GLNF. Le ‘Grand Maître’ et les ingérences de l’administrateur judiciaire

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 6 octobre 2012
  • 7
    Bereal
    8 octobre 2012 à 16:26 / Répondre

    @Jacques

    Il est à noter que la majorité des obédiences Africaines sont déjà indépendantes depuis longtemps…même s’il est vrai que l’Afrique a toujours entretenu des relations privilégiés avec la GLNF.

    Au lieu de toujours vouloir nous regarder de haut, vous feriez mieux de régler vos problèmes franco français d’abord. En effet, je pense que vu la situation de la Maçonnerie en France, de sa gestion calamiteuse et des conséquences au niveau de la GLUA, il y a du boulot.

    Les africains se portent bien, merci de vous en soucier. Nous avons nos problèmes que nous essayons de régler tout seul car nous ne dépendons de personne.

    ***

  • 6
    Christophe
    8 octobre 2012 à 08:11 / Répondre

    On peut peut-être voir les choses autrement.

    Du point de vue des dirigeants de la GLNF:

    1/ Les éléments indésirables sont partis, donc la base est à nouveau « solide ».
    2/ Des discussions qu’ils ont certainement eues avec la GLUA, un des points achoppant le plus est la présence d’un administrateur féminin non FM.
    3/ Servel demande à Stifani de lui donner des biscuits pour la négociation à venir. Et donc 180° de Stifani, et mise en accusation publique de l’administrateur. Cela ne lui coûte rien, il part. Mais pour Servel, c’est tout bénèf! Il a un peu plus de biscuit pour la négociation, avec une position officielle: « nous n’avons plus besoin d’administrateur, partez! « 

    Si on reprend les différents éléments du dossier que j’ai essayé de rassembler (voir post ailleurs), la manœuvre pourrait être la suivante:
    1/ réalignement sans état d’âme sur les demandes anglaises, la base maintenant suivra sans soucis.
    2/ si le SCPF ne passe pas par les fourches caudines, placées à raz de terre, création d’un nouveau SC avec les anglais.
    3/ Mise en place d’un obédience féminine à l’anglaise provenant d’Angleterre (voir les forces en présence qui ne sont pas ce qu’on croit généralement)

    Stratégie de la citadelle assiégée avec autant de peaux de bananes sous les pieds du consortium : 5GLrégulières + SCdF et PF + GLdF + GL-AMF, (+ leurs alliés de l’ombre: les américains?, la GLFF?, … ?) de façon à élargir le no man’s land autour de la citadelle qui seront autant de territoire à conquérir par la suite, dans une deuxième phase stratégique.

    Bien sûr, c’est de la FM-fiction … ?!
    Bonne semaine,
    Christophe

  • 5
    béninonnon
    7 octobre 2012 à 13:13 / Répondre

    La réaction de F.S. est particulièrement insensée,oser aujourd’hui manifester sa désapprobation à la présence de Me.Legrand aux affaires de la G.LN.F. est tout simplement justifiée par une subite folie; a-t-il oublié que l’intervention des juges est la conséquence de ses appels aux procès ? Il est temps de prendre rendes-vous chez un psy…

  • 4
    Frat
    6 octobre 2012 à 09:57 / Répondre

    Les 9 obédiences françaises, les vraies, pas les anglaises, devraient faire un procès contre la GLNF pour « atteinte à l’image de la FM ».

  • 3
    Jehanlouis
    6 octobre 2012 à 09:20 / Répondre

    C’est amusant cette tradition Varoise de la grande Maîtrise à la GLNF. Aprés JC Foelner, son conseil juridique, F. Stifani et maintenant un Avocat Toulonnais JP Servel. Pas sur que cela redore, dans le grand public, l’image de la FM, de la GLNF et accessoirement du Var.

  • 2
    jacques
    6 octobre 2012 à 08:53 / Répondre

    s’il continu comme ça ,il vont finir par perdre le reconnaissance des obédiences Africaine ,qui risquent de profiter le l’occasion pour proclamer leurs indépendances . (choses quelles auraient du faire depuis longtemps) en coupent le lien puent avec cette moribonde glnf!!!!

  • 1
    Fred
    6 octobre 2012 à 08:38 / Répondre

    On sent que « l’affaire de la GLNF » touche a sa fin, chacun commence a chercher un bouc emissaire et a faire porter le chapeau a l’autre. C’est assez classique, il faudra attendre quelques annees pour analyser les responsabilites des uns et des autres mais je ne pense pas que l’on puisse reprocher a Mtre Legrand de se comporter comme un administrateur judiciaire, cela d’autant plus que tous ceux qui sont alle la chercher sont des professionnels de la justice a commencer par Francois Stiffani

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous