itw Bartholo par Carletto

La promesse initiatique ou la progression spirituelle

Publié par Géplu

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
lundi 18 novembre 2019
  • 1
    Désap.
    21 novembre 2019 à 00:21 / Répondre

    On ne sort ainsi jamais du chaos, seul le 33è vient l’ordonner si j’ai bien compris.
    Dans une autre version on le nomme Sauveur, Salvator mundi …
    On n’en sort pas en somme, c’est la même histoire,
    et pourtant …
    tout est dit au 3è grade, il n’y a pas de 33è grade, tout juste un degré qui remet en cause ce qui pourtant était censé être acquis.
    Impossible d’en dire plus sans dévoiler.
    Cependant, rappelons-nous :
    – « peut-être aurez-vous remarqué quelques points qui paraissent se contredire … vous verrez par la suite, à force d’études et de recherches, ces contradictions apparentes s’évanouir »,
    pour se faire, souvenons-nous précisément du cabinet de réflexion, du premier grade, du second et ce qu’il se dit, se passe et dans quel ordre autour de la représentation.
    D’autre part, les « points fondamentaux de toutes les connaissances maçonniques » sont transmis par les « objets que les trois premiers grades vous présentent ».
    De plus : à quel degrés parvient le Maitre ?
    Combien de degrés comprennent toutes les initiations ? il n’y en a jamais eu un de plus, le chiffre étant égal à celui des planètes il ne peut pas en être autrement pour ce qui est des traditions respectables et justes.
    Allez, on se replonge dans son rituel de Maitre, un bon, bien vieux, pas un trafiqué.
    Saint 33è, priez pour nous.

    • 2
      DACIER
      21 novembre 2019 à 11:59 / Répondre

      Si l’on s’en tient au rituel, à propos de la hauteur de la loge, « des pieds et des coudées sans nombre », je doute que le nombre 33 soit le terme de la connaissance. D’une part parce qu’il y a eu passage à la limite (au sens d’une intégrale mathématique) donc sortie du domaine de la quantité relative au nombre et que d’autre part, n’étant plus par conséquent dans l’indéfini, nous sommes dans l’infini donc dans le domaine de la connaissance métaphysique à laquelle donne virtuellement accès le grade de maître avec son complément de l’Arche royale. C’est ce qui se rapporte strictement à la Maçonnerie.
      Pour le reste, il s’agit d’un syncrétisme inorganique venu s’agréger à la Maçonnerie en raison probablement de sa vitalité en tant que dernière organisation initiatique de l’Occident. Effectivement, « Ordo ab chao » et bon courage !

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous