explication » « d’ouverture de la porte des temples pour éviter les fantasmes » est vaine et devrait, à mon sens cesser. »

    Je pense différemment. Bien sûr, dans le cas des canards, il n’y a rien à en attendre car le but est de faire du fric et donc… passage obligé par, au minimum, des couvertures sensationnalistes.

    Pourtant, si on prend les individus dans son entourage, sa ville, son job, il en va différemment: je n’ai jamais été déçu de m’être ouvert de mon appartenance, et les expos, manifestations, etc. auxquelles nous participons ès qualités ont toujours contribué à faire baisser le niveau de fantasme dans son environnement direct.

    Un exemple caricatural, tiré de l’Histoire récente et tragique : Vichy a arrêté très vite la campagne « d’outing » des maçons via sa presse de caniveau (Je suis Partout) car cette campagne a surtout contribué à démontrer aux « braves gens » que les maçons honnis, c’étaient leurs voisins: l’instit qui avait appris à lire et compter aux gamins, le maire du village, le brigadier de gendarmerie… Ces gens que l’on côtoyait tous les jours et qui se dévouaient pour le bien être commun ne pouvaient pas être les « anti-français » décris par Vichy, d’où résultat final inverse de l’effet escompté.

    Je pense qu’il faut vraiment éviter de confondre son environnement immédiat avec les marroniers de la presse…

  • 13
    Bleu-Ciel
    9 janvier 2012 à 08:59 / Répondre

    Et si nous appliquions le signe pénal à tous ceux qui parmi nous donnent du grain à moudre à ces amateurs de sensationnel!!!…..cela,bien-entendu n’est qu’une petit conseil!!!

  • 12
    Stolkin
    9 janvier 2012 à 08:17 / Répondre

    Et si les pseudo « journalistes » nous f… la paix.
    Je n’en veux pas à cette Aliocha qui s’improvise « journaliste » sur son petit blog… et qui visiblement n’y comprend pas grand chose, mais le plus agaçant ce sont les journalistes « patentés » qui critiquent la F.M. à longueur de colonnes alors qu’elle leur fait régulièrement vendre du papier !
    Toute tentative de « justification », d' »explication » « d’ouverture de la porte des temples pour éviter les fantasmes » est vaine et devrait, à mon sens cesser. Tout ça est aussi agaçant que la littérature de ces marchants de papier !
    Perso je me fiche des fantasmes d’une Aliocha (et je n’ai surtout pas envie de la convaincre de quoi que ce soit) ou des marronniers de tel ou tel magazine et qu’ils s’imaginent ce qu’il veulent m’importe guère !
    Ne jamais entrer dans une attitude justificatoire et prétendument explicative de ce qui ne s’explique pas… car elle est vaine et vouée à l’échec : la preuve !

  • 11
    Flupke
    8 janvier 2012 à 19:25 / Répondre

    C’est vrai on s’amuse de gamineries … donjons et dragons quoi ! compte tenu de nos fantasmes templiers.

    Normalement seuls les pédopsychiatres devraient se pencher sur nos cas désespérés médicalement !

    Alors pourquoi, mesdames messieurs les gens normaux, continuez-vous (vous et vos ancêtres) à vous intéresser à nous avec ce rythme très soutenu depuis plusieurs centaines d’années ?

  • 10
    luciole
    8 janvier 2012 à 16:24 / Répondre

    Peut-être n’est il pas nécessaire de faire encore plus de publicité à cet articulet minable et à sa rédactrice.
    La plupart du temps les Maçons ne répondent pas et c’est aussi bien!
    Mais ce n’est que mon humble avis! Bonne journée à tous.

  • 9
    Tea
    8 janvier 2012 à 14:58 / Répondre

    Bof c’est agressif et stupide mais finalement préférable au conspirationnisme.

    Pour le contenu Ronan a bien épinglé le paradoxe.

  • 8
    EMEREK
    8 janvier 2012 à 13:54 / Répondre

    Depuis le temps qu’il y a des divulgations sur la Maçonnerie…!!!

    Si le secret était dans l’apparence, il y a belle lurette que l’Ordre aurait disparu….
    C’est qu’il y a autre chose d’ inconnaissable au Cowan…Tant pis pour la blogeuse…

    Neque mittatis margaritas vestras ante porcos(Matthieu VII ,6)

  • 7
    Ronan
    8 janvier 2012 à 13:48 / Répondre

    Ce qui est amusant, c’est l’incohérence du raisonnement de notre « blogueuse » (qui démontre que l’on ne s’improvise pas journaliste aussi facilement, au passage, même si nombre de nos confrères ne sont pas à la hauteur de l’exigence naturelle du métier).

    en effet :

    – soit les francs-maçons sont d’aimables neuneus sans aucun poids réel dans les rouages de la société et du pouvoir et, dans ce cas, pourquoi écrire « Hélas, je sais que j’attendrai en vain. Non pas que les journalistes craignent pour leur carrière (quoique….) » ? Dans cette hypothèse, le « quoique » est de trop!

    – soit le « quoique » est fondé sur des renseignements que détient Aliocha, sur des faits avérés, et, dans ce cas, pourquoi ne pas en faire clairement état et, surtout, pourquoi persister à affirmer que les FM n’ont aucun poids alors que l’on dispose d’éléments démontrant le contraire.

    Aliocha aurait-elle été à l’école Macé-Scarron? Décidément, l’hebdo Marianne n’est plus ce qu’il était…

    Par parenthèse, cette tendance lourde à « faire causer » n’importe qui dès lors que la personne s’est taillé une petite réputation à travers un blog populiste témoigne surtout du désarroi de la presse « papier » face au challenge du web. Ce n’est pas plus pertinent que ces « micros-trottoir » dans lesquels on entend Madame Michu ou Monsieur Dugommier étaler complaisamment leurs fantasmes ou les préjugés en deux phrases sur une question complexe nécessitant réflexion et développements complexes. Mais bon, c’est la tendance du jour… Et c’est moins fatigant pour le porteur du micro de faire causer trois ignares croisés dans la rue que de réfléchir au sujet, à ses implications, et de construire un reportage faisant clairement le point de manière concise et percutante. Le journalisme fatigue, c’est l’un des problèmes d’une société vaguement post-moderne où tout se défait…

    Il m’arrive de me sentir en désaccord avec Jiri, mais son blog témoigne jour après jour d’un travail de fond sérieux et documenté: grâces lui en soient rendues!:=))

  • 6
    Fred
    8 janvier 2012 à 13:41 / Répondre

    Il me semble qu’il y a une confusion entre la demarche initiatique et le fonctionnement d’un club. Les deux existent en maconnerie, et ils ont toujours existé.
    Ce n’est pas parcequ’on entre dans une loge que l’on devient un initié. Pour le devenir il faut a la fois que la loge « fonctionne » et que l’impetrant possede les qualites requises.
    Pour qu’une loge fonctionne il faut que les frères qui la composent aient la volonté de créée une image mentale commune et de transmettre le corpus initiatique ainsi la loge peut devenir un maître au sens traditionnel. Les qualités requises pour l’impetrant sont la capacité de remettre en cause ses certitudes, la loyauté et la fidelité qui lui permettront De devenir un disciple.
    Pour autant la maconnerie fonctionne aussi comme un club qui rassemble principalement des personnes de bonnes
    volontés capables selon leur implication dans la societe civile de faire evoluer des idees plutot humanistes dans le meilleur des cas.
    Il arrive egalement que certaines loges fonctionnent comme des coteries corporatistes qui recherchent l’interet economique de ses membres. Au même titre que les associations d’anciens eleves des grandes ecoles ou que les syndicats professionnels.
    Chacun intervient a son niveau et cela me parait assez logique il serait quand même etonant que le simple fait d’entrer dans une loge transforme n’importe quel individu en initié complet et en homme accompli. Nous savons bien que l’initiation n’a rien a voir avec une grace divine ou avec un sacrement qui confererait un bienfait immanent.
    Si chaque niveau d’implication ( la recherche de linitiation veritable, la volonte de transformer la societe, le besoin de developper,un relationnel économiquement profitable) renferme des risques de gourouisation, de manipulation ou de fraude, on peut reconnaitre que la franc maconnerie est globalement positive dans ses resultats au plan denl’individu et de la societe.
    Restons modeste et accueillons la critique comme un moyen de nous ameliorer

  • 5
    John Toland
    8 janvier 2012 à 13:22 / Répondre

    Tout de même un fat que ce Gilles Devers, qui semble plus séduit par le droit musulman que par l’innocence de nos réunions. Grand bien lui fasse. Au fond, sa critique est une belle défense contre le conspirationnisme qui voudrait nous assimiler aux « Illuminati » et aux maîtres du monde.

  • 4
    maat-jeu
    8 janvier 2012 à 12:49 / Répondre

    Ah oui, mes excuses j’ai parcouru l’article trop vite. Donc je remplace par Aliocha . Le reste ne change pas

  • 3
    Jiri Pragman
    8 janvier 2012 à 12:37 / Répondre

    @maat-jeu

    Ce sont 2 personnes différentes (la blogueuse & l’avocat) même si elles utilisent des arguments similaires.

  • 2
    maat-jeu
    8 janvier 2012 à 12:13 / Répondre

    Je ne connais pas cet avocat , mais sa rancœur semble pathétique tant elle est ridiculement offerte aux internautes de Marianne. J’ai vu des temples laids, d’autres somptueux. Symboles de Prisunic ? Euh la FM s’inspire de beaucoup de symboles très anciens, voire immémoriaux. Quand à la comédie, et les rites enfantins, je lui laisse son avis. Il le concerne seul.
    Dernière chose je ne crois nullement que je suis maitre de quoi que ce soit. J’essaye d’arriver à me maitriser moi-même, c’est déjà un travail suffisant.

  • 1
    Apprenti
    8 janvier 2012 à 12:12 / Répondre

    Hélas, hélas, hélas… Les premières lignes ne sont pas totalement fausses. Loin de là. Je me souviens d’une formule assez juste : « Club pour adultes bien-pensants. » La réalité, en effet, est peut-être plus inquiétante. Humblement, il faut peut-être détruire le Temple pour le refonder. Espérons, espérons, espérons.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif