GLNF-FMR. Une interview exclusive ‘éventée’

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 21 juin 2011
  • 2
    drXu
    22 juin 2011 à 20:07 / Répondre

    Pour compléter le tableau, François Stifani, président démissionnaire de la GLNF est consul honoraire de Djibouti, (voir http://www.consulats-marseille.org/republique-de-Djibouti)et son prédécesseur, Jean-Charles Foellner, consul honoraire du Gabon, d’après le Who’s Who.
    Y aurit-il un rapport entre les affaires africaines et la pression de la députée-maire de Montauban???

  • 1
    spahi
    22 juin 2011 à 13:43 / Répondre

    Le Groupe Le petit Journal a des liens avec EDD qui fournit aux organes de presse (mais pas que) des interviews « clés en main ».
    Le patron du Petit Journal est dirigé est la famille Praga (père et fils). Nicolas Pompigne-Monard son directeur délégué est aussi secrétaire général de l’Organisation de la Presse Africaine avec statut diplomatique avec le Sénégal et impliqué dans le Comité Consultatif International de la presse africaine et proche de Monsieur Robert Bourgui qui est membre de cette organisation (« Monsieur Françafrique de Nicolas Sarkozy ») et quiest le parrain de son fils (voir sur Internet)
    Localement, la maire et députée de Montauban est liée au Petit Journal. Elle est en guerre contre la Dépêche du Midi (le concurrent local du Petit Journal) et son patron JM Baylet qui est aussi son adversaire politique dans le Tarn et Garonne comme Nicolas Pompigne Monard.(cf internet)
    Cette élue UMP a fait exposer l’UMP dans sa région, au Conseil Régional (lutte de pouvoir interne).Un des collaborateurs du groupe UMP, proche de cette dame, a été impliqué dans une affaire (en cours devant la justice) de piratage d’ordinateurs de membres de ses « adversaires » de l’UMP.
    Il me parait difficile de ne pas tirer de conclusion sur ces faits et sur ces liens pour savoir que la presse est aussi un pouvoir lié à la politique ( politique partisane et politique françafricaine de la France avec ses liens avec la GLNF ).
    J’émets l’hypothèse que l’article « éventé non signé » publié par Koch soit une façon de publier un article qui serait censuré car très gênant pour Stifani et ses liens avec la politique (comme une affaire sensible avec « Secret Défense d’y toucher »).

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous