Keller Borloo

La médiatisation dévoyée

Publié par Emerek Le Fol

Chronique du Mercure, 4

On se souvient qu’à la suite de l’émission « C dans l’air » consacrée au thème « Francs-maçons, retour en politique », Patrice Deriemont, ancien Grand-Maître adjoint du GODF, et actuel candidat au Conseil de l’Ordre dans la région Languedoc-Roussillon, avait réagi dans un entretien accordé au blog « La lumière » du journaliste profane François Koch.

Il y affirmait d’une part que « les grands-maîtres font surtout passer leurs idées personnelles », et d’autre part que la franc-maçonnerie, « école à penser plus qu’école de pensée » n’avait pas à s’immiscer dans des débats politiciens. Cela valut une réaction rageuse du grand-maître à François Koch, interdit de séjour au GODF, ainsi qu’à Patrice Deriemont, certains Conseillers de l’Ordre, aussi zélés que courtisans, n’hésitant pas à envoyer à toutes les loges de la région un courrier fustigeant l’attitude du Frère Deriemont, biaisant ainsi le processus électoral en cours… Chacun appréciera.

Or, ne voilà-t-il pas que trois semaines plus tard Daniel Keller vient de donner raison à Patrice Deriemont, entre deux interviews à la télé ou à la radio où il distribue des bons et mauvais points de « républicanisme » à tous les hommes politiques, en invoquant la République comme certains bêlaient « L’Europe, l’Europe », donnant son avis sur tout, rien et n’importe quoi, et quelques conférences publiques où, s’affichant à coté de tous les hommes politiques dont il sollicite avec force et vigueur la présence, il annonce, rien que cela, le « retour du GODF dans le débat citoyen » (?!?!?!).

En effet, il publie une tribune dans l’Hebdomadaire « Marianne » (N°942 du 8 au 14 Mai), tribune « sobrement » intitulée « Le projet Borloo pour l’Afrique : l’électricité sans les soviets ! ». A ma connaissance, aucune instance du GODF n’a, depuis le dernier convent, mené de travaux collectifs de réflexion sur l’opportunité de favoriser l’accès du continent africain à l’électricité, et encore moins validé l’adhésion du GODF au projet porté par un homme politique qui en a fait son cheval de bataille, Jean-Louis Borloo, le fondateur de l’UDI. A l’évidence donc Daniel Keller s’exprime en son nom personnel, ce qui ne l’empêche pas de signer sa tribune « Grand Maître du Grand Orient de France », laissant entendre ainsi que sa prise de position est celle de l’obédience… Les 51 000 frères et sœurs apprécieront…

Ils apprécieront d’autant plus que la communication de l’obédience est l’un des enjeux importants en ce début de siècle, que des budgets non moins importants, dépensés plutôt qu’investis par manque de stratégie de communication cohérente et pertinente, y sont consacrés (40 000 € environ de relations presse chaque année, par exemple) et que si la médiatisation du grand-maître est légitime, puisqu’il est le porte-parole de l’obédience, ses prises de parole personnelles, pour des motivations qui le sont tout autant, ne sauraient être confondues avec celles de l’obédience, à moins de penser que Daniel Keller considère que « le GODF, c’est moi », absolutisme contraire au caractère démocratique de l’obédience affirmé depuis des siècles par celle-ci.

Mais une autre question se pose, peut-être la plus pertinente ; en effet, de nombreuses questions « sociétales » sont soulevées, brulantes d’actualité, de la réforme des programmes des collèges à la loi sur le renseignement, où « l’éthique républicaine », si chère aux discours sentencieux du grand-maître, mériterait d’être rappelée par les francs-maçons du GODF, à l’issue d’une réflexion maçonnique collective. La transmission du savoir aux enfants et la protection des libertés individuelles sont, certainement, aussi déterminantes pour l’avenir de notre société que l’électrification du continent africain, sujet de la tribune du « donneur de leçons » Keller. Alors, pourquoi le choix de ce sujet valant quasi-adhésion de Keller au projet du fondateur de l’UDI ?

La réponse à cette question se trouve sans doute dans le fait que des proches du Grand-Maître actuel lui attribuent le désir, à sa descente de charge, d’être candidat aux législatives. Où cela ? Mais dans les Pyrénées-orientales, bien sûr ! Je vous laisse deviner sous quelle étiquette cela pourrait être…

Ainsi, je ne suis pas certain que les prises personnelles de parole et de position de Daniel Keller, aussi intempestives qu’illégitimes, incongrues que sentencieuses, puissent servir à « faire avancer concrètement la société » comme le proclame fallacieusement la « signature » (base-line) de la communication du GODF, mais je suis par contre quasi-certain qu’elles ont pour but de « faire avancer concrètement » la notoriété et de façonner l’image personnelle de Daniel Keller, pour des buts personnels de carrière qui n’ont qu’un lointain rapport avec ceux du GODF d’améliorer l’homme et la société.

Avant que de donner quitus au prochain convent à l’usage qui est fait de leur cotisation, reste à espérer que l’esprit critique des délégués sera de retour et qu’ils poseront à l’exécutif des questions sur la politique de communication de l’obédience et l’éventuelle stratégie qui doit être mise à l’œuvre pour améliorer l’image de la Franc-Maçonnerie en général et du GODF en particulier, ce qui est autrement important que la notoriété de son grand-maître actuel et son devenir.

Emerek Le Fol

samedi 9 mai 2015
  • 8
    Wanderer
    13 mai 2015 à 10:04 / Répondre

    Les GGMM ne devraient jamais s’exprimer au nom des Membres de leur Obedience sauf pour des prises de positions sur les Valeurs de la Maconnerie. Toute declaration d’une autre nature devoie la legitimite qui est la leur… Ils ne sont en effet que les gestionnaires de Federations de Loge et non LA voix de leurs Membres.

    Frat***

    W.

    • 9
      Benoit Malon
      14 mai 2015 à 11:11 / Répondre

      Ce que dit Wanderer est tellement vrai que lorsqu’ils interviennent au sujet de la laïcité, ils en oublient  » d’où ils parlent » , mêlant leurs voix à celles des politiques , en utilisant des arguments politique. Leur légitimité , à mon sens , n’est pas là. Voir mon commentaire à l’article  » Keller, Foussier …

  • 6
    357
    9 mai 2015 à 13:09 / Répondre

    Je voudrais nuancer légèrement le billet d’Emerek au sujet de Patrice Deriémont. Même si je partage l’analyse de Patrice Deriémont sur le fond, je considère qu’elle est dépourvue de valeur parce qu’elle est uniquement stratégique sur la forme. Deriémont a cherché uniquement à se singulariser par rapport aux courtisans qui entourent actuellement Keller et, sur un plan régional, il a essayé d’impressionner les frères en montrant qu’il avait une aura nationale (rendez-vous compte, il parle à François Koch de L’Express ! Quel homme ! Il a l’oreille d’un « spécialiste » de la maçonnerie.). Keller aime la surmédiatisation ? Deriémont joue donc les puristes. Si Keller avait été un adepte la discrétion, Deriémont aurait alors prôné l’extériorisation. Donc, je le répète, c’est uniquement de la stratégie à courte vue et, surtout, c’est d’une incroyable incorrection à l’égard des deux autres candidats du Languedoc-Roussillon au Conseil de l’Ordre. C’est surtout cela qui m’a heurté. Voilà donc où nous entraîne cette logique de l’extériorisation sans contrôle. Efin, par fraternité, je préfère ne rien dire sur la réaction écrite des Conseillers de l’Ordre du Languedoc-Roussillon. Je me contenterai simplement de dire ici qu’elle n’était pas des plus inspirées.

    • 7
      Patrice DERIEMONT
      10 mai 2015 à 08:38 / Répondre

      Mon cher 357

      Je n’ai en aucune manière voulu faire de la stratégie électorale dans cette interview que je n’ai acceptée à la demande du journaliste, que par ce que j’avais trouvé que l’émission C dans traitait un sujet de fond intéressant : la maçonnerie dit elle faire de la politique ? ou doit elle armer intellectuellement via les Partis qu’elle a contribué à créer, ces mêmes partis. François Koch avait été informé d’un texte que j’avais écrit à l’issue de cette émission et il m’avait donc contacté. J’ai aussi voulu par un exemple montrer comment en publiant un communiqué inter obédientiel donnant des consignes de vote contre « les extrêmes », la maçonnerie française renvoyait dans le même camp la gauche radicale et l’extrême droite, ce qui au moment ou l’on commémore les fusillés francs-maçons de la Commune de Paris est pour le moins un paradoxe et ceci d’autant qu’un de nos ancien Grand Maitre fût Fred Zeller, secrétaire de Trotski. Il arrive parfois que les idées et les convictions l’emportent sur des intérêts à court terme fût ce t’ils électoraux.

  • 5
    Tino el AGUILA
    9 mai 2015 à 12:30 / Répondre

    L’Hermite à un problème avec lui même et c’est un problème existentiel…. Alors les sujets autres que le sien lui passent au dessus de sa tête. Laissons les FF de l’obédience concerné débattre sur le sujet abordé en titre.

  • 4
    emmanuel bastien
    9 mai 2015 à 11:30 / Répondre

    Scoop: prochainement, le GM du GODF doit participer à :  » Tout le monde veut prendre sa place », le jeu animé par Nagui ,  » les 12 coups de midi » , le jeu animé par Jean-Luc Reichman. Des négociations sont en cours pour  » Le maillon faible » et  » un trésor dans votre maison » . Son attaché de presse ( ?!?!) le presse de participer à l’émission de télé-réalité  » cauchemar en cuisine », mais, selon ses proches , il préférerait  » l’amour est dans le pré » ou  » koh-lanta » et hésite.
    Nous ne saurions trop lui conseiller de se recentrer sur son domaine de compétence et donc de participer comme chroniqueur à  » auto-moto » . Au moins serait-il légitime….
    Cette omniprésence médiatique , sur n’importe quoi, est très négative pour l’image de l’obédience , pour ne pas dire catastrophique . Qu’en pense le  » Grand Officier à l’extériorisation  » et le  » Grand Officier à la communication » ???? Rien, sans doute!
    Le plus drôle est que cette médiatisation toute personnelle, faite sur le dos de la communication de l’obédience , risque , si elle accroit sa notoriété personnelle, à terme, de ne pas le servir dans sa volonté de reconversion personnelle , contrairement à ce qu’il croit, mais cela est peut-être trop subtil pour lui que de l’envisager .
    Cela serait risible: après tout, ce n’est pas le premier individu qui se sera fait griller par les sunlights d’un éphémère vedettariat! Mais ce n’est pas risible, car il s’agit de la notoriété et de l’image de la plus importante obédience maçonnique et qu’il serait temps, urgent même, qu’elle se professionnalise ….

  • 3
    Chicon
    9 mai 2015 à 10:17 / Répondre

    La maladie qui consiste pour un GM de GL a s’exprimer sur des sujets politiques, economiques, appellee Stifanite-aigüe, se répand.

  • 1
    Lhermitte
    9 mai 2015 à 08:13 / Répondre

    Avec une conférence par jour pour rameuter des profanes à la GLdF Marc Henry et Alain Noel Du Bar n’en font-ils pas trop ? Avec leur salon du livre qui n’a ramener presque personne, la GLdF n’en fait-elle pas trop ? Par leurs actions qui consistent à nous éloigner des autres FF de la maçonnerie français, la GLdF n’en fait-elle pas trop ? Posons-nous les vrais questions, mes FF de la GLdF ! Et laissons le GOdF faire sa politique comme il le souhaite !

    • 2
      Occitan
      9 mai 2015 à 09:24 / Répondre

      Bonjour,

      Quel talent! Sur un sujet concernant le GODF et donc plus particulièrement les FF et SS qui en sont membres, tu réussis le tour de force de ramener le sujet sur la GLDF et, de plus sur des thèmes absolument sans rapport avec le sujet de l’article.
      Tu ne te sens pas un peu décalé? As tu donc autant de rancune envers la GLDF? Si tu en es membre tu vas avoir l’occasion de faire entendre ta voix et , j’en suis sûr, les blogs ne manqueront pas d’en parler. Pour l’instant laisse donc ce sujet se développer selon le thème abordé.

      Adishatz.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif