GLNF. Des ‘brèves’ et une lettre du Grand Conseil ce 20 décembre

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 20 décembre 2011
  • 5
    Baptiste
    21 décembre 2011 à 17:50 / Répondre

    Laurent: paroles de sagesse. Mais nous en sommes loin, actuellement, en France. Presque toutes les obédiences s’arrogent le droit de dicter aux Frères et Soeurs des Loges qui les composent les Hommes et Femmes qu’ils ont le droit de reconnaitre pour Frère et Soeur, de visiter et d’accepter en visiteurs. La liberté est loin, et l’Initiatique aussi.

  • 4
    Laurent
    21 décembre 2011 à 15:01 / Répondre

    Cette lettre, pas si mal tournée au demeurant, témoigne de la volonté de la GLNF d’être à nouveau reconnue par les Grandes Loges Régulières.

    Etant sortie se la régularité Anglo Saxonne dont elle se prétend détentrice (rappelons que nous ne connaissons aucune grande loge auto proclamée irrégulière – chaque obédience est à sa façon régulière), comment pourra t’elle la réintégrer alors qu’elle n’a jamais respecté les landmarks de 1929, et notamment le fait de n’avoir pas été régulièrement constituée par 3 Loges au moins (sic… voir l’article de Wikipedia sur le sujet dont je livre ici l’extrait)

    La Loge « Le Centre des Amis » s’érige en Grande Loge Nationale Indépendante et Régulière pour la France et ses Colonies le 5 octobre 1913. Puis, selon une lettre datée du 29 octobre 1913, « l’Anglaise 204 » de Bordeaux annonce son souhait de rejoindre la nouvelle obédience. L’annonce de la reconnaissance anglaise a lieu le le 3 décembre 1913 en tenue trimestrielle de Grande Loge au Freemason’s hall. L’Anglaise 204 rejoint alors la GLNIRFC le 4 décembre (le lendemain de la reconnaissance par la Grande Loge Unie d’Angleterre)

    En tout cas, belle lettre pour rappeler les principes de régularité et montrer à tout le monde que la GLNF est toujours soi-disante « régulière ».

    Faut il rappeler que le chemin spirituel Maçonnique est proposé par d’autres obédiences toutes au moins « régulières » (au moins à leurs façons) sinon toutes aussi traditionnelles (et sans que leurs Grands Maîtres aient à écrire au chef de l’Etat). Faut il rappeler que ce que cette lettre appelle Grandes Loges « régulières » signifie des Loges qui ont entre elles des liens d’amitié politiques (je te reconnais, donc tu me reconnais, et si je ne le reconnais pas, tu ne le reconnais pas) voire, pour certaines d’entre elles, de subordination.

    Les tants décriés systèmes de hauts grades offrent aux Frères autant de systèmes d’épanouissements spirituels et initiatiques et qu’une obédience ne propose de chemin que pour les 3 premiers grades. Les chemins initiatiques maçonniques, depuis le 18e siècle, vont bien au delà. Ces parcours, si différents et si complémentaires, sont la réelle richesse de la Maçonnerie qui permet ainsi aux Frères (et Soeurs, ne les oublions pas… ^^) de s’épanouir pleinement dans la spiritualité des rites.

    Enfin faut il rappeler que la plupart des rites pratiqués à la GLNF et leurs structures de hauts grades existaient avant la fondation même du Centre des Amis et qu’il est de fait étonnant de demander une allégeance particulière aux chefs des différents ordres qui survivront, quoi qu’il arrive, sous une forme ou une autre, à la disparition GLNF.

    Peut être faudrait il remettre l’initiatique au gout du jour et laisser tomber décors et tabliers chargés avant de penser à reconquérir une quelconque reconnaissance.

  • 3
    Francesco Rexete
    21 décembre 2011 à 14:27 / Répondre

    Je connais un membre de la GL d´AUtriche qui vit en France oú il travaille dans une Loge de la GLNF.
    Récemment les Autrichiens lui ont refusé l´accés á la GLA parce qu´il est membre de la GLNF.
    Quand la limite du bon sens est franchie, il n´y a plus de limite á rien.

    …et ce cas n´est pas unique. Alors les pestiférés de la GLNF viennent nous visiter et ils découvrent un REAA bien pratiqué et une mixité sans problémes. Nous découvrons un souci de faire pénétrer le symbolisme dans les tetes des apprentis et compagnons et cet apport est trés apprécié de tous.

  • 2
    mayala
    21 décembre 2011 à 09:59 / Répondre

    ce n’est si mauvais

  • 1
    jean moutet
    21 décembre 2011 à 09:35 / Répondre

     » … (interdiction aux membres de la GLNF) de participer aux travaux des ateliers de toute autre Obédience ou Grande Loge « non Régulière » et « non Reconnue internationalement « 

    c’est bien clair ? … un membre de la GLNF a interdiction de visiter des GL « non Reconnues internationalement » … mais il a le droit de visiter un Club Sado-Maso notoirement connu dans la région …
    Ah .. ils sont Grands les Mystères de la FM Régulière, Spirituelle et de Tradition Qui Croient en D.ieu !!!

    … une seule inconnue empêche de dormir nombre de frères soucieux de respecter leurs serments : ont ils le Droit aujourd’hui de participer à leurs propres travaux …. vus qu’ils sont en passe de ne plus être « Reconnus » ???

    that’s the question ! … une cohorte de juristes « légitimistes » planchent activement sur le sujet …

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous