Pierre-Marie Adam
Pierre-Marie Adam, Grand-Maître de la Grande Loge de France

Interview de fin de mandat de Pierre-Marie Adam, Grand-Maître de la GLDF

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 5 juin 2022
  • 2
    P.G.
    5 juin 2022 à 19:51 / Répondre

    A la question : »Quels sont les grands défis de demain… » On ne lit que des réponses concernant les sujets profanes… Certes une seul fois nous lisons le mot spirituel « passer du matériel au spirituel » mais l’on énonce que des projet bien matériels… et que dire que ce n’est pas la démarches sociétales ne sont pas la priorité de la GLDF, alors que le GM n’évoque que celle-ci ?… Comme souvent la GLDF est coincée entre la vision sociétale et un affichage de spiritualité pour se démarquer du GODF…. Pourtant elle faisait partie des signataires à voter contre le RN au second tour des présidentielles comme toutes les obédiences dites « libérales ou sociétales » On remarquera que ni la GLAMF, ni la GLTSO, ni la GLNF n’étaient signataire de cet appel… Comme diraient certains à voir les actes et les prise de positions la messe est dite !!

    • 3
      Luciole
      6 juin 2022 à 00:16 / Répondre

      à PG Se réfugier noblement sur l’Aventin pour laisser les autres se salir les mains n’est pas non plus très digne.Nous ne vivons pas en dehors du monde et ne pas soutenir un parti ou une personne qui ne perd pas une occasion de médire de la FM est un minimum.
      Un Grand Maitre n’a pas à jouer les Gurus et à indiquer quel chemin de spiritualité on doit suivre.
      Il est le président du Conseil d’Administration et comme tel doit s’occuper de la vie de son Obédience.
      Par quel moyen non-matériel travaille t’on à la Spiritualité de 33 000 personnes? à part l’exemple bien sur.

      • 4
        JMB
        6 juin 2022 à 11:01 / Répondre

        3 – ne pas soutenir, et même combattre, une personne qui ne perd pas une occasion de médire de la FM est effectivement un minimum… A LA CONDITION de le faire à titre individuel, au sein d’un parti politique, d’une association, etc … MAIS pas au nom d’une obédience maçonnique tant que Grand Maître. C’est ma conception de la Franc-Maçonnerie.

        • 5
          Luciole
          6 juin 2022 à 12:48 / Répondre

          à JMB Je dois reconnaitre que j’ignore si cette déclaration est seulement personnelle,(auquel cas tu aurais raison) ou si elle est l’expression du Conseil Fédéral. Cela dit, je pense que d’avoir un GM de caractère, qui exprime sans doute le sentiment de la majorité de son Obédience a aussi quelque valeur. Je ne suis pas forcément rigoriste.

  • 1
    Luciole
    5 juin 2022 à 13:36 / Répondre

    Des propos simples et sans emphase.Souhaitons lui de réaliser ses projets et remercions le de ses efforts.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous