Ndongo

Un peu gonflé tout de même…

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 19 février 2017
Étiquettes : , ,
  • 3
    Jlm Cabret
    19 février 2017 à 14:26 / Répondre

    Objectivement que dire ??
    Ayant vécu de nombreuses années en Afrique et étant à ce jour engagé dans une association humanitaire sur ce continent je dirai tout simplement qu’il faut , plus qu’en tout autre partie du monde , un processus encore plus stricte qu’en nos contrées pour ouvrir les portes de nos Temples à un profane.
    Et ayons conscience de l’image que vehicule certaines Obédiences …….comme au Gabon par exemple pour bien comprendre l’image que nous véhiculons .
    Jlm

  • 2
    Mostar
    19 février 2017 à 11:12 / Répondre

    A bien y regarder, Maitre Hiram au Liban? plaque tournante de la drogue..
    Les trois mauvais compagnons ne cherchaient ils pas le compte numéroté en Suisse,non pas HYVE mais HSBC..
    Pas clair quand même cette histoire

    • 4
      Hiram83130
      26 février 2017 à 09:46 / Répondre

      Maitre Hiram au Liban, bien sur, comme la ville de Tyr au sud est de laquelle on peut trouver un catafalque dédié au roi Hiram, et plus haut dans la montagne, les fameux cèdres.
      Pour ce qui est de la drogue, pour y avoir vécu, je n’en ai pas vu plus qu’à Marseille !!

  • 1
    Condorcet
    19 février 2017 à 08:55 / Répondre

    Il ne faut pas confondre illumination avec hallucination. Pourtant de nos jours des obédiences confondent les deux termes.

    • 5
      Dangas
      27 février 2017 à 04:43 / Répondre

      Quand on considère l’attitude et les pratiques de certains politiciens africains, mis en place (et maintenus) par les gouvernements occidentaux, sous couvert de notre Ordre, on se dit que la requête de ce camerounais n’est – hélas – pas si « inattendue » !…

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous