La Grande Loge d’Espagne félicite le pape !

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 16 février 2021
  • 4
    ERGIEF
    17 février 2021 à 02:10 / Répondre

    Les frères de la Grande Loge d’Espagne ont mal lu Fratelli tutti. Il y a longtemps que ce pape a abandonné tout espoir pour l’Europe où son église n’a plus d’avenir face au prosélytisme de l’Islam lequel n’à que faire de la liberté de penser et des droits des femmes. Il est sourd à la désespérance des derniers catholiques occidentaux confrontés à la réalité d’une immigration débordante et de l’islamisme politique, sans oublier la menace terroriste. En parfait jésuite il a d’ailleurs toujours manifesté son mépris pour les européens « nantis, égoïstes et décadents » (c’est du moins ce qu’il croit). Il fait de la politique et ses champs d’action sont désormais l’Afrique et l’Amérique du Sud. Et comme je viens de le dire, en parfait jésuite il partage le monde futur en faisant ami ami avec les dirigeants d’al-Azhar qui sont encore plus hypocrites que lui. Sa vision stéréotypée de l’accueil de l’etranger montre qu’il a lu la Bible avec la main devant les yeux, qu’il ne sait pas ce que signifie réellement la Charité, au sens originel de Caritas, et qu’il n’est que le porte parole d’une vulgaire ONG plus que jamais coupée de la société, enfermée dans ses dogmes obscurantistes et qui raisonne en parts de marché. On est a des milliers de lieues du message révolutionnaire de Jésus et du christianisme archétypal.

  • 2
    yonnel ghernaouti, YG
    16 février 2021 à 03:50 / Répondre

    Le service communication de Gran Logia de España s’était déjà fait l’écho, le lundi 5 octobre 2020, titrant ainsi « El Papa abraza la Fraternidad Universal, el gran principio de la Masonería » de « Fratelli tutti » traduit par « Tous frères », de l’encyclique du pape François signée le 3 octobre 2020 et publiée le lendemain, jour de la fête de saint François d’Assise. Elle porte « sur la fraternité et l’amitié sociale ».
    La Grand Loge d’Espagne écrivait déjà « … Dans « Fratelli Tutti », le Pape embrasse la Fraternité Universelle, le grand principe de la franc-maçonnerie moderne… »
    D’ailleurs, le 1er octobre 2020, « La Croix » posait la question « L’encyclique Fratelli tutti (Tous frères), que le pape François doit signer à Assise ce samedi 3 octobre, devrait se situer dans la suite de la déclaration historique sur la fraternité humaine, signée par le pape et le grand imam d’Al-Azhar en février 2019.
    Et dans « Fratelli Tutti » nous pouvons lire « … le Grand Iman Ahmad Al-Tayyeb que j’ai rencontré à Abou Dhabi pour rappeler que Dieu « a créé tous les êtres humains égaux en droits, en devoirs et en dignité, et les a appelés à coexister comme des frères entre eux »… »

    • 3
      Victor Guerra Garcia
      16 février 2021 à 12:19 / Répondre

      Son las cosas de la Gran Logia de España, hace ya tiempo quiso también condecorar al Rey de España. mienstras su GRAN MAESTRSO (Oscar de Alfonso, va enseñando unos lúdicos melones por medio mundo y pierde Hermanos a doquier mientras su Gran Maestro, sigue acosado por los suyos , en el blog le dedican un post de Chiringuito a medio Secta . https://transparenciamasonica.blogspot.com/

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG
    16 février 2021 à 03:34 / Répondre

    En réalité, le 4 février est devenu la « Journée internationale de la fraternité humaine »
    Les Nations unies ont décidé de faire du 4 février, jour anniversaire de la signature du « Document pour la fraternité humaine » par le pape François et le grand imam Ahmad Al-Tayyeb en 2019, une « Journée internationale de la fraternité humaine ». Les États membres sont invités à inscrire cette célébration dans leur calendrier à partir de 2021. Ce fut sans doute le cas.
    C’est une résolution à forte portée symbolique qu’ont adopté à l’unanimité les membres de l’Assemblée générale des Nations Unies, mardi 22 décembre. À compter de l’année 2021, le 4 février sera consacré à la « Journée internationale de la fraternité humaine ». La résolution était portée par l’Égypte, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, la Guinée équatoriale, le Maroc, le Burkina Faso et le Venezuela.
    Pas étonnant donc que le premier prix pour la paix et la fraternité soit attribué au secrétaire général de l’ONU António Guterres, homme d’État portugais membre du Parti socialiste et, depuis le 1er janvier 2017, secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, instituée le 24 octobre 1945, et regroupant actuellement 193 États membres.
    ○ Pour la paix mondiale et la coexistence commune
    Le 5 décembre 2019, le Haut comité pour le Document pour la fraternité humaine avait proposé dans une lettre signée par le pape François et l’imam Ahmad Al-Tayyeb l’instauration d’une « Journée mondiale de la fraternité humaine ». Ce comité, présidé par le cardinal Miguel Angel Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, est chargé de faire appliquer les engagements du « Document sur la fraternité humaine », signé à Abou Dabi. Il s’agit d’une liste d’engagements en matière de dialogue interreligieux et de lutte contre les discriminations et violences religieuses.
    Pour mémoire, le cheikh Ahmed Mohamed el-Tayeb est depuis 2010 le 44ᵉ imam de la mosquée al-Azhar – le recteur de la mosquée d’al-Azhar, encore appelé grand imam, dirige à la fois la mosquée al-Azhar et l’université qui y est rattachée.
    ○ Célébrer cette journée « de la manière la plus appropriée »
    À cette occasion, les États membres et toutes les organisations civiles et privées sont invitées à célébrer cette Journée « de la manière qu’ils jugeront la plus appropriée ». Ces célébrations doivent être financées « au moyen de contributions volontaires uniquement », souligne la résolution.
    ○ Rejeter la « haine et violence » au nom de Dieu
    La résolution invite aussi tous les États membres à « continuer d’œuvrer pour une culture de paix afin de contribuer à la paix et au développement durable ». Cela passe notamment, selon le document, par la mobilisation des « efforts de la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l’inclusion, de la compréhension et de la solidarité ».
    De nombreuses furent diffusées montrant le pape François saluer le grand imam égyptien Azhar Ahmed Al-Tayeb après avoir signé des documents lors de la réunion de la fraternité humaine au Mémorial des fondateurs à Abu Dhabi le 4 février 2019.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous