Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le mardi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 15 000 articles y sont stockés !

Carlo U. Nicola, devant le siège de la Grande Loge Suisse Alpina à Berne

Interview de Carlo U. Nicola, nouveau Grand Maître de la Grande Loge Suisse Alpina

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 14 juillet 2022
  • 5
    lazare-lag
    21 juillet 2022 à 20:29 / Répondre

    @ jMB (4):
    Sois gentil MTCF JMB, profite de tes vacances au maximum, car visiblement les piques de chaleur semblent plutôt t’affecter plus que moi-même.
    Quant au côté hautain et donneur de leçon, évitons le sujet, stp, tu n’es pas mal non plus dans le genre il me semble.
    Et puis j’observe que tu as l’air particulièrement affecté par ma comparaison avec le Muppet Show, puisque tu y reviens encore.
    Que tu te sentes visé, qu’y puis-je?
    Mais d’ailleurs ai-je dit quelque chose de vraiment différent de Géplu à ce sujet?
    Relis nous l’un et l’autre, et médite, c’est tout.
    Et puis ce qui est agaçant c’est ta façon de renverser les arguments en leur faisant dire le strict inverse de ce que j’expose.
    Quand je dis à Thamos que la GLSA est bien plus ouverte qu’il ne le suppose, qu’elle est ouverte aux soeurs non membres, que j’en donne plusieurs exemples, n’est-ce pas une façon de valoriser cette ouverture de la GLSA.
    Et où dis-je qu’il est interdit aux revues de s’exprimer en plusieurs langues? Nulle part.
    Au contraire je m’en réjouis, je le souligne, c’est original, ce n’est pas fréquent.
    Au contraire je souligne cette diversité d’approche en plusieurs langues.
    Au contraire je le mets en avant comme une chose positive, comme un exemple à suivre.
    A son échelle, la Suisse, maçonnique comme profane, a beaucoup à nous apprendre à nous européens qui ne savons pas en tirer le meilleur.
    Ce que la Suisse a réussi depuis 1291, ou plus récemment depuis 1848, ou depuis 1999, c’est justement cette ouverture d’esprit, cette ouverture au monde.
    Nous nous disons européens, mais sachons regarder et apprendre de la Confédération helvétique qui, d’une certaine manière, à son échelle, est une sorte de laboratoire européen.
    Et de laboratoire européen réussi.
    C’est ça que je m’efforce de faire comprendre à Thamos.
    Et là où je me félicite de cette ouverture d’esprit, tu vois autre chose, du négatif.
    Pourquoi? Il n’y a que toi qui peut y répondre.
    Sois positif, tu devrais t’en réjouir. Un verre à moitié vide est un surtout un verre à moitié plein.
    Par ces chaleurs, surtout, le plus important c’est le verre à moitié plein. Si en plus il y a des glaçons…
    Vois le positif, tu es très souvent à critiquer, mais propose du positif toi-aussi, tu verras. Personne ne t’en voudras, bien au contraire.

    Et puis pour tes vacances, n’hésite pas à lire de bons livres.
    Si je puis me permettre (mais on va dire encore que je suis hautain évidemment, puisqu’on ne peut plus rien dire librement), voici un livre d’un suisse (d’un franco-suisse plus exactement) qui pourrait, éventuellement, c’est juste une hypothèse prudemment avancée, t’intéresser:

    – Richard WERLY: « La France contre elle-même, de la démarcation de 1940 aux fractures d’aujourd’hui », chez GRASSET, février 2022, 245 pages, (ISBN 978 2 246 82979 9).

    Après les aléas et les soubresauts électoraux récents, voilà un livre qui sait prendre (je n’ai pas dit de la hauteur, sinon son auteur, Richard WERLY pourrait aussi être taxé de hautain, évitons-lui cela) du recul sur notre société française.
    Rédigé par un journaliste helvétique (correspondant permanent à Paris du quotidien suisse Le Temps, il vient de passer très récemment à l’édition française du Blick), il est également directeur d’une collection « L’Âme des peuples », éditions Nevicata (Bruxelles). Très intéressante collection de poches.
    Ce livre, « La France contre elle-même », est tout simplement un livre remarquable, je l’ai presque terminé.
    Je vais d’ailleurs interrompre ici pour le reprendre.
    Cette année je n’aurais pas beaucoup de vacances, des préoccupations d’un autre ordre vont me tenir un peu éloigné de Hiram.be pendant plusieurs semaines.
    Dans des cas comme cela, les livres sont une grande satisfaction. Il permettent de relativiser beaucoup de choses.
    See you later.
    Et non ce n’est pas une langue suisse.

    • 6
      JMB
      22 juillet 2022 à 16:39 / Répondre

      @Lazare-Lag (5)
      Mon TCF Lazare-Lag je te remercie beaucoup de te préoccuper de ma santé/piques de chaleur mais de mon côté tout va bien.

      Je suis désolé de te décevoir mais je ne suis nullement affecté et je ne me sens pas plus concerné que d’autres par ton allusion au Muppet Show. Si j’y suis revenu, c’est qu’en voyant que ce spectacle de marionnettes était une de tes références théâtrales, je mes suis dit que pour échanger avec toi il serait plus simple de faire référence à des personnages que tu connaissais.

      Géplu est complètement dans son rôle d’administrateur du site Hiram et son intervention est factuelle et, volontairement je suppose, non nominative. S’extraire d’office de ce groupe de personne et critiquer les échanges polémiques des ”autres” (?) tout en créant, en même temps, toi-même une polémique est non seulement ridicule et pas très fraternel mais également pas très intelligent. Relis vos commentaires et tu verras, j’en suis persuadé, qu’ils ne sont pas aussi similaires que tu le prétends.

      Si l’expression « hautain et donneur de leçons » te donne de l’urticaire, sache que je peux tout à fait le remplacer par « condescendance ».

      Tu prétends que tes écrits à Thamos étaient exempts de toutes polémiques ridicules. Si c’est réellement le cas, je te prie de bien vouloir m’excuser pour ma réaction trop rapide. (Si je peux me permettre un conseil, essaie la prochaine fois d’être plus clair.)

      Le reste de ton discour est à l’image de ce que je t’ai reproché dans un précédent message : être hautain et donneur de leçon.

      Je te remercie infiniment pour tes conseils de lecture mais avec mes San Antonio, mes SAS et mes BD des Pieds Nickelés, j’ai peur de manquer de temps 😉. Et ce d’autant plus que mes vacances ne se passeront pas à Saint-Tropez mais à la maison à faire les cartons en vue de notre déménagement 😰Ce sera nettement moins glamour et moins reposant mais beaucoup plus raisonnable.
      Avec mes Très Fraternelles Salutations,
      JMB

  • 4
    JMB
    20 juillet 2022 à 14:55 / Répondre

    2- Lazare-Lag
    « On voit par là également que la revue peut être rédigée en trois langues, française, allemande et italienne, et parfois même en langue anglaise.
    On voit donc par là une ouverture d’esprit assez originale pour une obédience dite « régulière » par rapports aux critères de la GLUA de Londres ».
    Arrêtons les caricatures bêtes et méchantes stp. Qu’y-t-il d’original ?
    Les critères de la GLUA interdisent-ils qu’une S. puisse écrire un article dans une revue d’une obédience régulière ? Ou ces mêmes critères interdisent-ils les revues rédigées en trois langues, française, allemande et italienne et parfois même anglaise ?
    Ces piques sont peut-être dûes à la pique de chaleur actuelle (auquel tu serais pardonné) mais fais attention car ton côté hautain et donneur de leçon te fait ressembler de plus en plus à la marionnette Peggy la cochone à laquelle je faisais référence lors d’un de nos précédents échanges.

  • 2
    lazare-lag
    19 juillet 2022 à 19:48 / Répondre

    @ Thamos (2):
    Avant toute autre considération, peut-être comprendrions mieux ta propre intervention, MTCF Thamos, si nous savions auprès de quelle obédience tu as tes habitudes maçonniques, d’une part.
    Et si tu es citoyen suisse ou autre, éventuellement français.
    A titre personnel, je suis franc-maçon français, et je maçonne dans une loge du GODF, au REAA.
    Peut-être connais-tu mal la GLSA et le contexte maçonnique suisse?

    Tu relèves le passage où il est dit:
    – « …notre Obédience regroupe certes des hommes libres, mais des hommes… Par conséquent, je ne suis pas favorable à la mixité des Loges, mais je reste ouvert à la collaboration avec les Sœurs dans des secteurs spécifiques. » .

    Certes, mais pourquoi ne pas alors relever – et se satisfaire – lorsque le nouveau GM de la GLSA, Carlo U. Nicola développe ainsi: – « j’imagine (…) que, (…) nous pourrions organiser des présentations de la Franc-maçonnerie et de notre Obédience dans les universités, les hautes écoles et les écoles professionnelles (…) en commun par exemple avec la Grande Loge Féminine de Suisse pour exposer notre philosophie, notre démarche et nos valeurs communes. »?

    Par ailleurs, et je sais que ce n’est dit ici, mais la revue suisse de la GLSA, Alpina, réserve à chaque numéro un article rédigé par une soeur. Donc par définition, par une soeur non-membre de la GLSA, puisque l’obédience est et demeure exclusivement masculine.
    Dans la dernière parution, par une soeur de Locarno, il y est par exemple question du Petit Prince dans un article intitulé: « La mia percezione del simbolismo nel Piccolo principe ».
    On voit par là également que la revue peut être rédigée en trois langues, française, allemande et italienne, et parfois même en langue anglaise.
    On voit donc par là une ouverture d’esprit assez originale pour une obédience dite « régulière » par rapports aux critères de la GLUA de Londres.
    J’observe enfin, l’existence d’une structure assez exceptionnelle, le Groupe de Recherche Alpina.
    Lequel GRA, s’il est de création, de conception, et de gestion uniquement par des frères estampillés GLSA, est largement ouvert à l’ensemble de la franc-maçonnerie, masculine, féminine, mixte, suisse ou internationale.
    Que ce soit dans la revue propre au GRA, ou dans les manifestations organisées par le GRA, certes indépendamment de la GLSA, mais en contact forcément étroit, nous y trouverons des interventions originales et variées, et féminines également.
    Par exemple, Alexandre Rauzy, ancien GM du Grand Orient de Suisse, Didier Convard pour sa saga illustrée « L’épopée de la Franc-Maçonnerie, et bien d’autres ecore, belges, français ou françaises, de la GLDF, du GODF, e la GLFF, et anglais aussi bien sûr.

    A y réfléchir, c’est peut-être tout cela à quoi pense le nouveau GM Nicola lorsqu’il dit:
    –  » je ne suis pas favorable à la mixité des Loges, mais je reste ouvert à la collaboration avec les Sœurs dans des secteurs spécifiques. »
    C’est vaste cette notion de secteurs spécifies », que de pistes ça ouvre….

    • 3
      Pierre Noël
      20 juillet 2022 à 13:10 / Répondre

      « On voit par là également que la revue peut être rédigée en trois langues, française, allemande et italienne, et parfois même en langue anglaise.
      On voit donc par là une ouverture d’esprit assez originale pour une obédience dite « régulière » par rapports aux critères de la GLUA de Londres. »
      C’est signé « LL, maçon français du GODF ».
      « Assez originale », dit-il ! C’est pourtant très habituel. Le bulletin annuel de la GL d’Afrique du sud est écrit en anglais et en afrikaans (je ne parle pas d’autres lieux plus proches de l’hexagone).

  • 1
    Thamos
    17 juillet 2022 à 22:56 / Répondre

    Excellent article, rappel de très beaux et efficaces principes, dommage que ça se gâte juste à ce niveau : « Enfin, je tiens à souligner que notre Obédience regroupe certes des hommes libres, mais des hommes… Par conséquent, je ne suis pas favorable à la mixité des Loges, mais je reste ouvert à la collaboration avec les Sœurs dans des secteurs spécifiques. » Bien sûr, liberté de conscience mais quel « modernisme » dans cet ostracisme si chevillé aux esprits ?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous