Je crois en l’athéisme

Publié par Philippe Foussier
Dans Edition

Philippe Foussier nous a fait l’amitié de nous envoyer en avant-première la recension du dernier livre d’Emmanuel Pierrat, qu’il a écrit pour le numéro d’octobre de la revue Humanisme, à paraître incessamment.

.

Après quelque 120 livres publiés sur des sujets d’une variété impressionnante, Emmanuel Pierrat parle ici de lui. L’éducation catholique qu’il a reçue, l’attirance pour les objets artistiques et même pour les manifestations collectives de la croyance religieuse font du célèbre avocat un athée bien atypique. Pas de ceux en tout cas qui se tiennent éloignés du culte comme s’ils craignaient d’être contaminés à la vue d’un encensoir ou d’une statue de Ganesh. En cette matière comme en d’autres, Emmanuel Pierrat semble d’une curiosité insatiable, embrassant avec une énergie égale des domaines aussi divers que la littérature érotique et la franc-maçonnerie, les arts premiers et le droit de l’édition, la défense des artistes persécutés à travers le monde et l’histoire de l’institution judiciaire.

Le livre est à l’image du personnage : rapide, éclectique. Mais persévérant et constant. A peine commence-t-il à se livrer sur un sujet qu’un autre enchaine. Sa jeunesse, dans une banlieue rouge, rythmée par les messes dominicales et la fréquentation de la bibliothèque municipale, sa conviction forgée jeune qu’il serait avocat, puis la découverte de nouveaux univers, les innombrables voyages, les longs séjours parfois, comme en Inde, la passion pour l’art africain, l’engagement pour la liberté d’expression… Si Emmanuel Pierrat a construit son athéisme tout au long de son existence, il le nourrit d’une proximité revendiquée avec la spiritualité et loin de tout enfermement conceptuel. Il aime marier les contraires et se nourrir de paradoxes, réels ou factices. Il détaille aussi combien la démarche maçonnique est structurante dans son parcours. Un parcours qu’on devine inabouti, plaidant un jour en faveur de Michel Houellebecq, partant dans le cadre de ses fonctions au PEN Club défendre à l’autre bout de la planète un écrivain emprisonné, revenant à Paris pour diriger le Musée du barreau, passant d’une tenue maçonnique à la rédaction d’un nouveau livre à peine le précédent publié. S’il se distinguait dans le domaine sportif, nul doute qu’Emmanuel Pierrat serait autant un sprinteur qu’un marathonien, maniant le court et le long terme avec une virtuosité égale.

_________________________________________
Je crois en l’athéisme
, par Emmanuel Pierrat, aux Editions du Cerf, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 978-2204129602

dimanche 4 octobre 2020

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif