Le blog du franc-maçon moderne

Publié par Jiri Pragman

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
dimanche 13 janvier 2013
  • 3
    Le franc maçon
    18 janvier 2013 à 19:51 / Répondre

    Bonsoir à tous,

    C’est avec plaisir que je découvre les commentaires liés à mon blog. Merci pour ces échanges, je tâche et tâcherai de poursuivre dans cette voie.

    Excellente soirée.

    Le franc-maçon.

  • 2
    Japprentis
    14 janvier 2013 à 20:23 / Répondre

    Bon soir,

    Le chemin de la paix et de la vie pour tous.

    Si chaque vie que je croise dispose en commun avec moi d’un bout de ma vie actuelle, et si chacun de nous lui donne une part d’excédant pour lui faire atteindre la plénitude, cela fait un(e) heureux.

    Nous pourrions imaginer que remettre en ordre notre vie tel un rubix-cube nous rendrait parfait, mais cela ne fonctionne pas.

    Je suis, comme tout être vivant, une poignée de sable saisie, qui s’écoule, et qui, tel un mélange équilibré entre la tortue et le lièvre de La Fontaine, apprend à essayer de retenir le temps quand il le faut, tandis que je lâche du lest quand je n’en peux plus.

    A moi d’améliorer cette pesée de Balance.

    Longue vie à ce blog, puisse-t’il mener à l’amélioration de La Vie à long terme, peut-être pour continuer à transformer le désert en sable de plage pour les enfants que nous sommes.

    Sincères salutations. Oui pour le Présent !

    Citation d’un inconnu : « Un Franc bâtisseur élèvera toujours mieux des Toîts qu’un € solitaire ou un $ fortuné. »

  • 1
    Peter Bu
    14 janvier 2013 à 12:21 / Répondre

    Le texte d’entrée aborde de ce « blog » un peu trop de sujets à la fois, il est donc difficile d’en discuter. Et, d’ailleurs, serait-ce utile? Je n’ai pas l’impression que ce soit le but du site, en tous cas pas de son article d’introduction.
    Toutefois, puis-je me permettre une remarque de détail (elle concerne un terme utilisé, pas le fond, encore que ce terme pourrait créer un malentendu sur le « fond »): la franc-maçonnerie peut-elle être désignée comme un „courant idéologique“ ? L’exigence de la liberté (à la fois de la liberté d’esprit et d’égalité des droits dans la société) relève effectivement de l’idéologie, de même que l’invitation à la tolérance et à la fraternité universelle. Ces postulats figurent dans la Constitution d’Anderson (1723), texte fondateur de la franc-maçonnerie moderne. Mais seul ce triple idéal y est exprimé, sans aucune précision sur la voie qui doit permettre de l’atteindre: une idéologie devrait être plus explicite.
    Pour des raisons similaires, la franc-maçonnerie n’est pas non plus une „philosophie“ même si elle exprime les philosophies de ses fondateurs Newton, Désaguliers et autres savants de la Royal Society. Rien que ce pluriel „philosophieS“ prouve que ce n’est pas UNE philosophie.
    Qu’est-elle donc? Une „méthode initiatique“, une technique de transmission des savoirs qui attire l’attention sur les connaissances, passées et actuelles, de l’humanité. Le cheminement maçonnique ne consiste pas dans l’appropriation de ces savoirs. Personne n’y arriverait et les savoirs anciens ne sont jamais applicables tels quels à la vie présente (d’aucune époque). Ce cheminement consiste dans leur recherche, leur compréhension et, surtout, leur transformation dans son „athanor“ personnel. Il est vrai que tout maître oriente son élève dans une direction, mais si l’initiation maçonnique joue le rôle du maître, elle n’offre à ses apprentis aucun corpus des connaissances. Elle se limite à la transmission des valeurs morales communes à „des hommes vrais et bons, ou hommes d’honneur et d’honnêteté, peu importe par quel nom ou conviction ils peuvent être distingués“. Dans la Constitution d’Anderson ces valeurs fondamentales sont clairement exprimées, mais cela n’en fait ni encyclopédie, ni philosophie, ni idéologie.
    A part cela, pourquoi ce blog est-il intitulé „Le blog du franc-maçon moderne“? En affirmant que le Grand Architecte de l’Univers „demeure une des clefs de voûte majeure et commune à tous les franc-maçons répandus sur la surface de la terre“, il se range sous la bannière de la franc-maçonnerie anglaise des années 1740 qui, par rapport à la première version de la franc-maçonnerie moderne de 1723, se prétendait „ancienne“… Ces deux courants se perpétuent jusqu’à aujourd’hui. L’utilisation de l’Internet justifierait-elle l’adjectif „moderne“?

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous