Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Bayrou Marianne

François Bayrou parle de la franc-maçonnerie avec Marianne

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 8 avril 2017
  • 6
    lazare-lag
    8 avril 2017 à 22:43 / Répondre

    Comme François Bayrou, j’ai en commun d’être moi-même originaire de ce Sud-Ouest adossé au Pyrénées, là où la Garonne encore jeune est à la fois fougueuse, indisciplinée et encore pudique; et j’arrive donc à comprendre la teneur de ses propos.
    Même si j’ai quitté la région depuis trois décennies maintenant.
    On dit parfois que la géographie est à l’origine de l’histoire et de la politique d’un pays.
    Je comprends donc l’attachement de Bayrou à Henri IV, attachement qui ne tient pas seulement au fait que les deux hommes sont liés à la ville de Pau, et à la Navarre
    Attachement à ce roi à qui on doit l’Edit de Nantes, qui est un édit de tolérance, à ce roi qui est d’une valeur autre que celui qui va le révoquer ensuite, l’infatué, orgueilleux et suffisant Louis XIV qui fera une belle erreur politique, une faute majeure, dont nous payons vraisemblablement encore le prix.
    Son intolérance stupide (mais toute les intolérances sont stupides), son intransigeance rigide ont ainsi fait fuir toute une élite française intellectuelle, commerçante, cultivée et pas seulement financière.
    Une élite protestante qui fera le bonheur, notamment, des Pays-Bas des différents Etats allemands, et de la discrète Confédération Helvétique.
    J’ajouterai que ce Sud-Ouest pyrénéen est typique de ces régions éloignées du pouvoir centralisateur de Paris. De ces régions dites périphériques parce que frontalières. Avec un vieux conflit, une vieille opposition au centre de pouvoir jacobin, mais jacobin dès la période royale, si je puis dire.
    Ne pas oublier que Catharisme, puis ensuite Protestantisme, dénotent également (pas seulement évidemment) une opposition au centralisme parallèle de l’église catholique.
    C’est en cela qu’il faut aussi comprendre en quoi François Bayrou peut à la fois être pratiquant de sa religion, et être fervent et sincère défenseur de la Laïcité.
    Nous sommes d’un pays, au sens actuel de région, où les guerres de religions ont laissé traces et blessures. Nos pierres en parlent parfois encore, parfois même certaines routes ou chemins de campagne, et certaines de nos communes, entre Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon (désolé, je ne suis pas encore converti aux nouvelles appellations…) n’oublient pas leurs vieilles cicatrices.
    Ce que je veux dire par là, c’est qu’en filigrane il y a un peu de toute cette histoire dans les propos de F. Bayrou. En tout cas c’est comme cela que je le comprends et l’interprète.
    Et pour finir, je regrette un peu que « Marianne » s’appuie sur cette phrase « il y a une peur de l’islam comme religion totalisante » pour en faire le titre de cet entretien.
    Chicon a beau dire qu’avec ça tout est dit en peu de mots, mais est-ce vraiment là l’essentiel de ce qu’y dit François Bayrou? Je n’en suis pas si sûr.

  • 5
    LINEA RECTA
    8 avril 2017 à 14:56 / Répondre

    Voir Saint-Jean, Chap. VIII, 1-11, soit : l’épisode de la femme adultère. La seule et unique fois où Jésus écrit quelque chose sur le sable, puis l’efface. Il précise : la Loi dit qu’il faut te lapider. Moi je dis que celui qui n’a jamais péché te jette la première pierre. Et tout le monde se retire.
    La Loi est comme le sable, et Jésus ne l’observe pas.
    Le mythe chrétien est plein de choses surprenantes qui interpellent la réflexion.

  • 4
    AJ Lacot
    8 avril 2017 à 11:29 / Répondre

    Si tous les hommes politiques, de droite et-ou de gauche étaient aussi clairs que François Bayrou dans ses propos sur la laïcité , la France irait beaucoup mieux. Entre ceux qui se compromettent avec un communautarisme islamique par pensée  » bisounours » et calculs électoralistes ( c’est quoi , la  » repentance  » colonialiste, entre culpabilité catho et autocritique léniniste ????) , ceux qui en appellent aux racines chrétiennes de la France, celle pour qui la laïcité est un glaive contre l’Islam , il n’y a qu’un seul homme politique qui rappelle que 60 % des citoyens français n’ont aucune religion ! Je vous laisse le soin de mettre leur nom.
    Quant aux relations entre Islam et Franc-Maçonnerie, on peut toujours lire l’ouvrage de Philippe Liénard  » regard sur l’Islam et la FM  » ( Editions Jourdan) et mieux encore le bouquin de Bruno Etienne , paru en 1988 , sur l’islamisme radical .
    Il n’y a que les Comités Laïcité République , en France, qui a un discours clair !et certainement pas l’observatoire de la laïcité .

  • 3
    Chicon
    8 avril 2017 à 10:12 / Répondre

     » il y a une peur de l’islam comme religion totalisante  » tout est dit en peu de mots.

  • 2
    viking l'athée
    8 avril 2017 à 09:07 / Répondre

    je connais…bien sur l’entorse à la laîcité de l’alsace moselle…

  • 1
    viking l'athée
    8 avril 2017 à 09:02 / Répondre

    se remémorer toujours lArt.2 de la loi de séparation de 1905 qui dit: la république ne reconnait,ne salarie ni ne subventionne…aucun culte.
    le citoyen bayrou connait un culte???moi pas.mais je conais l’entorse de l’alsace moselle!!!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous