L’Appel de la Grande Loge de France

Publié par Géplu
Dans Divers

Après l’assassinat de Samuel Paty, la Grande Loge de France vient de publier une superbe plaquette de 32 pages titrée « L’Appel, un homme meilleur pour un monde meilleur », remarquable tant dans sa présentation que dans son contenu.

Pierre-Marie Adam en donne la genèse dans sa préface :

Le vendredi 16 octobre 2020, la France a été une fois de plus attaquée sur son sol, atteinte dans sa chair, victime du terrorisme islamiste, frappant l’un des symboles les plus édifiants de notre République par le terrible assassinat dont a été victime un enseignant, Samuel Paty, tué d’une manière abominable pour avoir montré à ses élèves des caricatures parues dans Charlie Hebdo.

Ce sont autant de promesses, celles d’un avenir familial et intime, d’une vie animée par la transmission du savoir, de la volonté d’élever plus haut les consciences, ces promesses de futur qui s’envolent avec cette vie arrachée, volée de la manière la plus arbitraire et la plus implacable qui soit.

Parce que notre démarche s’inscrit dans les valeurs de la République, parce que, nous Francs-maçons ne pouvons pas rester inactifs face à la barbarie et aux atteintes à la dignité humaine, il eut été inconcevable pour nous de ne pas réagir pour défendre les fondements de l’esprit des Lumières qui sont notre « patrimoine génétique ».

Voilà pourquoi de nombreux Frères de la Grande Loge de France ont réagi et donné l’idée de ce manifeste.

Ces neuf contributions de Frères éminents de notre Obédience sont autant de messages personnels et engagés. L’impérieux devoir de rappeler notre histoire, de réaffirmer nos valeurs et d’agir pour construire un monde meilleur en sont le fil conducteur.

Loin de reprendre à leur compte cette citation de Saint-Augustin : – « À force de tout voir, on finit par tout supporter… À force de tout supporter, on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer, on finit par tout accepter… À force de tout accepter, on finit par tout approuver ! », ils démontrent que les Francs-maçons refusent de laisser place à la Fatalité mais agissent en dehors du Temple parce qu’ils croient en l’Espérance,

Qu’un Homme meilleur permettra de bâtir un monde meilleur…

Son contenu :

VIVRE ENSEMBLE EN ACTION, par Pierre-Marie ADAM.
DE L’INCANTATION A L’ACTION POUR FAIRE TRIOMPHER LA LUMIÈRE, par Jean-Jacques ZAMBROWSKI.
FRANC-MAÇONNERIE & RÉPUBLIQUE, par Jean-Pierre THOMAS.
HUMANISME & LUMIÈRES : L’ESPRIT DE L’EUROPE,  par Alain-Noël DUBART.
LA TOLÉRANCE & SES LIMITES, par Georges KOMAR.
LA LAÏCITÉ, par Jean-Manuel RENIER.
L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE ET DE LA RAISON, par Robert DE ROSA.
L’ÊTRE HUMAIN ET LA LOI, par Alain RAPADY.
LA DÉFENSE DES VALEURS DE LA RÉPUBLIQUE, UN APPEL AU CITOYEN, par Jean-Raphaël NOTTON.

Téléchargez la plaquette : L’appel de la GLDF

jeudi 5 novembre 2020
  • 10
    Lazare-lag
    5 novembre 2020 à 22:47 / Répondre

    Quand on lit sous la plume d’Anwen que l’on peut comparer des Gilets Jaunes à des Cathares modernes, on se demande si on a bien lu. On hallucine.
    – – –
    Car les Gilets Jaunes, c’est ça, à Paris :
    https://www.hiram.be/de-droles-de-gilets-jaunes-devant-le-godf/
    C’est ça à Tarbes :
    https://www.hiram.be/les-gilets-jaunes-sont-ils-devenus-fous/
    C’est ça à Limoges :
    https://www.hiram.be/un-gilet-jaune-sigle-anti-franc-macons/,
    C’est ça à La Réunion :
    https://www.hiram.be/des-gilets-jaunes-demandent-labolition-de-la-franc-maconnerie/
    C’est ça à côté de Sète :
    https://www.hiram.be/menaces-sur-les-locaux-maconniques-ce-samedi-8-decembre/
    C’est ça, à Paris encore :
    https://www.hiram.be/francs-macons-demission/
    Et c’est encore ça, en arrivant sur Paris :
    https://www.hiram.be/la-photo-maconnique-du-dimanche-27-janvier-2019/
    – – –
    D’ailleurs, on se demande si Anwen les a vu, ces articles paru ici sur Hiram.be ; en tout cas il n’en a commenté strictement aucun. C’est intéressant en soi.
    Mais peut-être que Anwen n’est pas Franc-maçon, et les attaques antimaçonniques de Gilets Jaunes l’indiffèrent, à moins qu’il ne les encourage vivement.
    – – –
    En tout cas, natif d’une région où vécurent les Cathares, et y ont laissé plus que quelques marques historiques, je ne peux que dire mon effarement et mon indignation sur cette troublante comparaison entre Gilets Jaunes et Cathares.
    Comparaison qui n’a pas lieu d’être, d’autant que comparaison n’est pas raison.

    • 11
      joab's
      6 novembre 2020 à 11:36 / Répondre

      Si je peux partager l’effarement de Lazare sur ce que poste Anwen, pour autant, me permet-il de m’opposer à toute « démaconnisation » sur blog.
      Même si c’est pratique courante dans une FM religio-sectaire, la qualité de FM comme nous le savons n’est pas affaire d’opinion, ni d’opinion de dirigeants obédentiels ou instances des obédiences.
      Nous connaissons tous les REGLES maçonniques qui « FONT » un franc-maçon. Tout autre appréciation sur la « maconnité » de l’un ou l’autre est affaire d’opinon profane.
      De plus, il nous faut prendre en compte que, oui, notre FM est « pénétrée » en interne par des influences externes, typiquement politiques ou religieuses (donc de la contre-maçonnerie au sens d’Anderson).
      Nous devons nous interroger sur ces dérives. Ne serait-ce pas que notre conviction s’affaiblit et que nous laissons ces tendances prospérer ?
      Par exemple Anwen procède par insinuation. Le simple mot de FRANC-maçon n’implique-t-il pas de la FRANCHISE ?

    • 12
      MarcosTestos
      6 novembre 2020 à 13:53 / Répondre

      10- Lazare-Lag
      Je suis entièrement d’accord avec ton coup de gueule totalement justifié.
      Ce qui est dommage c’est que certains profitent de l’occasion pour une nouvelle fois cracher sur une FM dont ils ont été exclus. Il en viennent même à inventer des mots pour justifier leurs élucubrations. Bien loin des idéaux maçonniques dont ils se revendiquent.

  • 7
    Lazare-lag
    5 novembre 2020 à 19:21 / Répondre

    @ Makhno (5):
    C’est une réponse à qui? A l’article? Ou à un commentaire?
    Livré ainsi, je ne saisis pas très bien.

  • 5
    Makhno Nestor
    5 novembre 2020 à 13:46 / Répondre

    Cela a un nom, cela s’appelle un concentré des trois mauvais compagnons…

  • 2
    Joab’s
    5 novembre 2020 à 10:29 / Répondre

    @anwen. Le simple fait que vous procédez par insinuation plutôt que désigner votre ennemi est assez typique de ce poison des théories de conspiration. Un 2e effet pervers de cette multiplication de rumeurs, insinuations amplifiées à coup de likes follows, shares est que une fois toutes ces impostures démontées, ça discrédite les futures tentatives légitimes d’alerter sur de réels scandales.
    On constatera aussi qu’en effet la cible commune des national-populistes et islamistes est de s’en prendre aux mécréants, humanistes, démocrates qui dirigent les démocraties occidentales.
    On notera la tactique absurde de l’abus dogmatique de se présenter contre une “bienpensance “ ce qui serait un argument … dans les faits, c’est un slogan de meeting pour donner aux militants un sentiment d’être des révolutionnaires…
    Dans la réalité dans les médias en réseaux sociaux, la bienpensance dominante est cette attitude de défi, désignation d’ennemi, affirmations péremptoires, insinuations, clameurs, boniments.

  • 1
    Anwen
    5 novembre 2020 à 04:43 / Répondre

    « la France a été une fois de plus attaquée sur son sol, atteinte dans sa chair, victime du terrorisme islamiste »
    La seule question qui vient à l’esprit avec ce nouvel évènement, c’est : y a t-il une réelle volonté de l’Etat de lutter contre le fanatisme religieux ?
    On peut facilement en douter lorsqu’on voit, d’une part, les moyens et la violence policière mis en œuvre pour lutter contre les « Gilets Jaune », ces « Cathares » des temps modernes, et le laxisme des autorités face à un communautarisme grandissant et véritable vivier pour illuminés en tout genre.
    Rappelons à ce propos l’attitude ahurissante de Macron en Guadeloupe et sa « proximité » avec ces deux vulgaires narco-trafiquants, dont l’un est depuis derrière les barreaux. Il n’y a que l’orgueil et la naïveté de la jeunesse, aidés par l’illusion de la démocratie et le leurre du suffrage universel pour permettre à de tels énergumène d’arriver à la fonction suprême de PR.
    Donc, il y a bien quelque chose de pourri au Royaume de France, mais cela ne vient pas du « terrorisme islamique » qui lui n’est qu’une conséquence de ce pourrissement.
    Quitte à choquer une certaine « bien-pensance », il faut le dire : l’Islam, en France, n’est pas un danger, même si, comme dans toutes les religions, il a sa poignée de fanatiques qui, dans un Etat comme la France devrait, normalement, et avec l’aide de tous les moyens dont il dispose, mettre hors d’état de nuire ce fanatisme, ce qui n’est pas.
    Aussi, et c’est une évidence, le « ver » est depuis longtemps dans le fruit, et cela depuis bien avant l’instauration des foyers Sonacotra, du droit au regroupement familial et de la convention de Schengen.
    Mais ça, en réalité, beaucoup le savent, surtout ceux qui jettent en permanence de l’huile sur le feux.
    Savent-ils au moins que le terme « Arabe » ne serait pas un nom de peuple, mais un nom générique désignant celui qui travaille la terre (Arare veut dire labourer). Les Bretons étaient quelquefois appelés « arbi » (hébreu, heber, arabe), ceux qui travaillent.
    Le monde irait mieux si le mensonge n’était plus la matière principale que l’école « laïque » aujourd’hui, religieuse hier, impose à nos enfants.
    Ce « terrorisme » qui atteint la France dans sa chair comme le dit M. Adam, ne serait-ce pas plutôt celui qui s’est établit la City de Londres depuis Oliver Cromwell ?
    Ou celui qui a créé la « FED » en 1913 ?
    Ou celui qui a financé tous les belligérants de la seconde guerre mondiale ?
    Ou celui qui endette tous les pays du monde depuis qu’il contrôle leurs monnaies ?
    Ou celui qui impose des lois mémorielles particulières en France qui interdisent la révision de l’histoire et permettent au mensonge de perdurer ?
    Ou celui qui, déguisé en philosophe, envoit des soldats français se faire tuer en Lybie et syrie pour on ne sait quel intêret… pour « Allah » sans doute ?
    Ou celui qui impose, en France et en grande pompe, un dîner annuel, et que les élites les plus vils du pays, dans un grand concours de reptation, ne doivent surtout pas manquer ?
    Ou celui qui œuvre dans l’ombre de Macron et de tous les gouvernements socialistes depuis Mitterrand ?
    Ou, finalement, celui qui est tout cela à la fois, et qui se cache derrière un NOM que plus personne n’ose prononcer aujourd’hui.
    Ce terrorisme là, dans son histoire, a connu également un NOM qu’il ne fallait jamais prononcé, ou alors couvert par un brouhaha.

    • 3
      Matt
      5 novembre 2020 à 11:18 / Répondre

      Et quel est le nom de ce personnage diabolique ? Désolé, habitant en Belgique, je suis peu au fait de la structure politique (et nuage de « proches ») française …

      • 4
        J. P. Bouyer
        5 novembre 2020 à 11:29 / Répondre

        Osons prononcer le nom : ne serait-ce pas Voldemort ?

      • 6
        Lazare-lag
        5 novembre 2020 à 19:17 / Répondre

        Habitant de Belgique, ou belge, (ce n’est pas tout à fait la même chose) je tiens à te rassurer, le domicilié français que je suis, même si je sui un davantage habitué au contexte politique et historique hexagonal, n’a pas très bien compris non plus l’allusion sibylline faite ici.
        Etre énigmatique voire abscons, après tout, c’est aussi un style.
        Ce n’est toutefois pas forcément le meilleur moyen pour vulgariser une pensée, répandre des idées, mais nous sommes en parfaite liberté, chacun fait comme il le sent.
        Je n’ose pas demander moi-même une explication, la seule fois où j’en ai demandé une à Anwen, il n’a jamais répondu.
        Peut-être que tu auras plus de chance.

        • 8
          yasfaloth
          5 novembre 2020 à 20:25 / Répondre

          Tiens, moi j’ai parié sur « elle » !
          .
          … sinon sur « l’Appel… » : je m’abstiens…

      • 9
        Christophe Dioux
        5 novembre 2020 à 20:44 / Répondre

        MATT, Juste pour info:
        N.O.M. : Nouvel Ordre Mondial
        Le prétendu complot des francs-maçons et des reptiliens qui dévorent des petits enfants dans le sous-sol des pizzerias.
        Et oui, on en est là sur les réseaux sociaux…
        Il serait grand temps de rallumer les Lumières !
        «Mehr licht!»

    • 13
      Luciole
      7 novembre 2020 à 10:34 / Répondre

      Ce n’est pas l’islam des modérés qu’il faut combattre mais la Chaaria et la volonté de l’imposer au monde entier. C’est pourtant simple à comprendre.

      • 16
        Christophe Dioux
        7 novembre 2020 à 12:22 / Répondre

        @ Luciole
        Pour moi, ni l’Islam, ni même (et tant pis si je choque, j’assume et je signe sans pseudo) la Charia.
        Pour moi l’ennemi, ce sont l’islamisme et le fondamentalisme.

        Prenons le temps d’une argumentation dans un monde médiatique qui voudrait nous cantonner à des « likes » et autres invectives.

        Pour moi qui n’appartiens à aucune religion, l’Islam n’est ni plus ni moins dangereux qu’une autre religion. Je dirais même qu’il n’ est un « opium du Peuple » comme un autre. Et pareil pour ses lois. La Charia, n’est pas pire que d’autres lois religieuses qui condamnent, si on ne s’en tient qu’à la lettre des textes anciens, les femmes adultères à la lapidation.

        Comme elles, la Charia doit être replacée dans son contexte historique et surtout *interprétée* et *adaptée* en permanence à un monde qui change, comme n’importe quel autre corpus de lois, civiles ou religieuses.

        Là où je te rejoins, c’est sur la «volonté de l’imposer au monde entier».

        La croyance selon laquelle on pourrait lire un texte ancien de manière uniquement littérale, sans interprétation, au premier degré seulement, est une absurdité récente, née aux USA dans les années 1880 en milieu protestant. Elle s’appelle le *fondamentalisme*.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondamentalisme
        Cette absurdité, manipulée à des fins politiques, s’est ensuite répandue à d’autres religions. On la retrouve désormais bien au-delà du christianisme et de l’islam, jusque dans les propagandes politico-religieuses qui se réclament de l’hindouisme et même du bouddhisme.

        Quant à l’ *islamisme*, qui consiste à vouloir imposer au monde entier un islam « radical », « réactionnaire », ou oublieux de toutes les évolutions de l’Islam au cours des siècles, il s’agit là aussi non pas d’une religion mais d’une falsification, née en Egypte dans les années en 1928, au moment de la montée des fascismes en Europe:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8res_musulmans

        Surtout ne pas se tromper d’ennemi.
        «Mehr Licht!»

        S. & F.

    • 14
      MarcosTestos
      7 novembre 2020 à 11:38 / Répondre

      Anwen, si brouhaha il y a c’est surtout dans ton discours. Sauf à vouloir te faire plaisir tout(e) seul(e), le principe de ce blog est d’échanger. Mais pour pouvoir le faire encore faut il comprendre ce que l’autre veut dire. Dans ton laius présent, ce n’est pas le cas. Alors aurais tu la gentillesse de bien vouloir m »éclairer. Merci

    • 15
      Brumaire
      7 novembre 2020 à 12:03 / Répondre

      1- Des Noms, ou un Nom, svp? car envoyer des invectives tous azimuths sans désigner « l’ennemi » , ce n’est pas très courageux.

      • 17
        Christophe Dioux
        7 novembre 2020 à 16:18 / Répondre

        @ Marcostestos & Brumaire:
        Voir mon commentaire n°9
        NOM = N.O.M. = Nouvel Ordre Mondial

        • 18
          Brumaire
          7 novembre 2020 à 23:41 / Répondre

          17- J’avais bien lu ton commentaire, mais je pensais qu’il y avait aussi autre chose derrière le N.O.M. (je le pense toujours)…

          • 21
            MarcosTestos
            8 novembre 2020 à 12:42 / Répondre

            18-Brumaire
            Moi aussi, et comme JFV, je pense qu’il y a qqchose d’autre derrière les propos d’Anwen. Une odeur pestilentielle que l’on ne devrait pas trouver sur Hiram.

    • 19
      JFV
      8 novembre 2020 à 08:50 / Répondre

      Plus que surpris de lire le propos d’Anwen .
      C’est un manifeste anti sémite qui évite de faire usage du mot « juif », en reprenant les thèmes ,actualisés , du «  Protocole des sages de Sion » .
      Il ne faut pas être grand clerc pour deviner qui se cache derrière l’anaphore « celui qui » ,pour décoder les allusions au diner du CRIF et à BHL, et imaginer le « NOM » qui brule les lèvres du rédacteur.
      Suis je seul dans mon étonnement ?
      JFV

      • 20
        MarcosTestos
        8 novembre 2020 à 12:26 / Répondre

        19-JFV
        Je suis d’accord avec ta lecture. Moi aussi j’ai été très surpris du contenu. Mais ce commentaire ayant été « filtré » par Géplu j’ai supposé que c’est moi qui voyait le mal partout. J’ai néanmoins demandé à Anwen de me préciser ce qu’il voulait dire. Pas eu de réponse à ce jour.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif