Comme chaque été le Blog Maçonnique Hiram.be prend des vacances entre le 14 juillet et le 15 août.

Rendez-vous le vendredi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important on réveillerait tout de même le blog avec un petit article, et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes-vous bien abonné ?)

Profitez de ces vacances pour visiter les archives du site : plus de 16 600 articles y sont stockés !

Sebastien Jumel
Sébastien Jumel

La question de la sauvegarde de la République !

Publié par Géplu
Dans Divers

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles gratuitement.
mercredi 3 juillet 2024
Étiquettes :
  • 17
    Joab’s
    6 juillet 2024 à 21h24 / Répondre

    Cocasse ! Le RN est aux portes du pouvoir et pour faire diversion… on parle des communistes (2% maxi). Ce n’est pas sérieux! Mais ca arrive à satisfaire.

    • 20
      Remi
      7 juillet 2024 à 9h03 / Répondre

      17 Joab’s Tu n’es pas le mieux placé pour critiquer… Avec toutes les conneries que tu nous sers.

      • 22
        Joab’s
        7 juillet 2024 à 12h12 / Répondre

        Quand il ne reste que l’insulte… tout ce qui te contrarie est forcément connerie, n’est-ce pas ?
        Sinon, …, bientôt les chars soviétiques sur les champs elysees?

        • 23
          Remi
          7 juillet 2024 à 14h26 / Répondre

          « les chars soviétiques sur les champs elysees » ? tu manques d’imagination mon cher frère, tu répètes ce qui se disait juste avant l’élection de mai 81… Allons, allons un peu de sérieux. on est en maçonnerie..

          • 24
            Joab’s
            8 juillet 2024 à 7h51 / Répondre

            Tu ne te rends même pas compte de l’ironie lorsque que je me moque de vos dérives ?

    • 21
      lazare-lag
      7 juillet 2024 à 10h51 / Répondre

      On observera que si on parle ici des communistes cela tient à cet article de soutien au député Sébastien Jumel de Dieppe, article issu de leurs rangs.
      Il ne s’agit donc pas de leur part de faire diversion.

  • 13
    olivier farcis-reibel
    6 juillet 2024 à 9h48 / Répondre

    Rappelons que partout où les communistes ont été au pouvoir la
    FM à été interdite , sauf à Cuba .

    • 14
      lazare-lag
      6 juillet 2024 à 12h21 / Répondre

      L’ironie dans cette histoire c’est que la chute du mur a changé bien des choses dans les partis communistes, au moins ceux des pays occidentaux.
      Qui aurait pu imaginer à ce moment là, en 1989, qu’un jour le candidat communiste à l’élection présidentielle bénéficierait du soutien d’une fraternelle créée en soutien de cette candidature?
      Elle est loin désormais la 22ème condition, celle d’exclusion du PC de tout franc-maçon. Période où la Franc-maçonnerie était considérée comme organisation éminemment « bourgeoise ».
      Il n’est d’ailleurs pas impossible que derrière cette initiative du frère Thomas en faveur du candidat Jumel se trouve la dite fraternelle.
      C’est juste une hypothèse, je n’ai pas le moyen de l’etayer.
      Et au final, peu importe. Ce n’est pas ici le principal.

      • 15
        Remi
        6 juillet 2024 à 16h47 / Répondre

        @ 14 – Le « communisme » offre en effet une nouvelle apparence, mais derrière le miroir se cache l’appareil et l’idéologie qui a aveuglé bien des hommes – faciles à faire marcher. Et nous le savons, les Hommes n’ont pas changé.

        « Ma grande chance historique, disait Mitterrand, c’est l’incroyable médiocrité intellectuelle des dirigeants communistes. Il n’y en a pas un pour racheter l’autre. On peut les manipuler comme on veut. Ils sont tous plus bêtes les uns que les autres. Toutes leurs réactions sont prévisibles. Ils sont programmés. » à méditer Mon cher Lazare. (Je ne dis pas pour autant que l’ »ami Sébastien » n’est pas digne d’être aidé, tant s’en faut). 😊

        • 16
          lazare-lag
          6 juillet 2024 à 21h02 / Répondre

          @Rémi (15).
          Il est de bon ton, en 2024, d’être très critique avec Mitterrand.
          En fait, il avait tout compris s’agissant des communistes français de son époque.
          Il en met 4 dans son gouvernement. Les États-Unis s’en inquiètent sérieusement. Puis on sait que Reagan, très méfiant au départ, dira que la France et Mitterrand étaient ses meilleurs alliés en Europe (cf. Affaire Farewell).
          Il en met 4 mais les muselle. Georges Marchais prudent, refuse tout ministère.
          En Allemagne (de l’Ouest) aussi on s’inquiète. En 1981 la Guerre Froide est toujours là Bonn à sur sa droite L’Allemagne de l’Est et les autres membres du Pacte de Varsovie.
          Peur d’être pris en étau avec la France et ses ministres communistes sur sa gauche.
          Tout ça s’est détendu ensuite. Et encore plus avec la chute du mur à Berlin en 1989.
          Aujourd’hui combien de députés communistes à l’Assemblée?
          Sans parler du résultat de demain soir.
          Aujourd’hui ce n’est plus le PC qui inquiète c’est LFI. C’est d’abord numérique.
          Une des interrogations de demain ça sera le ratio PS/LFI.
          Si par exemple le PS faisait mieux que LFI en nombre de députés, ou seulement jeu égal, les cartes à gauche pourraient être rebattu. A suivre…

          • 18
            Remi
            7 juillet 2024 à 8h58 / Répondre

            PC, LFI et autres fouteurs de Mer… du même acabit, restons vigilant. Mitterrand n’est plus là ! – et personne ne semble être à sa hauteur politique à droite ou à gauche.
            La France est un beau pays, un très beau pays comme il ne l’a jamais été et on y vit bien à nul autre second.

            • 19
              Remi
              7 juillet 2024 à 9h00 / Répondre

              @ au F Lazare, 16 – ai-je oublié de préciser. Merci 😊👍

  • 12
    Joab’s
    5 juillet 2024 à 12h15 / Répondre

    Si on dépasse les apparences: le RN a policé son discours pour atténuer le souvenir des méfaits de leur origine et dans l’histoire. Ce qui a pu séduire au dela de leur fond de commerce.
    Mais leurs militants, leurs candidats sont les mêmes, avec les mêmes convictions répugnantes de racisme, xénophobie, anti sémitisme mais aussi declinisme, lâcheté, peur, irresponsabilité.
    Et ce sont ces discours qui ressortent de ceux que Bardella appelle des “brebis galeuses “. En fait ce qu’il leur reproche n’est pas leur conviction mais qu’ils l’affichent dans les médias.
    En fait ce n’est pas marginal! C’est le fond du RN.

  • 11
    Joab’s
    5 juillet 2024 à 8h35 / Répondre

    @laz : la tactique électorale inclut en effet de jouer la proximité. Mais je parlais du rôle du député.

  • 7
    Joab’s
    4 juillet 2024 à 18h59 / Répondre

    Il y une erreur fondamentale. Les législatives désignent des députés dont le rôle est de voter des lois nationales dans le cadre de son mouvement .politique La personnalité du candidat est bien moins importante que pour des élections locales.

    • 9
      lazare-lag
      4 juillet 2024 à 21h45 / Répondre

      Erreur fondamentale par rapport à quoi?
      D’accord sur le fait que les députés votent des lois nationales.
      Mais je serai plus nuancé sur l’importance relative de la personnalité du candidat.
      Nous votons dans 577 circonscriptions. Toutes différentes. Il y a des urbaines, des rurales. Des parisiennes, des provinciales.
      Il me semble, pour le dire vite, que l’attachement ou l’intérêt que l’on peut porter à son député ou à ses candidats concurrents est aussi dépendant de la sociologie, de la géographie, voire de la densité de population de la circonscription.
      Dit autrement, de la proximité réelle ou pas.
      En milieu urbain, en particulier parisien, on ne connaît pas vraiment les candidats. Pas ou peu de contacts directs. Juste connus à travers les médias essentiellement.
      Plus le milieu est rural, et plus le contact est différent.
      L’équation personnelle de l’élu ou du candidat peut alors prendre une dimension différente.
      Il me semble donc qu’une généralisation de la perception que le citoyen peut avoir de « son » député est alors difficile à faire.
      Enfin, ce n’est que mon avis.

      • 10
        Anubis Rê
        4 juillet 2024 à 23h25 / Répondre

        D’accord avec tout ce qu’avance Lazare-Lag.
        Il y a juste un problème : l’extrême droite RN est en capacité de prendre le pouvoir en France.
        Le monde démocratique dans son ensemble nous regarde pétrifié, et Poutine se frotte les mains.
        Les Travaillistes anglais viennent de remporter très largement les élections, ils ont ouvertement annoncé pendant leur campagne qu’ils travailleraient pour réintégrer l’UE, et nous nous sommes à deux doigts d’élire des anti-UE décomplexés qui vont s’employer à torpiller l’Europe et collaborer avec la Russie.
        Il me semble qu’il serait tout de même judicieux de mettre nos délicatesses personnelles de côté et ne jouer que l’intérêt supérieur du pays.

  • 5
    Luciole
    4 juillet 2024 à 14h41 / Répondre

    à Anubis 4 les « réserves extrêmement claires  » n »empêchent pas de pousser à l’élection de personnes peu recommandables
    Les malheureux électeurs .rebelles à l’abstention,au FN,au nouveau Front populaire et à la Macronie, se sentent abandonnés à ce triste sort.
    Pourquoi ne pas dire simplement: « Oubliez les étiquettes politiques,votez pour des personnes que vous connaissez,dont les actions passées et les propos témoignent d’un intérêt sincère pour votre circonscription.Si vous ne les connaissez pas,choisissez le « local » de l’étape.

    • 6
      Anubis Rê
      4 juillet 2024 à 17h23 / Répondre

      A Luciole : et en 2002, tu ne penses pas que les gens de gauche se sont sentis abandonnés à leur triste sort ?
      Les gens de gauche n’ont jamais discuté lorsqu’il y a eu danger de l’extrême-droite. Chirac 2002 = 80 % !
      C’est à votre tour les gens de droite. Je remarque que les grands (pour parler comme chez nous) des LR n’ont pas hésité un instant à flinguer leur parti pour ne pas suivre Ciotti. Il me semble que ça signifie quelque chose tout de même, le danger que représente le RN est tout sauf illusoire ou relatif.

      • 27
        Luciole
        9 juillet 2024 à 12h01 / Répondre

        à Anubis 6 Comme tous les humains j’ai le coeur à gauche mais deux yeux et cela ne m’empèche pas de voter au coup par coup suivant les cas. »votre tour les gens de droite  » ne me touche pas. En 2002 il aurait mieux valu se demander comment Mr Le Pen avait pu se trouver au deuxième tour. Chirac ou n’importe qui aurait eu 80%.

        • 28
          Remi
          9 juillet 2024 à 18h09 / Répondre

          27 Bien vu Luciole. M. Le Pen s’est retrouvé au second tour grâce voix des gens de gauche qui haïssaient leur candidat… et nombre d’entre eux, suivis par la nouvelle génération votent RN pour d’autres raisons. Et la situation va – hélas – empirer. J’espère néanmoins me tromper.

    • 8
      INFINI
      4 juillet 2024 à 20h59 / Répondre

      Je partage cette opinion. Votons pour un homme ou une femme et pas pour une étiquette politique. Malheureusement le système électoral encourage le mercantilisme politique. Au final, le citoyen vote en se bouchant le nez ou reste à la maison

  • 3
    Remi
    4 juillet 2024 à 10h23 / Répondre

    1 – Les communistes sont encore nombreux en FM. On est dans l’humain. Le petit livre de Denis Lefebvre « Communisme et franc-maçonnerie » est très intéressant à ce sujet.

  • 2
    lazare-lag
    4 juillet 2024 à 9h53 / Répondre

    Je suis de ceux qui ont obtenu leur député dès le premier tour.
    Il s’agit d’un estampillé FN. C’est donc tout sauf un privilège…
    Je n’aurai donc pas la possibilité de choisir le mieux pourvu en voix lui faisant face. C’est navrant mais c’est ainsi. C’est la démocratie, ĺ’electeur n’est pas toujours satisfait par le sort des urnes..

    Cela étant, et bien qu’étant viscéralement contre ce que peut représenter l’extrême droite et le FN, le présent appel à voter me pose question.

    Il ne s’agit pas ici d’un appel général, genre communiqué obédientiel, mais d’un appel particulier, pour une circonscription particulière. Une parmi les 577 en compétition.
    C’est donc un coup de pouce ciblé, une aide apportée à un candidat nommément désigné.
    Ici ce n’est donc plus « la question de la sauvegarde de la République » à titre de principe général, auquel je souscris tout à fait d’ailleurs, mais un appel à l’aide vers un candidat en difficulté dans sa circonscription.
    Et je crois que quelque part confusément cela me gêne un peu qu’Hiram be se prête à ce jeu.
    Heureusement qu’Hiram.be ne croule pas sous la demande.
    Après tout, heureusement que 300 « républicains farouches et déterminés à défendre l’héritage des Lumières » n’ont pas sollicités notre site maçonnique préféré pour sauver 300 circonscriptions, sinon Hiram.be se transformait en organe politique profane et électoral.

    D’autre part, s’agissant au cas présent d’une seule circonscription, la 6ème de la Seine maritime, en gros Dieppe, je ne suis pas très certain que ce message du Frère Thomas atteigne puis convainque, de nombreux électeurs dieppois, fussent-ils frères et sœurs. D’autres canaux seraient plus efficaces.

    Cela dit, étant farouchement contre tout ce que peut représenter et drainer le FN, je souhaite au candidat Jumel de réussir dans son entreprise de démolition du FN. Tous les outils y sont nécessaires. On voit par là que la faucille et le marteau ne peuvent à eux seuls avoir raison d’une enclume FN.

    • 25
      Frimaire
      8 juillet 2024 à 19h27 / Répondre

      « Viscéralement », le mot est bien choisi.

      On met son cerveau de côté et on écoute ses tripes au lieu d’écouter sa tête. Au risque de sombrer dans les manipulation et d’ignorer les pires dangers.

      C’est donc ca, la franc-maçonnerie ?

      • 26
        lazare-lag
        8 juillet 2024 à 22h45 / Répondre

        @ Frimaire (25).
        Je m’en sors bien, juste un mot épinglé sur presque vingt-cinq lignes. La censure aurait pu être bien pire.
        Blague à part, le sujet tourne ici autour des élections législatives, des députés, des mouvements politiques, du fonctionnement de la République, et de sa sauvegarde par rapport à ce danger-là, puisqu’il s’agit de cela ici. Alors oui, Il s’agit de sujets très profanes et peu maçonnique intrinsèquement.
        Donc, effectivement ce n’est pas ça la Franc-maçonnerie, bien évidemment.
        Cela étant, je ne vois pas en quoi je n’écouterai pas ma tête. Mais j’écoute aussi mon environnement.
        Et l’environnement du FN ne m’est pas inconnu, en particulier parce qu’il se trouve que j’ai été domicilié dans une commune gérée par le FN. Et que pour différentes raisons, que je n’ai pas à exposer ici, je suis très attentif à l’évolution de ce parti, à l’idéologie de ses membres, et à son orientation d’extrême-droite.
        Alors oui, ce n’est pas d’hier matin, ou de hier soir au moment des résultats que date ma méfiance à l’égard de cet extrémisme-là, mais aussi de tous les extrémismes bien évidemment.
        Et si la Franc-maçonnerie est une école de tolérance et de respect de l’autre comme de soi-même, il n’a jamais été dit que cela consistait à se laisser manipuler par des idéologies, dont nous savons en plus historiquement qu’elles n’apprécient pas la Franc-maçonnerie.
        Car l’extrême droite, même si elle n’est pas la seule, déteste la Franc-maçonnerie, et elle la déteste viscéralement.
        En conséquence de quoi, il n’y a pas à être surpris à ce qu’un franc-maçon puisse, viscéralement être en opposition à l’extrême -droite. Car le RN, dont l’ADN est particulièrement caractérisé par sa généalogie FN, mouvement d’extrême-droite fondé en 1972 par les nostalgiques de Vichy et de Pétain, dont certains ont été condamnés à la Libération, voire ont porté l’uniforme allemand, le FN est d’extrême-droite. Et le RN le demeure malgré un léger ravalement de façade, tout en conservant la flamme d’origine qui fait sa distinction, et des cours de savoir-vivre pour ses élus à l’AN, afin qu’on ne les confondent pas avec les braillards de LFI, qui ont été bien moins malins du coup sur la question « représentativité » et « dédiabolisation ».
        Mais, et on l’a vu pendant la campagne avec certains de leurs phénomènes, il suffisait de gratter un peu la surface pour voir que le fond demeurait.
        Et comme vous l’avez écrit vous-même, Frimaire, il s’agit de ne pas se faire manipuler. et d’ignorer les pires dangers.
        Alors certes, il peut exister d’autres dangers, mais n’étant pas le thème principal de cet article, ni des commentaires qui le suivent, ne pas les évoquer n’est pas synonymes de les ignorer.
        Et je vous accorde, que nous avons fait un pas de côté par rapport à la Franc-maçonnerie.
        Laquelle me donne de bien plus amples satisfactions que la politique.

  • 1
    INFINI
    4 juillet 2024 à 9h12 / Répondre

    Je ne comprends pas comment un esprit éclairé peut militer au PCF attendu que le communisme est un totalitarisme. Je ne comprends pas pourquoi le PCF et le PS se sont alliés à cette extrême gauche violente, antisémite. Pour obtenir une indemnité parlementaire ? Renflouer les caisses du parti à raison de 37 500 euros par député par an ? Expliquez moi mes FS.

    • 4
      Anubis Rê
      4 juillet 2024 à 10h55 / Répondre

      C’est Mélenchon et sa LFI qui avaient les moyens de financer les frais de campagne pour les législatives. Le PS et EELV ne les avaient pas du tout. De son côté, Mélenchon et LFI se sont plantés aux Européennes avec 9,2%. Si LFI allait aux législatives seule, il y avait le risque de ne pas faire 5% et donc de ne pas être remboursée des frais de campagne. C’était la disparition pure et simple de l’opposition de gauche. D’où le NFP.
      En revanche, tous ceux qui n’ont pas noter les réserves extrêmement claires émises par Ruffin, EELV, le PS et Place Publique à l’égard de LFI et Mélenchon sont de mauvaise foi.
      On peut, à l’instar de l’extrême-droite RN/Ciotti, parler de « tambouille », mais c’est ne rien comprendre à la politique, à la République et à la démocratie, et surtout être totalement naïf vis à vis de la réalité du RN qui, au surplus depuis hier, a le soutien plein, entier et proclamé de la Russie.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous