Islam, laicite

Islam, laïcité, le difficile dialogue

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 12 octobre 2017
  • 5
    astronome64
    12 octobre 2017 à 17:47 / Répondre

    Islam et laïcité….un bel oxymore, un peu comme turquie et darwin….

  • 4
    DanielDH
    12 octobre 2017 à 12:23 / Répondre

    Bonjour à tous
    Tout est clair dans l’en-tête du Comité Laïcité République :
    « La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une »

  • 2
    Makhno Nestor
    12 octobre 2017 à 10:09 / Répondre

    Islamophobie, terme ambigüe, inventé par les partisans de la victimisations et repris par les pseudo laïcs, comme si avoir peur d’une religion était un pêché ? Le pire c’est de voir des « universitaires » reprendre ce terme impropre.

  • 1
    viking l'athée
    12 octobre 2017 à 09:06 / Répondre

    Ah!!! voilà la méchante franc-maçonnerie qui va continuer le combat contre le cléricalisme !!!
    Ca n’est pas du goût de « LA CROIX » qui pourtant devrait être bien content qu’il soit toléré dans la République Laîque, qui ne reconnait pas les cultes!!!
    Oui pour le G.O. la Laîcité est un combat permanent comme le dit sa constitution.

    • 3
      tartuf_rit
      12 octobre 2017 à 12:08 / Répondre

      Depuis 1905 elle est remise en question et que je sache il y a,belle lurette que les textes affirmant que la République ne salarie ni finance aucun culte sont tombés en désuétude et grâce à qui? de Gaulle en premier, le parti qui lui a,succédé avec la,loi Guermeur de sinistre memoire en second puis les lois initiées par Michel Debré en leur temps pendant que ce monsieur élu de la Réunion organisait une déportation des enfants de ce departement vers la métropole en particulier la Creuse.D’où alors que l’on tente de maintenir un enseignement public en France les dépenses inconsidérées de plusieurs milliards d’euros en faveur de l’enseignement libre mais payant.sa.s réel contrôle je l’affirme en outre ses charmants croyants défenseurs de la famille et contre l’avortement licencient une jeune femme enceinte car non mariée enceintepuis une autre divorcêe au en fait nous ne pouvons qu’accorder les mêmes droits aux musulmans sauf à remettre en cause le peu qui reste de la loi de 1905 la neutralité vis à vis des religions donc abrogeons les textes axtuels et réécrivons le texte simple d’origine et ceux qui manifesterons contre qu’on leur applique toujours le texte qui rappelle que les religions sont libres àla seule condition de ne pas troubler l’ordre public.

    • 6
      Lionel MAINE
      13 octobre 2017 à 09:17 / Répondre

      « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public. »Article 1 de la loi de 1905.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous