François Morel et la Grande Loge du Maroc

Publié par Géplu
Dans Humour

Après le dessin d’hier sur une initiation version Maghreb, un autre dessin sur les pratiques « imaginées » par François Morel de la franc-maçonnerie à la Grande Loge du Maroc. François, qui se rend régulièrement au Maroc pour son travail, y entretient des liens amicaux étroits avec quelques Frères locaux, qu’il s’amuse à chatouiller avec ces dessins…   🙂

mardi 10 novembre 2020
  • 7
    Metin Ansen
    17 novembre 2020 à 15:57 / Répondre

    MTCF GEPLU,

    Je crois que nous nous dirigeons vers un hors-sujet.
    En effet, mon intervention ne contient aucune entrave à la liberté d’expression, ni à la vitalité de la démocratie, en France ou ailleurs. La situation politique dans laquelle se trouve la Turquie actuellement appelle l’ouverture d’un autre fil, dans lequel je serais d’accord de prendre la parole si j’étais sûr que les messages publiés dans Hiram.be ne sont pas repris ailleurs, ce qui n’est pas le cas, preuve à l’appui.
    Je répète : mettre dans le même sac les musulmans de bonne foi (je suis athée, non croyant, non pratiquant) et les islamistes, tout en recourant à une confusion entre les deux est une situation déplorable.
    Enfin, mon intervention en question n’a aucune velléité de mettre en jeu la situation en France, mais la volonté d’attirer l’attention des lecteurs d’Hiram.be sur la sensibilité des francs-maçons marocains, qui pratiquent une maçonnerie de lumières, de se voir considérés comme des obscurantistes religieux attardés. Je me mets à leur place et je suis triste de me voir dans cette image trompeuse. J’aurais préféré les complimenter pour leur choix de pratique maçonnique, conforme à l’idéal de la maçonnerie, plutôt que les abaisser d’une façon loin de la vérité.
    J’ai dit.
    Très frat.

    • 8
      GépluAdministrateur
      17 novembre 2020 à 19:03 / Répondre

      Metin,
      Nul ne conteste que les frères de la GL du Maroc pratiquent une franc-maçonnerie de qualité, inspirée de l’esprit des Lumières, et qui ne peut que les aider à devenir des hommes libres et de bonnes mœurs.
      François Morel a adressé ce dessin, et d’autres, à ses amis de la GL du Maroc sans aucune méchanceté, bien au contraire. C’est le voile, la polygamie et toutes ces pratiques révoltantes qui sont là tournées en dérision, pas les maçons !
      A mon avis c’est ton hypersensibilité à ces questions qui te fait prendre l’humour de ces dessins sans aucune arrière pensée malsaine pour des agressions.
      Cool mon Frère, et rappelle-toi cette autre citation, de Pierre Desproges : « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui ». Les deux parties de cette phrase étant d’égale importance… 🙂

  • 3
    Metin Ansen
    16 novembre 2020 à 08:33 / Répondre

    Je crois que vous faites une confusion entre les musulmans et l’islamisme. Dans mon intervention, je n’ai pas parlé de ce dernier mais des premiers. En faisant allusion aux premiers, je n’ai pas généralisé, mais spécifié en mentionnant la maçonnerie marocaine. Je ne vois franchement pas ce que la Turquie vient faire là-dedans…

    Votre frère Metin que vous semblez critiquer, je ne vois pas pourquoi, est celui à qui le GODF a décerné en 2012 le prix de la laïcité, en se référant sur les nombreuses planches que j’ai présentées sur invitation dans diverses loges dans divers pays, aussi bien en France, en Suisse, en Belgique ou au Liban. J’ai le regret de vous confier que depuis un certain temps, je refuse de telles invitations, car il est devenu clair que même les obédiences sont en désaccord actuellement entre elles sur ce concept. Un dialogue de compromis a laissé sa place à une situation de conviction.

    Je maintiens avec force ce que j’ai affirmé dans mon intervention précédente.

    Très frat.

    • 4
      Metin Ansen
      16 novembre 2020 à 09:51 / Répondre

      Après la relecture de mon intervention #4, je vois qu’un lapsus a glissé dans sa partie finale. J’ai écrit qu’un dialogue de compromis a laissé sa place à une situation de conviction, alors que mon intention était d’affirmer qu’un dialogue de compromis a pris la place d’une situation de conviction. Excuses.

      Très frat.

    • 6
      GépluAdministrateur
      16 novembre 2020 à 11:02 / Répondre

      « Un dialogue de compromis a laissé sa place à une situation de conviction. »
      .
      Oui, et c’est heureux. Ce sont les compromis, qui deviennent vite des compromissions, qui font le lit de l’islamisme. La laïcité est un concept qui ne souffre aucun « arrangement ». Comme le rappelle le Comité Laïcité République auquel tu fais allusion, « La laïcité n’est pas une opinion, mais la liberté d’en avoir une ».

  • 2
    MarcosTestos
    15 novembre 2020 à 19:46 / Répondre

    1-Metin Ansen
    Mon cher Metin, les musulmans ne sont pas les seuls à avoir le privilège d’être chatouillés. Les autres religions le sont également. Et ce n’est pas Jésus ou le Pape qui te diront le contraire. Et pourtant aucun attentat au nom de leur religion. Pourquoi ?
    En France on a le droit à caricaturer. En Turquie il y a beaucoup de choses qui me dérange et qui me choque. Mais je me vois mal aller égorger qqu’un sous prétexte de ces désaccords. Alors pourquoi ?
    Si les autorités religieuses de l’Islam ne font pas le ménage en dénonçant clairement les extremistes qui pullulent dans leurs rangs et qui sont les vrais responsables de ces attentats, j’ai bien peur qu’un jour la digue du « pas d’amalgame » finisse par céder.

  • 1
    Metin Ansen
    15 novembre 2020 à 15:14 / Répondre

    Chatouiller les musulmans, quelque soit la raison, devient une habitude déplorable, d’autant plus que je connais également la maçonnerie marocaine, y compris la maçonnerie mixte, qui pratique une maçonnerie éclairée et qui représente la seule maçonnerie existant dans le Maghreb. Il me semble qu’il serait plus judicieux de les encourager dans cette voie, au lieu de les caricaturer pour les chatouiller, en vue de suivre sans raison une mode déplacée.

    • 5
      GépluAdministrateur
      16 novembre 2020 à 10:51 / Répondre

      Mon Très Cher Frère Ansen.
      Outre que je ne vois rien d’insultant dans ce dessin humoristique, la liberté d’expression, corollaire de la liberté de penser, n’est fort heureusement pas – du moins en France – « une mode déplacée », mais bien au contraire une force et une preuve de la vitalité de la démocratie.
      Préfèrerais-tu vivre sous un régime – comme hélas est en train d’y venir la Turquie – ou plus personne n’a le droit d’émettre une opinion qui ne plait pas « aux autorités » ?…
      .
      Enfin rappelle-toi la belle phrase de Beaumarchais, extraite du Mariage de Figaro et qui sert de devise au journal éponyme : « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ; … il n’y a que les petits hommes, qui redoutent les petits écrits. »

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif