La gestuelle maçonnique

Publié par jissey
Dans Edition

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
vendredi 29 octobre 2021
  • 7
    Cesar
    22 novembre 2021 à 15:01 / Répondre

    vivement interessé par cet ouvrage je souhaite me le procurer mais cela est impossible ; j’ai vu avec mon libraire , en désespoir de cause j’ai tenté amazone ! (ce n’est pas mon habitude) mais personne pour le trouver. Pouvez vous m’aider?
    merci d’avance

    • 8
      GépluAdministrateur
      22 novembre 2021 à 15:36 / Répondre

      Contacte l’éditeur, les Editions Ubik.
      Il suffit de cliquer sur le lien rouge sur son nom en bas de l’article.

    • 9
      Pierre
      22 novembre 2021 à 17:40 / Répondre

      Je l’ai commandé et reçu par l’éditeur , en suivant le lien de Geplu .
      C’est un bouquin absolument remarquable, que je conseille sans réserve !

  • 4
    Luciole
    29 octobre 2021 à 15:01 / Répondre

    En Musique Chopin avait déja dit que « toute musique sans arrière pensée est une erreur » (ou quelque chose de similaire) car fabriquer des sons les
    uns après les autres comme des tranches de saucisson n’est pas faire de la Musique, aussi beaux soient ils.Je pense que l’idée qu’exprime Solange Sudarskis est du même ordre.

    • 5
      Solange Sudarskis
      31 octobre 2021 à 11:03 / Répondre

      Merci. En effet, j’ai voulu montrer que ce n’est pas de faire un geste parfait qui importe, mais de mettre une intention « parfaite » dans le geste.

  • 2
    Charles37
    29 octobre 2021 à 09:40 / Répondre

    A quand une réédition ?

    • 6
      doute
      31 octobre 2021 à 18:36 / Répondre

      Je viens d’acheter l’ouvrage aux éditions ubick

  • 1
    Solange Sudarskis
    29 octobre 2021 à 08:19 / Répondre

    ROBERT KLEIN a commenté

    Goethe nous avait déjà dit que toute bonne éducation devait donner à l’élève des racines et des ailes. Il devrait en être de même pour les francs-maçons.
    Avec cet ouvrage Solange Sudarskis propose aux francs-maçons de tous rites de ne plus être des maçons perroquets, ces ara chatoyants qui en loges répètent, imitent jusqu’à la caricature une gestuelle dont ils ne connaissent pas le sens.
    Cette gestuelle transmise la plupart du temps avec l’argument d’autorité, lorsqu’elle est comprise joue son rôle de médiation et met en relation l’acteur avec le sujet. La compréhension de la gestuelle vient alors irriguer l’imaginaire et colmater tous les vides de la pensée.
    En maçonnerie, la loge est l’espace sacré, celui pour lequel l’homme fait un détour afin de se remettre en question, pour réfléchir sur son état, et pour produire du sens. C’est l’endroit idéal pour aller à la rencontre des questions, car en ce lieu, nous mettons en marche la pensée qui révèle que l’homme doit accomplir un voyage parmi les questions afin que se réalise son destin intellectuel et moral.
    C’est pour cela que le franc maçon se doit de connaitre les us, le rite qu’il vit à chaque tenue afin que ce savoir participe à la libération de sa dépendance.

    • 3
      Désap .
      29 octobre 2021 à 12:24 / Répondre

      1 – « nous mettons en marche la pensée qui révèle que l’homme doit accomplir un voyage parmi les questions afin que se réalise son destin intellectuel et moral. »
      C’est singulièrement bien formulé.
      A « destin », j’aurais préféré lire « développement », mon caractère a-religieux sans doute.
      Le seul destin de l’homme est la mort physique.
      A l’issue la mort de l’esprit reste une question, à laquelle il me semble possible de répondre valablement de notre vivant dans la mesure où l’on ne fait pas appel à des croyances, cette réponse nécessitant d’être décrite.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous