La Chaîne d’Union N°92

Publié par Géplu
Dans Edition

Le dossier du numéro 92 de « La Chaîne d’Union », la Revue d’études maçonniques, philosophiques et symboliques publiée par le Grand Orient de France est consacré aux Francs-maçons et la question de la tradition.

Jacques Garat, le nouveau rédacteur en chef de la revue, nous le présente ainsi :

La franc-maçonnerie moderne depuis ses débuts, s’affirme dépositaire d’une tradition dont elle entend assurer la transmission. Et l’on parle volontiers de « tradition maçonnique ».

Or, s’il existe un bon sujet de dispute chez les francs-maçons, c’est bien celui-là. Il n’est d’ailleurs pas sans rappeler la « tradition religieuse », interprétation de l’Écriture, objet d’affrontements incessants durant deux millénaires. N’était-ce pas déjà le reproche de Jésus aux pharisiens ? « Vous avez annulé la parole de Dieu au nom de votre tradition ». Nos disputes ne sont pas neuves, on le voit, et n’ont pas de quoi étonner.

Roger Dachez ouvre le dossier de ce numéro 92 par une présentation des principales « métamorphoses » de l’idée de tradition maçonnique puis Charles Coutel rappelle que contre toute dérive traditionaliste ou intégriste, l’innovation dans la liberté peut être une authentique fidélité. Jean-Pierre Laurant présente ensuite la « Tradition » avec une majuscule, cette « intuition spirituelle » de Guénon qui a eu une influence considérable, traversant l’ensemble du champ maçonnique. Enfin, dans ce vaste territoire agité de tensions anciennes et de questionnements nouveaux, il est fréquent que l’appel à la tradition recouvre un certain nombre d’enjeux. Dominique Jardin s’efforce de les décrypter.

Une approche historienne des traditions est de nature à modifier le regard et à désarmer les conflits. L’ »invention des traditions » d’Eric Hobsbawm est bien connue des historiens et, parmi les tous premiers en France, Roger Dachez a montré à quel point elle était féconde pour connaître et comprendre la franc-maçonnerie. Nous avons souhaité en faire un exposé sommaire en fin de dossier, avec l’espoir qu’il pourra être utile aux lecteurs de La Chaîne d’Union qui n’en seraient pas familiers. Au fond, cette « invention des traditions », n’est-elle pas la preuve que la « modernité », qui s’est pourtant voulue « rupture avec le passé », n’a jamais cessé d’élaborer les traditions dont elle avait besoin pour ses nouvelles aventures ?… Et donc, qu’au cœur même de la « modernité » il y a un avenir pour la voie traditionnelle ?…

Téléchargez le sommaire du numéro : Sommaire Chaine d’U 92
La Chaîne d’Union peut être commandée aux Editions Conform

lundi 13 juillet 2020
  • 2
    Guypradet
    16 juillet 2020 à 18:40 / Répondre

    Dans la masse de commentaires véhiculées par internet l anti maçonnerie tient une place de choix. Il faut se souvenir que le f…louis bascan prof a rambouillet et le f, jean moulin sont morts pour la liberte en dépit du régime collaboriationiste du mm Pétain. J Michelet et charles de Gaulle étaient des cathos pratiquants tandis que georges marchais était ouvrier volontaire chez messersmit,et le haut clergé français,sauf à Toulouse et Clermont Ferrand résignés à composer avec hitler.

    Les nostalgiques des extrêmes se mettent le doigt dans l oeil,la diffamation ne fait pas illusion..voir les divers procès fait à st paul

  • 1
    Joseph Epok
    14 juillet 2020 à 18:43 / Répondre

    « Vous avez annulé la parole de Dieu au nom de vos traditions »
    J’ai longtemps cru que la franc maçonnerie était anti chrétienne. Que vous ayez une connaissance riche de la bible et des controverses entre Jésus et les pharisiens ,montre bien que laïcité ne rime pas avec athéisme, anticléricalisme, et anti religieux.
    Félicitations

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif