Le curieux diplôme du Frère Docteur Gachet, médecin de Vincent van Gogh

Publié par Jean van Win

Ce contenu est réservé aux abonnés.Pour accéder à cet article, vous pouvez choisir de :

*Vous pouvez déverrouiller jusqu’à 3 articles par mois gratuitement.
mardi 22 février 2022
  • 6
    Fredoboleth
    4 mars 2022 à 11h09 / Répondre

    A tous les maçons réguliers … à la gloire du GADLU …

    Mais qu’est il arrivé au GODF ???

    • 7
      Jacques Declercq
      6 mars 2022 à 10h34 / Répondre

      Faut vérifier les dates, mon F:.
      1864, c’est avant le convent de 1877!

    • 8
      lazare-lag
      6 mars 2022 à 11h31 / Répondre

      Il en est de même avec le diplôme de Maître d’Abd El Kader, dont le lien est proposé ici en tout début d’article.

  • 5
    Pierre Noël
    23 février 2022 à 17h38 / Répondre

    Dans ce diplôme, il faut remarquer la signature (l’encre est très effacée) d’Antoine de Saint-Jean (1807-1883), docteur en médecine (lui aussi !). Il fut membre du Conseil du Grand Maître (du GO) puis « de l’Ordre » après 1871. Il en fut vice-président en 1862-1864 puis président de 1872 à 1882. Il présida le célèbre Convent de 1877. Il obtint que soit ajouté à la proposition de Desmons que « nul ne sera exclu pour ses croyances »! Ce même Convent soutint « L’Association internationale africaine », fondée par le roi des Belges, Léopold II, « pour l’émancipation de la race nègre » , nous apprend André Combes (Histoire de la FM au XIX° siècle. (1999, tome II, p 143). Ce même A.Combes est très indulgent pour le maréchal qu’il qualifie de « sabreur ferme et bienveillant » (p 13). Il devint GM par ordre impérial (et fut réélu par le Conseil pour un 2ème mandat).

  • 4
    Jean van Win
    22 février 2022 à 15h46 / Répondre

    Notre Frère Lazare Lag déplore l’installation d’une « familiarité » entre lui et moi. Et en remet une couche, en précisant que lui et moi ne nous connaissons ABSOLUMENT pas.
    Que le contenu historique du diplôme que je publie plus haut ne l’intéresse pas ; que la tombe d’Albert Camus, une simple et émouvante pierre brute à Lourmarin en Luberon, le laisse indifférent ; c’est son droit.
    Mais après plus de six décennies d’appartenance à l’Ordre, je persiste naïvement à croire que les Frères éprouvent quelque joie maçonnique à être « familiers les uns avec les autres » au Centre de l’Union , ainsi que l’écrit le révérend James Anderson, et comme le chantent haut et fort le Frère Mozart et le sourd Beethoven.
    Quant à ne nous connaître ABSOLUMENT PAS, Lazare Lag et moi, après des années d’apparitions sporadiques et récurrentes sur le site belge Hiram.be depuis 2004, voilà une opinion tranchée qui semble témoigner, je le crains, de ce qu’un certain type de maçonnerie glisse aujourd’hui sur une pente dangereuse. Bien des jeunes Frères me le confient à voix basse, et se demandent :
     » où allons-nous ? ». Ils sont fatigués des querelles de clocher acerbes et égocentriques ne portant que sur les Temps Obscurs d’où émergea la maçonnerie.
    Et pour paraphraser qui l’on sait, je me permettrai de te dire, mon Bien-Aimé Frère :
    Lazare, debout ! Lève-toi et marche !

  • 3
    Jean van Win
    22 février 2022 à 10h42 / Répondre

    J’aime bien savoir où reposent les gens que j’aime. Albert Camus et Vincent van Gogh sont de ceux-là. Vincent repose aux côtés de son frère Theo, à Auvers-sur-Oise.

  • 1
    lazare-lag
    22 février 2022 à 10h06 / Répondre

    A l’issue de son article sur le diplôme du Docteur Gachet, notre Jean Van Win termine son propos avec une photo de la pierre tombale de Vincent Van Gogh.
    Il me revient qu’à la suite d’un article sur Albert Camus, « Albert Camus sous le bandeau », du 05/12/2020, lors d’un commentaire posté ce même jour, il avait joint une photo de la pierre tombale d’Albert Camus.
    Si intéressé, voir le lien ci-après:

    https://www.hiram.be/albert-camus-sous-le-bandeau/

    D’où question: en plus d’une collection personnelle de documents écrits, Jean Van Win fait-il aussi collection de photos de pierres tombales de gens célèbres? Fussent-ils maçons ou pas?

    • 2
      lazare-lag
      22 février 2022 à 10h10 / Répondre

      On voudra bien m’excuser l’oubli du mot « frère » entre « notre » et « Jean Van Win », je n’ai aucun titre pour prétendre installer ainsi une familiarité, d’autant que nous ne nous connaissons absolument pas.

La rédaction de commentaires est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez rédiger des commentaires, vous devez :

Déjà inscrit(e) ? Connectez-vous