Croix Sars Poteries

La photo maçonnique du dimanche 29 septembre 2019

Publié par Géplu
Dans Photos

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 29 septembre 2019
  • 10
    Chdioux
    6 octobre 2019 à 11h50 / Répondre

    Et c’est là que Spinoza met tout le monde d’accord en disant que Dieu et la Nature, c’est la même chose. ?

  • 9
    pierre noel
    1 octobre 2019 à 17h48 / Répondre

    Dans le « discours historique » du degré de la Marque, il est spécifié que « la marque d’approbation des Menatchin ou surveillants (overseers, traduit dans les rituels français par surintendants) était le triangle équilatéral, allusion à l’essence trine de la divinité (triune essence of the deity) ». Pour ses rédacteurs (sans doute du XIX° siècle), le triangle (maçonnique) renvoyait à la trinité (chrétienne, pas hindoue ou autre)

  • 8
    DACIER
    1 octobre 2019 à 9h57 / Répondre

    Ce symbole est universel. Il n’appartient pas plus à l’Eglise catholique qu’à la Maçonnerie. Il faut savoir sortir de temps en temps des limites du fondamentalisme religieux ou autre. Si l’on comprenait vraiment à quoi il renvoit sur le plan initiatique effectif, on y verrait plus clair (c’est le cas de le dire !). Comme le disait De Maistre, « la véritable religion a plus de 18 siècles, elle naquit le jour que naquirent les jours. ».

  • 5
    Jemi
    30 septembre 2019 à 18h40 / Répondre

    Emprunté aux catholiques et aux autres chrétiens (d’une part les fondements de la FM sont judeo-chrétiens, d’autre part elle est née en Angleterre et en Ecosse).

  • 4
    Jean-Michel Mathonière
    30 septembre 2019 à 15h57 / Répondre

    En cette saison propice à la récolte des marrons, je dois avouer que les quelques lignes de présentation de Géplu me laissent perplexe : elles pourraient un instant laisser croire au lecteur que ce ne sont pas les francs-maçons qui ont emprunté ce symbole (de Dieu) aux catholiques des XVIIe et XVIIIe siècles, ce qui est la stricte vérité, mais que les uns, certainement par tradition secrète, et les autres, probablement par perfidie, auraient « emprunté » ou « récupéré » (rayer la mention inutile) ce symbole universel et immémorial de la Connaissance à un lointain passé… Un point partout, on remet le triangle au centre ! Et si on cessait de se recoller nous-même le bandeau sur les yeux pour affronter les faits historiques et les véritables sources, nécessairement plus religieuses que philosophiques, de la tradition maçonnique plutôt que de fantasmer sur du « religare » de substitution ? Bonne journée mes TCS et TCF 🙂

    • 6
      GépluAdministrateur
      30 septembre 2019 à 18h55 / Répondre

      Sans doute me suis-je mal exprimé Jean-Michel.
      C’est bien aux catholiques que la franc-maçonnerie a « emprunté » ce symbole du triangle et son contenu, en l’adaptant à ses besoins comme les récits et personnages bibliques un peu détournés qu’elle utilise dans ses rituels.
      Comme les catholiques l’avaient eux-même « récupéré » avant eux (il me semble que les deux se valent en la circonstance)aux civilisations et religions plus anciennes. 🙂

      • 7
        Désap.
        30 septembre 2019 à 21h08 / Répondre

        En l’occurrence la tetraktys de Pythagore, tant au point de vue de la forme que de l’ensemble des significations symbolique du triangle selon les catholiques, mais bien plus : d’autres qui les dépassent singulièrement et objet de la symbolique maçonnique, plus, infiniment plus pythagoricienne que monothéiste.
        Et avant la tetraktys les pyramides dans le même ordre de signification, environ deux mille ans avant Abraham.
        Arrgh ces croyants ! qui croient leur religion à l’origine de tout ??

  • 2
    DACIER
    29 septembre 2019 à 11h45 / Répondre

    C’est le symbole universel par excellence de la connaissance. On le trouve dans l’hindouisme avec l’Ajna chakra (troisième oeil), dans la Kabbale avec la Séphirah Daath et dans la tradition hermétique où il y est fait allusion dans la dernière planche du Mutus Liber : « Oculatus abis ».

  • 1
    Jemi
    29 septembre 2019 à 11h02 / Répondre

    Connais toi toi même… et tu connaîtras les dieux ! Tout est dit…

    • 3
      Makhno
      29 septembre 2019 à 13h56 / Répondre

      Et les Hommes….!

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous