La Franc-Maçonnerie évoquée dans le blog du curé

Publié par Jiri Pragman
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
samedi 6 août 2011
Étiquettes : , , ,
  • 30
    le colibert
    3 septembre 2012 à 11:08 / Répondre

    pourquoi les maçons, ont ‘ils la peau aussi sensible? ne sont ils pas pas fiers
    d’eux mémes, les athés que je connais ne se foutent pas mal de l’avis des
    crétiens !

  • 29
    B. Fillon
    13 septembre 2011 à 14:50 / Répondre

    peut-on savoir la suite des évenements…..
    Le curé Gaignet s’est-il manifesté auprès d' »une des obédiences de Fontenay-le comte
    que l’on puisse se faire un avis sur sa « bonne foi » l!!:!!………..;

  • 28
    PB
    16 août 2011 à 20:57 / Répondre

    Certains semblent surpris qu’un curé puisse s’exprimer plutôt favorablement sur les francs-maçons. Il n’est pas le seul :
    .
    Alec Mellor « Nos frères séparés, les francs-maçons », édition Mame, Tours, 1968.
    Hubert de Thier « Eglise catholique et Temple maçonnique. Un autre regard ». Editions Dervy, Paris, 1997.
    Revue française « L’Actualité Religieuse » du 15/3/1995, intitulée « Nos frères, les francs-maçons De l’anathème au dialogue ». 75859 Paris cedex 17.
    Vorgrimler: Die Logen der Freimaurer. Geschichte, Bedeutung, Einfluss. W. Heyne Verlag, München, 1991 (Enseignant du dogme catholique à l’Université de Münster, Vorgrimler a longuement étudié la franc-maçonnerie. Il n’apprécie pas les obédiences qui prônent l’athéisme, mais à part cela, j’ai rarement lu un pareil hommage aux francs-maçons.)
    .
    De l’autre côté de la rivière, l’Article premier de la Constitution du GODF n’affirme-t-il pas:
    « La Franc-Maçonnerie, institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, a pour objet la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la pratique de la solidarité ; elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’Humanité. Elle a pour principes la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience. »
    Respect et la liberté absolue de conscience existent des deux côtés. Il s’agit de défendre ces principes contre les fanatiques de tout bord et les profiteurs qui se servent, pour leur profite personnel, des convictions des autres.

  • 27
    Viete
    13 août 2011 à 13:49 / Répondre

    defendre la religion catholique – ce n’est pas attaquer la franc-maconnerie
    car c’est bien ce qu’a fait le curé gaignet – il a bien attaque la franc-macconnerie avec ses » allusions » négatives TRES lourdes – et pas content il recommence sur un blog (certe sans grande valeur) heureusement que
    jiri pragram est intervenu – ca lui fera voir que sur le web on sait tout- et ce n’est pas parce qu’à plusieurs reprises il a essayé une note positive sur son blog et mis un message sur ce blog que cela gomme son geste initial – ce n’est qu’une manoeuvre – et je suis bien d »accord avec Rabelais a lui :  » d’INITIER une démarche plus factuelle et moins médiatique !…. j’ai apprécie la réponse que jean-claude à fait a gaignet sur son blog nous demontrant très succintement les arcanes de l’église catholique et sa conclution « c’est l’hopital qui se moque de l’hospice »

  • 26
    Rabelais
    13 août 2011 à 08:28 / Répondre

    Maçon, je me soucis bien peu de rassembler , les catholiques , les zoroastriens, et les joueurs de boule.
    Ce qui m intéresse c est l homme en ce qui il a d exceptionnel, son unicité.
    Alors si monsieur Olivier Gaignet souhaite frapper a la porte du Temple qu il le fasse.
    En tant qu homme libre
    Comme tout a chacun en venant nous voir l adresse du Grand Orient ( ou autres obédiences) se trouve sur le net.
    A lui d initier une démarche plus factuelle et moi médiatique
    (…)

  • 25
    Jakim
    10 août 2011 à 11:03 / Répondre

    Entre Philippe, Roudoudou, et les autres, nous avons l’éventail des états d’esprit dans les 2 obédiences présentes sur Fontenay le comte ! C’est logique … si une loge maçonnique se doit de défendre l’indépendance face à toute église, le père Olivier, curé, se doit de défendre l’Eglise Catholique dont il est le représentant. En conséquence, seulement hors des structures officielles, hors des discours « au nom de … », seulement entre individus, existent les possibilités de dialogue… immédiates, faciles, et acceptables.
    Comme il est recommandé dans les constitutions d’Anderson, toute croyance est affaire personnelle à chaque maçon au fond de lui-même, en son âme et conscience, et à ce seul niveau. Il serait bon qu’il en soit de même pour chaque habitant de cette terre, quelle que soit sa croyance. Il serait bon qu’il en soit ainsi pour chaque religion établie et structurée. Sur ce thème, il existe un sujet qui mérite l’intérêt : la Laïcité.
    Entre les « a bas la calotte » et les « mort au francs mac. », il existe un sujet qui mérite l’intérêt : l’Humanisme.
    Humanisme et Laïcité dans le « vivre ensemble » d’une citée, sont 2 points de convergence de tout Citoyen, Maçon ou Chrétien, qui mérite le qualificatif d’ «initié » sur l’un ou l’autre de ces 2 chemins. Alors, puisque nous cohabitons déjà … parlons, échangeons, faisons dialogue ! …
    Jakim

  • 24
    Mnésis
    7 août 2011 à 19:21 / Répondre

    Bonjour,

    En hommage à un homme debout qui termina sa carrière qu’au titre d’évêque si ma mémoire est bonne
    Pour l’information des unes, des uns et des autres… un document – 8 M0 – scanné – de 1995 d’Actualité Religieuse.
    Bien à vous
    Mnésis

  • 23
    Polybe
    7 août 2011 à 19:12 / Répondre

    Pardon, Jiri, je n’avais pas vu ta question (elle est plus discrète que mes bavardages).
    Pourquoi limiter le dialogue au maçons « croyants » ? Mais il ne faut mettre aucune limite au « dialogue » ! Je crains simplement que les maçons « non croyants » se soucient peu du point de vue de l’Eglise, pour ne pas dire qu’ils s’en fichent complètement.. Si on veut rassembler ce qui est épars, comme le rappelle judicieusement Emerek, commençons par rapprocher ceux qui ont une chance de parler la même langue. Ce n’est déjà pas si commode.

  • 22
    EMEREK
    7 août 2011 à 17:50 / Répondre

    @Polybe
    + 1
    Rassembler ce qui est épars …est notre devise.
    C’est le bon curé qui prend des risques avec ses supérieurs …pas nous ….

  • 21
    Polybe
    7 août 2011 à 17:12 / Répondre

    Mgr Gaillot a toujours été un provocateur, dont l’engagement est plus politique que religieux. Il n’est représentatif de rien. En revanche, il est intéressant de s’enquérir du sentiment des abbés « tout le monde », de ces prêtres dont on disait autrefois qu’ils appartenaient au « bas clergé », mais qui connaissaient leurs ouailles mieux que personne et qui représentaient la conscience profonde des fidèles.
    Aussi, lorsque je vois un curé de sous-préfecture, en plein pays chouan, assez moderne pour entretenir un blog, assez libéral pour converser avec des francs-maçons, j’aimerais en savoir plus. S’agit-il d’une véritable ouverture d’esprit, porteuse d’avenir, ou d’une simple manifestation de curiosité, qui répondrait au vieux principe qu’on peut dîner avec le diable, à condition d’avoir une longue cuiller ? Le seul moyen d’être fixé, c’est d’aller se rendre compte in situ. Non ?

  • 20
    EMEREK
    7 août 2011 à 16:23 / Répondre

    Il y a un autre grand Blogeur Ecclésiastique devant l’Eternel : Monseigneur Jacques Gaillot.
    C’est certainement l’un des plus ancien ….
    Celui-ci ,très tôt,a compris l’intérêt de la communication et d’internet.
    Mgr Gaillot n’hésitait pas à visiter les Loges maçonniques dans le cadre de Tenues Blanches (J’ai assisté à l’une d’entre-elle….)Mais sa communication faisait partie aussi de SA vision de SA religion et au bout de quelques instants de discussion sur les parvis ,il vous gratifiait de SA carte de visite avec l’adresse de SON site….
    Ce comportement inhabituel pour un « Monsignore » , allié avec une bonne dose d’engagement politique, lui avait valu d’être relégué évêque in partibus de Partenia,c’est à dire d’un évêché d’Algérie qui a disparu depuis le V éme siècle après JC…autrement dit » évêque de nulle part » ……!!!
    La tolérance de l’Eglise vis à vis de ce type de manifestations d’extériorité de ses membres responsables est donc limitée aux choses acceptables .
    Ce qui me semble tout à fait normal …
    Nous avons vu dans notre Ordre les exemples des excés d’un Stifani dans la communication qui ont précédé la catastrophe actuelle de la GLNF….Les deux phénoménes étant ,pour moi ,liés et consubstantiels …

  • 19
    Jiri Pragman
    7 août 2011 à 15:38 / Répondre

    Pourquoi limiter ce dialogue aux Maçons « croyants » ?

  • 18
    Polybe
    7 août 2011 à 15:36 / Répondre

    Dans un dialogue entre les maçons croyants et le clergé catholique, qui est susceptible de faire le plus grand pas ? Non pas les premiers : ils sont déjà là, on ne peut pas leur demander grand chose de plus. Tandis que les prêtres ouverts au dialogue devront bien faire un pas vers nous, et même plusieurs, s’ils veulent dépasser les interdits dont on les a corsetés depuis Clément XII.

    Donc, le dialogue peut rester éternellement au point mort, et beaucoup s’en satisferont ou s’y résigneront, de part et d’autre. Mais s’il progresse, nous n’avons rien à y perdre et sans doute beaucoup à y gagner. Le pari de Pascal tient toujours. Certes, ce n’est pas ici que se décide l’ordre du jour des loges, et des Trois Martyrs en particulier (qui le prétend ?). Mais j’espère que ses frères seront au moins aussi curieux que moi : si je passe par Fontenay-le-Comte, sur le chemin des vacances, je ferai une halte au presbytère.

  • 17
    Vendéen
    7 août 2011 à 14:19 / Répondre

    Jiri, effectivement, j’accorde personnellement le bénéfice du doute à M. Gaignet, mais cela relève de l’intime conviction et est très subjectif… Ce genre de décisions (rencontre, dialogue et intrinsèquement faire part de son appartenance) nécessite réflexion et est propre à chacun.

  • 16
    Jiri Pragman
    7 août 2011 à 14:10 / Répondre

    J’ai le sentiment qu’il faut lire l’article en entier et ne pas s’arrêter à l’homélie de ce prêtre. Celui-ci a complété son billet après avoir réfléchi suite à un témoignage de paroissienne plutôt que de s’arrêter au discours traditionnel de l’Eglise catholique. Intéressant, non ?

  • 15
    amical
    7 août 2011 à 13:14 / Répondre

    Certains paroissiens du sud-vendée doivent commencer à trembler –
    car si une rencontre avec les 3 martyrs à lieu OLIVIER GAIGNET va faire une attaque – prévoir le SAMU

  • 14
    Ronan
    7 août 2011 à 12:30 / Répondre

    Il est indéniable que certains hauts grades et, singulièrement, le Rose-Croix, avaient un petit relent de retour à un christianisme primitif, des catacombes, d »avant l »institutionnalisation du l »Eglise de Rome… ce qui n »a pas dû arranger les choses dans notre excommunication initiale, au demeurant!

    Bien qu »athée (la glande à croyance totalement sèche!;=)) je compte pas mal d »amis croyants, de diverses religions. A certains égards, leur fonctionnement mental est un mystère (tout ça me semble tellement « fabuleux » au sens étymologique… Je n »y crois pas plus qu »aux personnages de Harry Potter) mais la « Nuit de feu » de Pascal ou les extases mystiques de Sainte Thérèse ont quelque chose de fascinant dans leur gratuité absolue.

    Comment ne pas se réjouir de l »ouverture d »un curé? Bon, son argument (« nous agissons dans la lumière, ils se cachent ») est un peu faisandé en sous-entendant que si nous nous cachons, c »est que nous avons quelque chose à cacher… Mais il est victime des arguments bidon de l »Eglise depuis des siècles… Il suffit de lui expliquer le sens des deux seuls secrets : celui d »appartenance (qui remonte en fait à la période de la dernière Guerre Mondiale) et celui des délibérations (qui permet de libérer la parole avec la certitude qu »elle ne sera pas utilisée par la suite contre soi), et de lui rappeler qu »il en va ainsi de toutes les organisations associatives (pour assister aux délibérations de l »AG d »une association ou à ses réunions autres que publiques, il faut avoir sa carte de membre), rien de moins, rien de plus… La messe est une autre affaire…

    Par la pratique du libre examen, nous sommes plus proches des protestants, c »est indéniable.

  • 13
    maat-ieu
    7 août 2011 à 10:11 / Répondre

    Réunir ce qui est épars. Ce pourrait être les FM avec les cathos. J’ai la faiblese de croire que l’humanité s’en porterait mieux. On estmoins enclins à se battre avecqui l’on a partager un moment de convivalité et d’échanges. Je ne suis pas croyant, mais j’aime quand même cette phrase attribuée au Christ : Aimons nous les uns les autres.

  • 12
    maat-ieu
    7 août 2011 à 10:11 / Répondre

    Réunir ce qui est épars. Ce pourrait être les FM avec les cathos. J’ai la faiblese de croire que l’humanité s’en porterait mieux. On estmoins enclins à se battre avecqui l’on a partager un moment de convivalité et d’échanges. Je ne suis pas croyant, mais j’aime quand même cette phrase attribuée au Christ : Aimons nous les uns les autres.

  • 11
    plot
    7 août 2011 à 08:26 / Répondre

    Ce n »est pas sur ce blog qu »il va se décider ce que nos Frères des 3 martyrs doivent faire tout de même ! surtout alors qu »ils n »ont rien demandé !
    Bien qu »athée, j »ai paradoxalement travaillé pas mal avec des curés dans le cadre d »associations. Leur rôle social dans les prisons est par ailleurs très important. La section catalane de la Ligue des Droits de l »Homme avait il y a quelques années un curé très actif, et certains fréquentent nos ateliers? J »ai le souvenir, à Bruxelles, d »un frère français du GO assez âgé, qui a été moine pendant plus de trente ans: sa planche raisonne encore dans mon coeur…

  • 10
    Polybe
    7 août 2011 à 05:50 / Répondre

    Eh bien, il a l’air plutôt beau joueur, ce curé-là ! Il y a assez d’esprits fermés, parmi ses confrères, pour qu’on ne fasse pas de lui une cible. D’ailleurs, soyons objectifs : c’est vrai que ses assemblées sont ouvertes et que les nôtres ne le sont pas. Le constat ne m’a pas paru bien méchant, même s’il sous-entend beaucoup de choses.

    Monsieur l’abbé, soyez bien conscient que les participants peuvent être les mêmes !

    Il y a deux attitudes possibles. Ou on reste sur « A bas la calotte », on se fiche de l’hostilité de l’Eglise catholique et on juge tout dialogue inutile, voire nuisible. Cela se défend. Ou bien on considère que les points de vue valent la peine d’être rapprochés, patiemment, en faisant comprendre une bonne fois aux prêtres hostiles qu’il n’y a pas, dans nos loges, de fauteuil réservé au diable, avec un trou dans le dossier, et c’est par des dialogues avec des pères Gaignet qu’on y arrivera. Ne jouons pas à qui sera le plus borné.

    De toute façon, les anticléricaux purs et durs s’en fichent. Les croyants, qui sont sans doute aussi nombreux, chez nous, et qui savent qu’ils ne vivent pas « en état de péché grave », apprécieraient que cette vieille et sotte querelle finisse par être soldée.

    Le mieux ne serait-il pas que nos Frères des « Trois Martyrs » (lesquels valent bien les Cinq Couronnés) répondent à l’invitation qui leur est faite et reviennent nous donner un avis éclairé ? Une enquête à trois, en quelque sorte…

  • 9
    Gaignet Olivier
    6 août 2011 à 19:15 / Répondre

    Un très grand merci à M. Jiri Pragman pour son message si fraternel.
    Dans mon billet de ce samedi 6 août, je reviens sur le rôle positif de la Franc-Maçonnerie, pour accompagner les personnes sur les chemins, souvent obscurs, de l’existence.
    J’apprécie également les commentaires ci-dessus, y compris l’humour de Roudoudou.
    L’Eglise évidemment est loin d’être parfaite, j’en conviens sans prooblème !!!
    Je sais que plusieurs paroissiens sont venus sur ce blog, à l’invitation de M. Pragman, et qu’ils ont apprécié !
    Je serais intéressé par des contacts avec la loge des 3 Martyrs.

  • 8
    Roudoudou
    6 août 2011 à 17:29 / Répondre

    le blog du cure gaignet est plus son journal personnel qu »un blog d »échange
    il se croit moderne et il radote toujours les mêmes choses – pour serigne revoir un an auparavant meme rabachage il est heureux a se faire admirer par ses petites ouailles en mal de père et de reconnaissance

  • 7
    Papy Grincheux 79
    6 août 2011 à 16:50 / Répondre

    Moi aussi j’aime bien aller en visite aux « Trois martyrs » les frangins sont sympas.
    J’y vais rarement le samedi après midi: il n’y a pas d’agapes après la tenue ( le vendredi si…!)
    Qu’un curé vendéen parle de franc-maçonnerie ne me choque pas: ne parlons-nous pas des curés ( vendéens ou pas d’ailleurs) mais nous n’avons pas d’exclusives nous.
    Ce n’est pas pour autant, je le confesse, que j’irai écouter ce curé et son prêche.

  • 6
    Vendéen
    6 août 2011 à 12:05 / Répondre

    Fidèle lecteur du blog maçonnique, quelle consécration !

    Mon orient est mentionné dans l’article et mon atelier dans le commentaire n°1 de Spahi ^^

    Jiri, tu comprendras pourquoi je n’utilise pas mon ‘pseudo’ habituel 😉

    Spahi, c’est avec plaisir ! Même si je n’étais pas initié à cette époque.

    Pour l’histoire, notre atelier à allumé ses feux en 1906 sous le titre de « Réveil Vendéen » puis changea de nom pour les raisons évoquées par Spahi au cours de la 2° guerre mondiale.

    En réponse à Phillippe, effectivement tu as relevé une perle, gageons qu’ils n’appui pas trop fort sur ce levier 😉

  • 5
    Joaben21
    6 août 2011 à 11:20 / Répondre

    J’ai été trompé par le titre : en lisant « le blog du curé », j’ai cru qu’il s’agissait du blog intitulé « Le Blog du Curé »… ;o}
    Non, en fait il s’agit du blog d’un de ses confrères…

    J’aime bien le passage « en tant que catholiques nous nous retrouvons […] dans une assemblée largement ouverte, y compris aux non initiés »…
    Il n’a jamais entendu parler d’excommunication, d’interdit, etc., celui-là…

  • 4
    Philippe Benhamou
    6 août 2011 à 10:58 / Répondre

    Les propos de ce curé sur Ouest France : « je ne fais pas de cours de moral, personne ne m lirait. Je capte l’attention comme un levier pour basculer vers l’espérance ».

    Je trouve cela très beau, non ?

  • 3
    Jiri Pragman
    6 août 2011 à 09:55 / Répondre

    Je lui ai pour ma part signalé la parution de cet article dans le Blog Maçonnique. Mon commentaire est en attente de validation.

  • 2
    athanase
    6 août 2011 à 09:53 / Répondre

    C’est le progrès qui veut ça. Les blogs remplacent les bulletins paroissiaux (journal papier) qui étaient distribués avant.

    Par contre le fait qu’ils soient tenus par les prêtres eux-mêmes c’est plutôt nouveau !

    J’y vois un avantage car contrairement à un journal papier, le blog permet l’interactivité, et pourquoi pas avec des FM ?

  • 1
    spahi
    6 août 2011 à 09:04 / Répondre

    Ce que ne dit pas le curé de Fontenoy le Comte et sa paroissienne, c’est que la loge de Fontenoy le Comte ( GO) créée en 1905 a comme titre distinctif : les 3 Martyrs. En l’honneur de 3 Frères de cet Orient victimes des nazis.
    Souvenir de visites dans cet orient. avec des frères très chaleureux.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous