L'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, la cour d'honneur

La crise de l’Université française : une nécessaire réinstitution

Publié par Charles Coutel

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 13 novembre 2020
  • 4
    Anonyme
    15 novembre 2020 à 21:09 / Répondre

    Bonsoir ,
    Ce que je tente de montrer dans ce texte court c’est l’importance de la Troisième république qui , méditant de près les institutions universitaires allemandes, renoue avec les Lumières .
    Louis Liard notamment rationalise la culture générale pour la mettre au service de la formation de l’homme mais aussi du citoyen.
    Bien cordialement,
    Charles Coutel

  • 3
    Marsia Jean
    15 novembre 2020 à 18:44 / Répondre

    Il manque à l’analyse de M. Charles Coutel le rappel que les universités françaises sont toujours les héritières de l’Université impériale, conservatrices de l’unité de la France et de l’ordre social, qui forment pour l’Etat des citoyens conservateurs. avec les conséquences désastreuses détaillées par Marc Bloch dans « L’étrange défaite ». L’Université de Strasbourg, fondée par la Prusse dans la ligne tracée par Wilhelm von Humboldt en 1810 pour l’Université de Berlin, reste une exception alors qu’elle aurait dû devenir un modèle.

  • 2
    Charles Coutel
    14 novembre 2020 à 21:38 / Répondre

    Bonsoir ,
    Ma référence à telle ou telle association de défense de l’institution universitaire vise à montrer que les principes fondateurs de l’université sont largement partagés . Par ailleurs , aucun démenti d’aucune association ne m’est parvenu.
    Le débat doit se poursuivre .
    Charles Coutel

  • 1
    Fournel
    14 novembre 2020 à 19:48 / Répondre

    Je ne crois pas que l’association Sauvons l’Université que j’ai co-fondée et présidée pendant plusieurs années tienne à être définie comme vous le faites et à être associée à toutes les positions que vous exprimez ou à l’arc politique auquel vous proclamez appartenir ! Merci d’en tenir compte…

    Jean-Louis Fournel
    Professeur à l’Université Paris 8

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous