Le bicentenaire de la Jérusalem Ecossaise

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
jeudi 29 novembre 2012
  • 1
    Christophe
    30 novembre 2012 à 19:59 / Répondre

    Une Loge pleine d’histoire : celle de Georges Martin, d’Albert Lantoine, de Richard Dupuy, etc…
    Donc celle de la Grande Loge symbolique écossaise, accompagnant la naissance du DH.
    Puis après avoir éclaté en trois morceaux en 1901 pour donner, par ordre chronologique: la Jérusalem écossaise GOdF (disparue avec la 2ème guerre: à vérifier), la Jérusalem écossaise GLdF toujours vivace que l’on fête, et la Nouvelle Jérusalem qui devient mixte et reste à la GLSE puis qui … après péripéties, rejoindra en 1907 la GLdF, qui donnera la 1ère loge d’adoption stable de la GLdF … et … et … la GLFF.

    Une belle histoire!

    Une autre belle histoire au coeur de cette loge, c’est évidemment celle de … l’étonnante GLSE.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous