GLNF. La Grande Loge du Massachusetts suspend la reconnaissance

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 14 juin 2011
  • 11
    chatlibre
    18 juin 2011 à 22:14 / Répondre

    « Aujourd’hui, l’entropie des systèmes fermés ne pouvant que croître (deuxième principe de la thermodynamique), nous sommes près de l’explosion.  » Ah bon! Je ne savais pas les explosions étaient causées par les augmentations d’entropie.

  • 10
    Tea
    16 juin 2011 à 14:36 / Répondre

    Du crotin ! (^_^)
    Désolé je suis encore un peu jeune…

  • 9
    lilu20
    16 juin 2011 à 13:33 / Répondre

    La franc-maçonnerie devait rassembler ce qui est épars. Aujourd’hui, l’entropie des systèmes fermés ne pouvant que croître (deuxième principe de la thermodynamique), nous sommes près de l’explosion. La fréquentation des loges de la GLNF montre un curieux spectacle de silences et de veulerie : on fait comme si le GM était toujours légitime. A la maternelle, moi aussi j’ai joué à faire semblant que.
    Le retrait de la reconnaissance a valeur de symbole, mais chez nous tout est symbole. Comme disait sauf erreur de ma part le Regius : « It is but a dry bone – It stinks. »

  • 8
    Yvca
    16 juin 2011 à 12:58 / Répondre

    @ Emerek

    « …. Les frères qui râlent restent malgré tout encore accrochés au rocher de la rue de Pisan . . . »
    Et si ce rocher était leur Roche Tarpéienne ?

  • 7
    EMEREK
    15 juin 2011 à 22:25 / Répondre

    On peut penser que ce qui est arrivé à la GLNF ne serait pas advenu s’il y avait eu sur le territoire français plusieurs obédiences régulières reconnues.
    Dans ce cas, une telle dérive n’aurait pas été possible par le simple fait de la concurrence entre ces éventuelles Loges régulières.
    Un comportement déviant aurait été immédiatement sanctionné par une fuite de frères vers ces autres obédiences .
    Le GM de la GLNF joue sur du velours ,il a l’exclusivité sans partage.Les frères qui râlent restent malgré tout encore accrochés au rocher de la rue de Pisan par peur de perdre leur reconnaissance anglaise.
    De plus, Il ne s’agit pas d’une perte de reconnaissance mais d’une suspension,la GLNF garde encore sa médaille..
    Ce GM va donc tout faire pour charger ses contradicteurs des pires perfidies…rien n’est joué ….(Toute ressemblance avec un autre fait divers…)

    Nous sommes dans un nouveau monde,nos esprits ne sont plus ceux du XVII ou du XVIII éme siècle.
    Nous avons besoin pour avancer de confrontations,d’émulation(!),voire de concurrence saine et éclairée et non de protectionnisme ou de charges royales inamovibles.
    La maçonnerie Européenne s’est développée horizontalement,le modèle Anglo-saxon veut continuer à lui imposer un mode artificiellement univoque rigide….
    Peut-être ce malheureux épisode maçonnique va-t-il lui faire comprendre qu’il y a une autre voie dans la fraternité…Cela s’est déjà produit lors de la reconnaissance des Loges de Prince-Hall aux Etats Unis….
    La Maçonnerie et la GLUA ont tout à y gagner, en prestige et …en reconnaissance réciproque….!!!

  • 6
    Rethy
    15 juin 2011 à 17:57 / Répondre

    … ou des veaux peut-être ???

  • 5
    dje992
    15 juin 2011 à 14:09 / Répondre

    @ Jiri

    Heu, je sais pas………………… Des vaches???

  • 4
    Jiri Pragman
    15 juin 2011 à 09:50 / Répondre

    @Pilule

    Les scories, on en trouve dans les entreprises métallurgiques; par contre, dans les étables, on trouve…

  • 3
    Pilule
    15 juin 2011 à 09:48 / Répondre

    Je pense qu’il ne faut pas se leurer. Cela mettra du temps avant que les écuries d’Augias ne soient nettoyées de toutes ses scories. Mais il faut un début à tout ! !

  • 2
    Tea
    15 juin 2011 à 08:33 / Répondre

    Plus qu’une question de jours avant que la GLUE fasse de même… Le mieux effectivement est que cette obédience se désintègre et que les obédiences qui accueilleront les ex-glnf soient vigilantes concernant la véritable vocation maçonnique de chacun…

    En voyant ces histoires de reconnaissance à l’oeuvre, j’ai changé quelque peu mon jugement sur ce système. J’étais avant pour l’abolition pure et simple de ce type de relation entre obédience, alors qu’aujourd’hui il m’apparait que c’est juste un système qui fonctionne de travers pour les raisons suivantes :

    – Une seule obédience régulière par pays oblige à faire un choix arbitraire entre deux obédiences ou plus qui travaille chacune régulièrement.

    – Reconnaissance et régularité dictée par la GLUE, cela n’a tout simplement pas de sens, vaticaniser ainsi la FM est stupide

  • 1
    jacques
    14 juin 2011 à 20:31 / Répondre

    cela n’a plus d’importance vue l’etat de pourissement de la glnf ,quelle soir reconnue ou pas ne change plus rien .
    la chair quitte les os!!!mieux vaut tout reconstruire sur des nouvelles bases,mais surtout pas sur les ruines puantes de la glnf…recommencer une nouvelle obedience mais qui soit totalement independante de la glnf actuelle,on ne veut plus avoir rien a faire avec ces pitres!!!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous