Grande Loge Maçonnique Française de Tradition

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 15 janvier 2013
Étiquettes : ,
  • 11
    Clotaire
    27 mai 2013 à 10:16 / Répondre

    De passage a Paris j’ai eu l’occasion de participer aux travaux de cette GL qui finalement se résume à 7 individus, le reste n’est que slogans, comme ailleurs ceci témoigne de l’ego prépondérant d’un seul homme qui apparemment a besoin de se distingué, la diversité ne signifie pas forcement la perpétuation de ces loges sauvages.

  • 10
    Jiri Pragman
    15 janvier 2013 à 22:58 / Répondre

    Je ne perdrai pas de temps à des réponses à des demandes d’explication. J’ai des livres à critiquer, des articles à rédiger, une Journée du Livre maçonnique à organiser. La notion de « censure » est trop grave pour être galvaudée. Bref, le prochain obsessionnel qui revient ici sur le sujet et se permet ce genre de remarque stupide se verra bannir. Est-ce clair ?

  • 9
    Fred
    15 janvier 2013 à 20:55 / Répondre

    Desolé, j’ai reagis avant de lire le moderateur

  • 8
    PB
    15 janvier 2013 à 20:55 / Répondre

    Les phrases auxquelles répond la contribution irritée de Luciole (n°4) sont les suivantes: « La GLdF contribuera-t-elle à l’ouverture, ou bien se rangera-t-elle sous la bannière de la Grande Loge Unie d’Angleterre ? Profitera-t-elle de ces négociations pour contribuer à faire cesser les excommunications mutuelles des francs-maçons ? » Où, dans ces questions, se situe le « procès d’intention »? Elles ne présagent rien et laissent la question ovuerte.

    Ceci dit, il y a deux négociations en cours et elles sont liées: J.L.Thurbet les résume brièvement (http://www.jlturbet.net/article-la-grande-loge-independante-de-france-est-consacree-114345234.html):

    « La Grande Loge Indépendante de France est l’une des cinq obédiences françaises (GLDF, GLTSO, LNF, GLIF, GL-AMF) qui ont signé le communiqué du 12 décembre 2012. Ce communiqué annonce le début du processus de création d’une Confédération des Grandes Loges Régulières de France destinée à renouer les relations fraternelles avec les Cinq Grandes Loges européennes signataires de la déclaration de Bâle du 10 juin 2012. »

    Si, après l’implosion de la GNLF et le retrait de sa « reconnaissance » par GLUA, on tente d’instaurer en France une nouvelle maçonnerie « régulière », on insinue que les Obédiences non-adhérentes (ou qui ne seraient pas acceptées) sont « irrégulières ». Cela ne semble pas indiquer un chemin vers l’apaisement des conflits entre les deux grands courants de la FM.

  • 7
    Fred
    15 janvier 2013 à 20:54 / Répondre

    L’excommunication signifie la mise en dehors de la communauté. En ce qui concerne la GLDF, les soeurs sont reconnues comme des franc maçonnes a part entiere, leur initiation n’est pas remise en cause. Pas d’excommunication pour les soeurs donc.
    La GLDF est une obedience monogenre dont toutes les tenues symboliques sont exclusivement ouvertes aux frères, cela ne remet pas en cause la qualité maçonnique des soeurs.
    Il est vraiment desagreable d’avoir a justifier sans cesse une pratique traditionnelle qui ne pose des problemes qu’aux tenants d’une ideologie qui voudrait gommer toute les particularités, toutes les differentes façon d’être peut être dans l’espoir de faire disparaitre toute les differentes façon de penser. J’y vois une volonté totalitaire de ceux qui possèdent la vérité.
    En ce qui me concerne, modestement et dans mesure ou la situation actuelle (maçonnerie mixte, féminine et masculine qui cohabitent harmonieusement) ne laise personne, je pense que cette diversité est une richesse a preserver.

  • 6
    Jiri Pragman
    15 janvier 2013 à 20:35 / Répondre

    Il faudrait que les obsessionnels arrêtent de troller. L’article ici ne concerne pas la GLDF.

  • 5
    Flupke
    15 janvier 2013 à 20:32 / Répondre

    A mon avis la seule mesure comparable à l’excommunication en FM est l’interdiction de visite.
    Si l’on conserve le mot religieux « excommunication » la GLdF excommunie les soeurs.

  • 4
    luciole
    15 janvier 2013 à 18:56 / Répondre

    Pour mémoire la GLdF n’excommunie personne et ne se range sous aucune autre bannière que la sienne.Il y a beau temps qu’elle aurait pu souscrire aux
    injonctions de la GLUA .Elle ne l’a pas fait,et n’est pas en position de devoir obéir à qui que ce soit.
    Toujours ce procès d’intention!

  • 3
    PB
    15 janvier 2013 à 10:33 / Répondre

    Pourquoi évoquer ce site qui date de quelques années? L’initiative est intéressante quand on se rappelle que c’est justement aujourd’hui que le Grand Maitre de la Grande Loge de France promet d’annoncer l’état de ses négociations avec les cinq Obédiences qui ont signé en juin dernier l’Appel de Bâle invitant la GLdF a rejoindre le camps des Obédiences « régulières ».

    Dans ce contexte, la citation « Notre démarche vise d’office à faire disparaître du paysage maçonnique mondial le concept selon lequel il ne doit exister qu’une seule obédience régulière par pays. Une telle disposition est non conforme à l’universalité de notre institution et ne relève que des considérations totalitaristes (…) » prend tout son sens.

    La GLdF contribuera-t-elle à l’ouverture, ou bien se rangera-t-elle sous la bannière de la Grande Loge Unie d’Angleterre ? Profitera-t-elle de ces négociations pour contribuer à faire cesser les excommunications mutuelles des francs-maçons ?

  • 2
    jean moutet
    15 janvier 2013 à 09:45 / Répondre

    il semblerait qu’il puisse s’agir de la nouvelle appellation de :
     » la Grande Loge des Maçons Réguliers Francs et Acceptés –
    Ancienne et Honorable Fraternité des Maçons Francs et Acceptés « 
    dont je retrouve trace dans mes archives pour sa fondation le 27 avril 2005.

    leurs déclarations à cette époque étaient à mes yeux forts sympathiques !

  • 1
    Menas
    15 janvier 2013 à 09:27 / Répondre

    Je viens de parcourir le site de cette nouvelle Grande Loge Maçonnique Française de Tradition. Après y avoir passé du temps, on n’en sait pas plus ?
    D’où viennent-ils ? Qui est leur Grand Maître ?

    Ce qui est curieux c’est que nous avons là une nouvelle obédience maçonnique, dont le nom est très proche de celui de la Confédération des Grandes Loges Régulières.

    Mais quand allons-nous nous arrêter dans ce foisonnement d’obédiences.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous